Of Montreal: Psychédélisme rock Indie à son meilleur

Catégories

Image

Of Montréal-FIJM-crédit photo: Frédérique Ménard-Aubin

La performance du chanteur Kevin Barnes et son groupe Of Montreal a complètement électrifié le Club Soda mercredi soir, lors d'un spectacle donné, dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal.

Pour faire un bref résumé de la provenance de groupe à l'allure plutôt rétro, Kevin Barnes, originaire de l'état de Georgie (É-U), est le cerveau derrière cette formation ainsi que le chanteur en avant-scène. Of Montreal, qui s'est créé au milieu des années 90, tient ses origines d'une romance inassouvie vécue par Barnes avec une jeune femme de Montréal. Leur style s'inspire du courant psychédélique pop des années 60. La majorité des titres, composés par Kevin Barnes, font surtout référence au suicide, au sexe ou décrivent un monde complètement disjoncté. Certaines de ses pièces sont de nature autobiographique et se rapportent sur les expériences personnelles du chanteur.

Avant d'aller assister au spectacle du groupe Of Montreal, j'en connaissais très peu sur eux et j'avais fait l'écoute de leur dernier opus, Lousy with Sylvianbriar, paru en 2013. J'ai été très impressionné de la prestation donnée au Club Soda. Mes attentes ont été surpassées jusqu'au point d'affirmer qu'Of Montréal est bien meilleur live qu'en studio ! Vous ne pourrez vous passer des montages vidéos démontrant des extraits d'images (scènes de soldats Coréen, crânes, hommes musclés de Bangkok...) et animations tout aussi colorées qu'originales, projetées sur un écran en arrière-scène, créant un atmosphère ludique. Le groupe était très énergique sur scène et performait comme jamais dans leur ville de prédilection. Il n'y a eu aucun temps mord, ils ont enchaîné, les unes après les autres, leurs populaires titres, dont la très crue Plastis Wafers et l'éclectique Suffer for fashion. La foule était complètement déchaînée lors de l'interprétation de l'excellente chanson, Wraith Pinned to the mist and other games, au rythme ska qui donnait des allures de grandes célébrations à la soirée déjà survoltée. La prestation s'est bien naturellement poursuivie par un rappel, fortement acclamé par son public, suite à l'interprétation de chanson Heimdalsgate Like A Promethean Curse.

Documentaire The Past is a Grotesque Animal présenté au Centre Phi

Pour les grands admirateurs, le réalisateur Jason Miller a fait un documentaire, appelé The past is a grotesque animal, qui présente la vie de Kevin Barnes et son band Of Montréal. Il sera projeté au Centre PHI, le 19 juillet prochain.

crédit photo: Frédérique Ménard-Aubin