«Manifeste de la jeune fille» d’Olivier Choinière en reprise à l'Outremont et partout au Québec

Catégories

Début de l'événement

Image

«Manifeste de la jeune fille» d’Olivier Choinière en reprise à l'Outremont et partout au Québec

Après une série de représentations présentée à l’Espace GO à l’hiver 2017 la pièce Manifeste de la Jeune Fille d’Olivier Choinière, produite par L’Activité, part à la rencontre du public québécois. Au total, près d’une quinzaine de villes auront l’occasion de présenter cette œuvre dramatique unique qui n’a laissé aucun critique indifférent lors de sa première présentation. La reprise débutera à l’Outremont le 5 octobre prochain pour s’étaler ici et là en province jusqu’au 29 novembre incluant dix représentations au Périscope à Québec. Les spectateurs pourront compter sur une distribution «sur mesure» avec Raymond Cloutier, Stéphane Crête, Muriel Dutil, Catherine Paquin-Béchard, Joanie Martel, Sébastien René et Isabelle Vincent.

Manifeste de la jeune-fille

Sept Jeunes-Filles paradent en toute légèreté, en toute insouciance. On s’informe des projets de l’une, on s’excite des récents achats de l’autre, on partage des histoires d’amour. Dans ce jeu du paraître, le moindre doute, le moindre inconfort les fait mourir. Mais la mort n’est qu’une bonne occasion de changer de garde-robe. La Jeune-Fille n’a ni sexe ni âge. Elle est le citoyen modèle de la société capitaliste. Elle trouve satisfaction dans le fait de n’être qu’une image et de s’exprimer à coups de publicité. En ce sens, la Jeune-Fille ne manifeste pas, elle est la manifestation de l’ordre. Elle chante la gloire du marché et étale avec joie son bonheur consommé. Par-dessus tout, la Jeune-Fille veut être choisie, et c’est pourquoi elle nous colonise tous selon Olivier Choinière : «Je ne veux pas faire de leçon à personne. Je cherche plutôt à partager mes peurs. Manifeste de la Jeune-Fille utilise l’univers théâtral pour révéler la mécanique perverse qui fait de nos vies une scène de théâtre, sur laquelle nous composons tant bien que mal notre rôle. Comment s’extraire du spectacle qui fait de nos vies un produit ? Cette question, je me la pose d’abord à̀ moi-même. Avec cette pièce, j’ai voulu m’attaquer à tous ces poncifs qui nous habitent et nous traversent et qui voudraient se faire passer pour de vraies idées. Manifeste de la Jeune-Fille témoigne sans contredit de mon inquiétude devant une société́ où toute forme de discours, même la plus contestataire, se retrouve récupérée, et d’abord par ceux qui en sont les porteurs.»

À propos de L’Activité

L’Activité est un organisme à but non lucratif et une plateforme de création. Elle est la tribune et le portevoix de l'auteur et metteur en scène Olivier Choinière. Fondée en 2000, L’Activité est née d'un questionnement sur tout ce qui touche la notion de représentation. Elle cherche à donner un rôle actif au spectateur et tente de bousculer le théâtre. L’Activité vise à renouveler la forme. Voilà la signature unique de la compagnie: proposer à chaque production une forme de représentation différente (théâtre à texte, écriture scénique, théâtre musical, déambulation sonore) en adéquation avec le propos de la pièce, le lieu où elle est présentée et le public auquel elle s'adresse. La compagnie souhaite ainsi déjouer les attentes du public en le plaçant au cœur de la représentation, avec le désir de le rendre plus libre. L’Activité désire faire connaître son travail à un public élargi, et présente des spectacles aussi bien en reprise qu’en tournée.

À propos d'Olivier Choinière

Olivier Choinière, diplômé en 1996 en écriture de l’École nationale de théâtre du Canada, a été plusieurs fois finaliste au Prix du Gouverneur Général, notamment avec ses pièces Le Bain des Raines (1998), Venise-en-Québec (2006) et Nom de domaine (2012). Félicité, créée en 2007 à Montréal et présentée au Royal Court Theatre de Londres sous le titre de Bliss, a depuis été jouée au Canada anglais, en Europe, en Australie et en Chine. Il a dirigé 50 acteurs dans Chante avec moi (2010), une pièce qui a remporté le prix de l'Association québécoise des critiques de théâtre. Mommy (2013) s'est valu quatre prix au gala des Cochons d'or. Il a remporté le prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton pour les arts de la scène ainsi que le Prix Siminovitch 2014, remis à un auteur dramatique canadien. En 2015, il est au lauréat des prix Michel-Tremblay et Gascon-Thomas. Olivier Choinière est co-fondateur du Théâtre Aux Écuries. Depuis 2000, il est le directeur général et artistique de la compagnie L’Activité.

Crédits

Texte et mise en scène : Olivier Choinière
Interprétation : Raymond Cloutier, Stéphane Crête, Muriel Dutil, Catherine Paquin-Béchard, Joanie Martel, Sébastien René et Isabelle Vincent
Assistance à la mise en scène : Stéphanie Capistran-Lalonde
Décor : Max-Otto Fauteux
Costumes : Elen Ewing
Assistance aux costumes : Robin Brazil
Musique : Éric Forget
Éclairages : André Rioux
Accessoires : Clélia Brissaud
Vidéo : Michel-Antoine Castonguay et Dominique Hawry
Maquillages et coiffures : Sylvie Rolland-Provost

Dates de tournée 2018

Théâtre Outremont (Montréal) - 5 octobre
Théâtre Le Périscope (Québec) - 9 au 20 octobre
Théâtre Gilles-Vigneault (St-Jérôme) - 31 octobre
Théâtre Juliette-Lassonde (St-Hyacinthe) - 2 novembre
Théâtre Lionel-Groulx (Ste-Thérèse) - 3 novembre
Théâtre du Vieux-Terrebonne - 9 novembre
Théâtre de la Ville (Longueuil) - 10 novembre
Théâtre Hector-Charland (L'Assomption) - 13 novembre
Le Carré 150 (Victoriaville) - 15 novembre
Théâtre de la Rubrique - Salle Pierrette-Gaudreault (Saguenay) - 17 novembre
Salle J. Antonio-Thomson (Trois-Rivières) - 27 novembre
Maison des arts de Laval - 29 novembre