MARIE BRASSARD de retour à l'Usine C du 29 avril au 2 mai 2009

Début de l'événement: 

29 avril 2009 - 00:00
Catégories:

« Je n’ai pas de mandat précis, ni de mode d’emploi au regard de la manière dont les choses doivent être faites. Je sais seulement que quelque chose doit sortir de moi et je laisse cela arriver publiquement, devant le monde. Si j’avais à rédiger un manifeste, je l’intitulerais: Tout peut arriver. » MARIE BRASSARD

En formant sa compagnie Infrarouge, Marie Brassard, figure unique et audacieuse de notre scène, s’est dotée d’un véritable outil de création. Elle a maintes fois été acclamée sur la scène de l’Usine C, avec ses solos Jimmy, créature de rêve, La Noirceur, Peepshow et la pièce dédiée à son ami acteur Louis Negin, The Glass Eye. Sa notoriété n’est plus à faire, ses spectacles tournent partout dans le monde et y sont chaleureusement accueillis. Autriche, Allemagne, Italie,
Mexique, Irlande, Écosse, Espagne, Portugal, Pays-Bas, Suisse, Australie, UK, Suède, Belgique, France, elle est une
ambassadrice phare du Québec.

Après quatre productions qui ont fait d’elle une voix singulière et incontournable du théâtre contemporain, Marie Brassard poursuit son œuvre avec L’Invisible, sa dernière création. L’Usine C est très heureuse d’accueillir entre ses murs cette actrice et créatrice de talent. Elle revient vers ce lieu de diffusion polyvalent qui lui va si bien avec son dernier solo, après l’avoir présenté au FTA à Montréal, puis à Genève, Toronto, Vancouver et Calgary.

COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
MONTRÉAL, LE 17 MARS 2009
Source : USINE C www.usine-c.com

La chute du mur de Berlin, conséquence de l’idée d’une politique de la transparence.
La révélation d’une imposture dans le monde de la littérature américaine.
Deux anecdotes qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre s’entrechoquent et la collision révèle une
interférence entre deux mondes : celui des morts et celui des vivants.

Dans l’obscurité, les présences se manifestent : une enfant inventée oubliée dans un livre erre le long d’une
autoroute américaine; Serge Gainsbourg cherche quelqu’un pour l’aider à créer; un esprit perdu se
matérialise en habitant l’esprit des écrivains et un fantôme d’argent agité par le vent émet des sons et se
cherche un langage.

Texte, mise en scène et interprétation Marie Brassard • Composition musique et son, interprétation live Alexander
MacSween • Lumières, composition musique et son, interprétation live Mikko Hynninen • Dramaturge Daniel Canty
• Scénographie Simon Guilbault • Film 16mm Karl Lemieux • Assistante à la scénographie Julie Measroch •
Direction technique Frédéric Auger

UNE PRODUCTION INFRAROUGE (MONTRÉAL) EN COPRODUCTION AVEC LE FESTIVAL TRANSAMÉRIQUES (MONTRÉAL), LA BÂTIE (FESTIVAL DE
GENÈVE), PUSH INTERNATIONAL PERFORMING ARTS FESTIVAL (VANCOUVER), WIENER FESTWOCHEN (VIENNE), LE THÉÂTRE FRANÇAIS DU
CENTRE NATIONAL DES ARTS (OTTAWA) ET HARBOURFRONT CENTRE (TORONTO). CRÉÉE EN RÉSIDENCE À L’USINE C (MONTRÉAL), ET LE
STADTTHEATER CHUR (COIRE). LE STADTTHEATER CHUR (COIRE).

Pour plus d’information sur la compagnie Infrarouge : www.infrarouge.org

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon