Mères : faites le plein d’énergie cet hiver

Catégories

Image

L’hiver est long. Aride. Il y a moins de luminosité.

Nous manquons tous d’énergie, c’est un fait. Mais si quelqu’un se doit d’être débordant d’énergie en tout temps, et plus particulièrement maintenant, c’est bien les mamans!

Il y a deux moyens d’y arriver, et l’un n’est possible sans l’autre. Ils doivent fonctionner en parfaite synergie. De quoi s’agit-il? Essentiellement d’une alimentation riche en nutriment et d’une psyché saine et équilibrée.
Tout d’abord, un sommeil de qualité est es-sen-ti-el :

Bryce Wylde, expert en médecine alternative, auteur et collaborateur à de nombreuses émissions autant sur les chaines canadiennes qu’américaines, affirme que « la qualité de votre sommeil est tellement importante! Le plus longtemps vous demeurez dans le troisième stade de sommeil (connu sous la dénomination de sommeil delta), le plus cela facilitera la thermogénèse (mécanismes de production de chaleur par l'organisme) et la sécrétion d’hormones… En passant, sachez que bon nombre de somnifères ne vous permettre même pas d’accéder à ce stade! Donc, si vous faites de l’apnée du sommeil ou ronflez, votre organisme sera plus fatigué, car il augmentera son apport en oxygène (VO2max) ce qui vous portera à ingérer plus de calories durant la journée pour compenser à un niveau biochimique. Vous comprenez donc pourquoi je préconise les méthodes naturelles afin d’obtenir un sommeil de qualité ».

Deuxio, on s’assure de passer un bilan sanguin sur une base annuelle.

La Torontoise Natasha Turner, Docteur en naturopathie, collaboratrice à l’émission du Dr. Oz et auteur à succès du New York Times explique : « Je recommande aux femmes de s’assurer que leurs hormones telles que l’estrogène et la progestérone ne soient pas débalancées ». Ainsi donc, il sera beaucoup plus facile de traiter une condition causant de la fatigue excessive ou chronique comme l’anémie ou l’hypothyroïdie.

Troisièmement, on ajuste notre alimentation -et nos suppléments- selon les saisons :

Mme Turner recommande à ses patients entre 2000 et 5000 IU de vitamine D par jour, l’hiver, et d’augmenter son apport en vitamine C et de zinc dès les premiers signes d’un vilain rhume.
Un conseil : éviter l’achat de malbouffe à la maison. Lorsqu’on manque d’énergie nous avons plutôt tendance à nous précipiter sur un sac de croustilles ou des aliments déjà préparés. Tranchez des crudités et des fruits, achetez du hummus, bref rendez les aliments sains plus attrayants & prêts à être mangés en moins de deux.

L’ alimentation de la femme enceinte contient bon nombre de restrictions. Si vous êtes une future maman et souhaitez vous nourrir sainement, rapidement et de façon abordable, il est crucial de choisir quelques recettes que vous maitriserez, qui constitueront la base de votre alimentation et que vous pourrez facilement varier et modifier au fil des saisons. Quelques recettes simples et rapides suffisent, pourvues qu’elles soient nutritives et saines. Parmi les aliments chouchous des nutritionnistes que j’ai pu sonder dernièrement:

Le chou kale. Le chou frisé est un super-aliment. Avec ses vitamines et minéraux, il aide à créer de l'énergie, en plus d'être une bonne source de calcium.
Le thé au gingembre. Oubliez le café, prenez un thé. Ce brevage est plein d'antioxydants et de nutriments qui aident à passer au travers un long après-midi Sinon le thé vert ou le thé matcha sont aussi excellents.
Les lentilles et pois chiches stabilisent les niveaux de sucre dans le sang et aident à prévenir une baisse d'énergie au milieu de l'après-midi. Le quinoa s'avère être un grain bourratif et énergisant jusqu'au prochain repas. Essayez-le avec des raisins, des amandes ou de la cannelle au déjeuner ou incorporez le quinoa avec votre salade préférée!
La noix de coco. Les huiles que l'on retrouve dans la noix de coco se transforment en énergie rapidement et efficacement. Décidément, une option plus santé que le café!
Le curry. Souvent utilisé dans des mets asiatiques et des Caraïbes, le curry augmente les réserves d'énergie avec ses antioxydants, tout en normalisant les niveaux de sucre dans le sang et régularisant la circulation du sang.
Le saumon est bourré d'oméga 3, ce qui aide à la production d'énergie et au bon fonctionnement du cerveau.
Les flocons d'avoine. Remplacez vos céréales régulières par des flocons d'avoine, qui vous aident à garder votre énergie tout au long de la journée. En plus, c'est une excellente source de vitamine B, de fer et de magnésium.

Une fois l’alimentation optimisée, il vous faut maintenant passer à l’autre étape, étape qui peut parfois être plus moins évidente pour certaines. Vous devez recharger vos batteries. C’est une partie intrinsèque de votre bien-être et de votre qualité de vie. Exit la culpabilité! Vous le savez déjà, vous donnez beaucoup de vous-même et pour être la meilleure maman, vous devez être reposée, rayonnante, épanouie. Parfois, le temps – ou l’argent- manque. Sans nécessairement partir une semaine à Tulum faire du yoga entre copines, prévoyez chaque semaine une soirée – ou quelques heures rien qu’à vous, en solitaire ou entre amies. Une mise en plis dans un bar à cheveux si l’on a que 30 minutes. Une session d’acuponcture sur l’heure du midi. Une longue randonnée sur le Mont-Royal le samedi matin pendant que votre mère, amie ou gardienne surveille la marmaille. Ça peut être 20 minutes quotidiennes où l’on explique aux enfants que vous ne pouvez être dérangée, temps que vous prenez pour méditer ou lire un roman. Peu importe, l’important est d’effectuer une pause. Pourquoi ne pas profiter de la St-Valentin afin de vous booker un massage au spa? Vous manquez d’argent, alors faites du troc et échanger un service pour un autre avec les amis. Demandez à votre conjoint de vous donner un massage de pied pendant 15 min chaque vendredi soir une fois les enfants couchés. Aucune excuse ne sera acceptée!

Et un dernier truc : privilégiez les activités et ballades avant le coucher du soleil l’hiver afin de bénéficier de l’effet salvateur des rayons sur votre moral grâce à la production de sérotonine, impliquée dans plusieurs fonctions physiologiques comme le sommeil, l’agressivité, les comportements alimentaires et sexuels, ainsi que dans la dépression.