Mon ami Philippe

Catégories

Image

Hier, j'ai quitté la Place des Arts avec, dans le coeur, cette agréable impression de m'être fait un nouvel ami. Ou, encore mieux, d'avoir revu une vieille connaissance qui s'avère être devenue un homme drôle, authentique, sensible et juste assez fou pour faire s'envoler une soirée en un claquement de doigts et qui, à travers les larmes de fous rires qu'il provoque, touche, séduit et apaise.

Être sexy et vrai

Ce n'est pas sans raison si le nouveau spectacle de Philippe Laprise s'intitule «Plus sexy que jamais». Personnellement, l'humoriste m'a séduite au tout premier regard. Ou plutôt, au tout premier mot. Parce qu'au contraire de bon nombre de ses comiques comparses, Philippe ne jure pas, n'est ni vulgaire ni méchant et ne se sent pas obligé de hurler pour se faire entendre. Piétiner les autres pour se donner de l'importance? Très peu pour cette idole des ados. Philippe semble avoir compris ce que plusieurs semblent tarder à saisir; être vrai est ce qui rend un homme sexy.

Si l'humoriste se déhanche sur de la musique pop et techno aux paroles évocatrices en se prenant pour un danseur du 281 ou en se transformant, le temps de quelques secondes, en pompier sexy, c'est dans le seul but de faire sourire et de jouer avec cette notion de séduction basée sur le corps et l'apparence. C'est aussi sa façon de nous dire qu'il ne se prend pas au sérieux et que c'est de lui-même, en tout premier lieu, qu'il est venu rire avec nous ce soir.

«Vous comprendrez que c'est ironique!» lance-t-il d'entrée de jeu vêtu d'un casque et d'un manteau de pompier; emblème ultime de séduction moderne. S'il est fier d'avoir maigri de 40 livres pour relever un défi lancé par la bande de l'émission Testé sur des humains, Philippe Laprise ne se cache pas qu'il est ardu le chemin vers une saine nutrition et un mode de vie actif. Comme lui seul sait le faire, il raconte ses essais à la course et au vélo en plus d'insister de façon hilarante sur ses régimes et ses envies incontrôlables de burger et de service à l'auto.

Fier cousin raconteur d'un Jean-Marc Parent, on ne sait pas trop comment Philippe Laprise s'y prend, mais déjà c'est l'entracte qui arrive, franchement, mais franchement trop rapidement.

Rire pour oublier la douleur

La deuxième partie du spectacle est forte en rires et en émotions alors que le père de trois enfants raconte l'un de ses Noëls et… sa vasectomie! Au fil de son récit aux liens à la fois simples et subtils, c'est à son diagnostic de TDAH qu'il en vient et qu'il semble, en fait, toujours avoir voulu en venir.

«Tu as les TDA et tu as aussi les TDAH. Le H, c'est une option. Moi, j'ai pris l'option, dit-il en riant de lui-même. J'ai toujours su que j'étais spécial, poursuit-il. J'ai toujours eu l'impression que j'étais un gros round entouré de cubes, que je ne fittais nulle part.»

Sur la scène, pour tout décor, des cubes blancs de différentes grosseurs sont d'ailleurs posés ici et là. Des cubes qui changent parfois de couleur et deviennent des accessoires au fil des histoires; une table, un banc, un oreiller...

Le numéro portant sur le diagnostic de son fils souffrant lui aussi d'hyperactivité est aussi touchant que comique. Le partage des humiliations dont il fait l'objet enfant ramène loin derrière, dans un monde où les professeurs clamaient les notes des élèves à voix haute et en ordre décroissant, sans le moindre respect pour les futurs balafrés qu'ils étaient en train de former.

«Il ne faut pas s'imaginer que les troubles de déficits de l'attention et l'hyperactivité n'existaient pas en 1991 et même avant, dit-il. Prenez Christophe Colomb, non mais ça prenait vraiment un TDA pour chercher l'Inde et se ramasser en Amérique!»

À travers les rires et le récit de cette évaluation lui ayant confirmé son statut de TDAH, Philippe Laprise confie avoir enfin pu se pardonner, 33 ans plus tard, le fait de s'être senti différent et inadéquat tout au long de sa vie.

Lorsque Philippe Laprise raconte ses mésaventures dans la glissade et la piscine d'un Super 8, on a envie de plonger avec lui tête première dans ses folies. Et quand il avoue que c'est lorsqu'il a réussi à s'accepter tel qu'il est, qu'il est devenu sexy, on acquiesce, tout simplement.

Pour toutes les informations et les dates du spectacle de Philippe Laprise «Plus sexy que jamais»: http://www.philippelaprise.com/