Montréal hôte d’un colloque international sur l’avenir du monde de la presse

Catégories

Début de l'événement

Image

Des experts et des journalistes reconnus d’Europe, d’Amérique du Nord et du Canada se pencheront sur l’avenir du journal indépendant au cours d’un colloque international organisé dans le cadre du centenaire du quotidien Le Devoir, le vendredi 12 mars, de 9h00 à 17h30, à La Grande Bibliothèque.

À l’initiative du Centre d’études sur les médias et du Média@McGill, ce colloque invite à une réflexion autant sur les rôles, contenus et publics du journal indépendant du 21ième siècle que sur ses structures rédactionnelles, son financement et sa gestion.

Edwy Plenel, président et directeur de publication de Mediapart.fr, un journal payant sur Internet lancé en mars 2008, prononcera la conférence d’ouverture. M. Plenel a œuvré pendant 25 ans au quotidien Le Monde, dont il a été le directeur de la rédaction de 1996 jusqu’à sa démission en 2004 en raison d’un désaccord avec les dirigeants de l’entreprise. Le thème de sa présentation sera : « Pour une presse libre ».

D’autres éminents conférenciers traiteront de l’avenir de la presse indépendante du 21e siècle. Ce sont :

• John Honderich, président du conseil d’administration de Torstar, la société éditrice du Toronto Star, le quotidien canadien ayant le plus fort tirage. Monsieur Honderich, l’une des personnalités les plus respectées du journalisme au Canada anglais, a été l’éditeur de ce journal pendant de nombreuses années.

• Persephone Miel a dirigé le projet Media Re:public, au Berkman Center for Internet and Society à l’Université Harvard. Les travaux qu’elle a menés cherchent des façons de réinventer le journalisme dans une perspective d’intérêt public, à l’heure du numérique, et au moment où de nouveaux acteurs intègrent le monde de l’information.

• Anne Nivat, une journaliste indépendante qui a couvert pour divers médias plusieurs des grands conflits des dernières années : Afghanistan, Irak et Tchétchénie. Elle a aussi témoigné de son expérience de vie avec ces populations dans les livres Lendemains de guerre (2004) et Chienne de guerre (2000).

• Karen Dunlap, présidente et directrice générale du Poynter Institute qui est à la fois une école réputée de journalisme et le propriétaire du quotidien indépendant St. Petersburg Times. Journaliste de carrière, professeure, Madame Dunlap est associée aux travaux du Poynter Institute depuis plus de vingt ans.

• Robert Picard, l’un des plus éminents économistes à s’intéresser au monde des médias et du journalisme. Après une longue carrière aux États-Unis, il poursuit maintenant ses recherches à la Jönköping International Business School en Suède. Il est le fondateur du Journal of Media Economics et, plus récemment, du Journal of Media Business Studies.

• Bernard Poulet, rédacteur en chef au magazine économique français L’Expansion. En 2009, il a publié La fin des journaux et l’avenir de l’information dans lequel il dresse le constat d’une industrie « sinistrée ». Au-delà de la crise que vivent les journaux, c’est, selon lui, l’intérêt de nos sociétés pour l’information qui s’érode.

Pour conclure le colloque, on traitera de l’avenir des journaux indépendants du Québec avec, comme panélistes invités, Josée Boileau, rédactrice en chef au quotidien Le Devoir, Colette Brin, professeure de journalisme au Département d’information et de communication à l’Université Laval ; Jean Paré, qui a mené une longue carrière de journaliste, notamment comme éditeur et rédacteur en chef du magazine L’actualité, et Patrick Pierra, pionnier d’Internet au Québec et coprésident de BV! MEDIA, société éditrice du portail BRANCHEZ-VOUS.com. La sénatrice Joan Fraser, ancienne rédactrice en chef du journal The Gazette, agira en tant que présidente de ce panel.

Les personnes intéressées à assister à ce colloque sont priées de s’inscrire (www.ledevoir.com/colloque). L’entrée est gratuite.