Mission Impossible 4 : la franchise est définitivement relancée !

Catégories

Début de l'événement

Image

Beaucoup moins présent sur les grands écrans depuis quelques années, Tom Cruise reprend du service sous les traits de l’agent Ethan Hunt pour le quatrième volet de la série Mission Impossible. Si l’on fait abstraction du manque d’originalité des scénaristes qui ont cru bon nous replonger dans la bonne vieille peur du méchant Soviétique, « Mission Impossible 4 : Ghost Protocol » est possiblement le meilleur film de la série.

Malgré le léger manque d’originalité du contexte général, MI-4 est un film d’action qui se paie le luxe d’un scénario qui tient la route, tout en étant rempli de gadgets, de batailles, de cascades et d’explosions. Sans être aussi recherchée que celle du thriller « The Debt », l’histoire de MI-4 a de quoi nous divertir sans nous abrutir pendant plus de deux heures.

Libéré d’une prison moscovite au début du film, l’agent Hunt rejoint de nouveaux collaborateurs qui doivent se débrouiller sans la structure toute puissante du service « Mission Impossible », qui vient d’être désavouée par le gouvernement américain. Travaillant de façon indépendante afin de déjouer les plans d’un Russe qui espère déclencher une guerre nucléaire, les membres de l’équipe d’Ethan Hunt sont eux-mêmes pourchassés par d’autres Russes. Ceux-ci étant convaincus que Hunt et les siens sont responsables de la destruction d’une partie du Kremlin.

En nous offrant le visuel mémorable du pouvoir russe qui s’écroule, une course folle dans les rues de Mumbai, l’ascension vertigineuse de la plus haute tour du monde à Dubaï, une panoplie de nouveaux gadgets, quelques clins d’œil aux volets précédents des Missions Impossibles, un techno geek débutant qui commet son lot d’erreurs et une mission dont la réussite ne nous semble jamais assurée, le réalisateur Brad Bird et son équipe font de MI4 une réussite quasi totale.

On veut une suite.