« Mille excuses Milady », le nouvel album de Jean Leloup!‏

Début de l'événement: 

30 avril 2009 - 17:00
Catégories:

Le Jean Leloup nouveau arrive en magasin et en ligne dès le 28 avril, Mille excuses Milady. Pour un avant-goût de ce 7e album studio, il est possible d'écouter l'extrait La plus belle fille de la prison sur le site internet de Grosse Boîte :

http://www.grosseboite.com/grosseboite.php?section=album&langue=fr#focus...

Le lancement aura lieu le jeudi 30 avril 2009 à 17h au Sanctuaire St-Jude sur la rue St-Denis à Montréal.

http://www.jeanleloup.net

Lucide, mordant, éclaté, incisif, volubile : Jean Leloup is back, la plume plus acérée et les riffs de guitare plus inventifs que jamais. À paraître le 28 avril prochain sur étiquette Grosse Boîte, l’album Mille excuses Milady, son septième opus studio, marque un retour aux sources pour l’auteur-compositeur-interprète.

Entouré de collaborateurs chevronnés, Jean Leloup s’avère de nouveau un redoutable conteur. Oscillant constamment entre désillusion et espoir, Mille excuses milady réunit tout ce qu’on aime chez Leloup : des guitares et encore des guitares, des textes touffus, un débit nerveux, des mélodies fortes. Le premier extrait « La plus belle fille de la prison», en écoute sur le site internet de Grosse Boîte (grosseboite.com) et via 45tours.ca, donne le ton à cet album tant attendu.

Biographie

Né à Québec en 1961, Jean Leclerc, alias Jean Leloup, est banni en 1964 par ses camarades de garderie pour affront à la culture canadienne-française, et est condamné à vivre en exil en Afrique. De retour au Canada, pris de dépression dans le gris nordique, il découvre l’Art. En 1978, il décide de devenir peintre, puis écrivain. C’est après avoir vu une photo de Jim Morrison qu’il se décide pour la chanson. Jean « Leloup » est né, chanteur rebelle du Québec, portant haut de forme et bottes pointues, costards classe seventies. De 1986 à 2003, Leloup est consacré ! Adulé ! Aimé, détesté ! Écouté ! Cité ! Après treize ans de succès, les médias sont informés que le personnage Leloup mourra symboliquement à la fin de sa tournée en brûlant sa guitare préférée et en l’envoyant disparaître le long de la rivière Yamaska, sur un radeau
de fortune. Leloup est mort. Le 6 octobre 2005, grave insulte à la littérature, Leclerc publie le roman Noir destin que le mien. Les doigts du Dead tremblent.

Quelque temps plus tard, Mexico, l’album parfait du Dead, est enfin achevé. Leloup est mort. Vive le Dead. Jean Leclerc fait ressusciter son alter ego Jean Leloup en 2008 le temps d’un concert à Québec et nous revient en force ce printemps avec l’album Mille excuses Milady en avril 2009.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon