Michel Marc Bouchard passe la rampe en Italie

Catégories:

Depuis octobre dernier, un concert d’éloges salue en Italie, Le Chemin des passes dangereuses, la pièce de Michel Marc Bouchard, traduite sous le titre ll sentiero dei Passi Pericolisi. La pièce, créée en 1998 à la Compagnie Jean Duceppe dans une mise en scène de Serge Denoncourt, raconte les ultimes retrouvailles de trois frères lors d’un tragique accident de voiture sur un chemin forestier au Lac Saint-Jean.

Depuis octobre, cette production du Nuovo Teatro Nuovo de Naples, mis en scène par Tommaso Tuzzoli reçoit l’enthousiasme du public et de la critique. Après Milan et Naples, voici que Rome vient de se joindre au concert.

Franco Quadri, le redouté critique de la Repubblica en ajoute en écrivant que Michel Marc Bouchard « … est un auteur qui échappe à chaque définition en écrivant des textes tissés de réalisme et de métaphores sur des histoires locales avec comme cadeau celui de nous offrir l'universalité... C’est à voir!» Franco Quadri, LA REPUBBLICA, décembre 2007

«...pour la netteté de chaque battement de cœur, pour le choix et le rythme serré du mot qui frappe comme coup de poing, pour l’usage des répétitions qui renforcent la dimension dramatique, finalement pour ce regard brillant de l’humanité...» CONNESSOMAGAZINE.IT, Milano, novembre 2007

«Un thriller d’émotions qui creuse dans la partie la plus ambiguë et la plus difficile des hommes… Ce texte complexe et dur a des rappels dans le théâtre de Genet et Koltés....» NAPOLIPIU, Décembre 2007

« Un hymne vigoureux à l'authenticité qui devient invitation à ne pas descendre aux compromis...» IL DENARIO, novembre 2007

«... Le Chemin des passes dangereuses est la confirmation du mûrissement d'une manière d'entendre la nouvelle dramaturgie qui a trouvé une forte identité à Naples... Une preuve élevée, athlétique et généreuse..»
CORRIERE DEL MEZZOGIORNO, décembre 2007

« ... Un rythme vertigineux qui rend les acteurs semblables à des boxeurs, capables avec les mots d'esquiver les coups avec cynisme ou d’encaisser des vérités inconfortables mais aussi capables, à travers une embrassade, d'entendre le souffle et les angoisses de leurs propres frères. » 2NIGHT, Milano, novembre 2007

Le spectacle poursuivra sa destinée un peu partout en Italie tout au long de l’année.

Classe de Maître à Rome

Michel Marc Bouchard, donnera une classe de maître (Master class) en écriture au prestigieux Teatro Argot de Rome à compter de la mi-février. Sous sa direction, cinq dramaturges romains écriront les pièces qui clôtureront la saison 2008 de ce théâtre.

La Storia dell’oca (L’Histoire de l’Oie.)

La pièce l’Histoire de l’oie qui raconte l’histoire d’un enfant victime de maltraitances et de son amitié avec une oie blanche, a été créée à Milan en novembre dernier en version italienne dans une mise en scène de Nicola Russo, qui nous a donné en 2007, Le Muse Orfane (Les Muses Orphelines) au Teatro Leonardo Da Vinci.

Cette somptueuse production du célèbre Teatro del Elfo de Milan et de Theatriditalia sillonnera à nouveau l’Italie dès le printemps prochain

Le Chemin des Passes dangereuses en France : Deux autres productions à Paris

La Compagnie Océd’art qui avait déjà joué Le Chemin des Passes dangereuses dans une mise en scène de Claude Crétient en 2005 reprend la pièce à Paris ce janvier au Studio d’Asnières.

La Compagnie des Pas perdus présentera la pièce dans une mise en scène de Laurence Despezella à compter du 4 février jusqu'au 30 avril 2008 à Montmartre à La Manufacture des Abbesses.

Lancement du site web officiel de l’auteur

C’est le samedi 2 février prochain que le site Internet officiel de Michel Marc Bouchard sera mis en ondes.

On pourra y découvrir l’histoire de ses œuvres, leur carrière et leurs échos ici et à l’étranger. Le site est agrémenté de clips, de photos, de critiques et de nombreux documents inédits.

HYPERLINK "http://www.michelmarcbouchard.com" www.michelmarcbouchard.com

VOIX ET IMAGES, numéro sur l’œuvre de Michel Marc Bouchard

Littérature Québécoise, Voix et Images, de l’Université du Québec à Montréal, consacre leur dernier numéro à l’œuvre de Michel Marc Bouchard. Des articles signés Jacinthe Martel, Domique Lafon, Lucie Robert, Marie O'neil-Karch et Shaw Huffman abordent différents aspects de l’œuvre du dramaturge. En plus, dans ce numéro on retrouve une importante entrevue accordée par l'auteur, la publication d'un inédit et une bibliographie.

Le lancement aura lieu le 11 février, à 17h, au local DR-200 à l'Université du Québec à Montréal.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon