Maintenant ou jamais: Evelyne Brochu fait le saut en musique

Catégories:
Maintenant ou jamais: Evelyne Brochu fait le saut en musique

Evelyne Brochu - Maintenant ou jamais

«Prête, pas prête: j'y vais!» La comédienne Evelyne Brochu, dont la grâce solaire a été ressentie au détour des films de Xavier Dolan et de Jean-Marc Vallée, notamment, saute à pieds joints dans une carrière musicale qui s’annonce tout aussi irradiante. Elle nous présente aujourd’hui deux extraits de son premier album, à paraître cet automne sous l’étiquette Grosse Boîte. «Maintenant ou jamais» et «Copie carbone», joyaux d'orfèvrerie pop issus de son immémoriale amitié avec l'auteur-compositeur Félix Dyotte, nous accompagneront dans l'euphorie du printemps naissant. Les deux titres, d'authentiques vers d'oreille calfeutrés dans de délicates orchestrations intemporelles, sont offerts dès aujourd'hui sur les plateformes d’écoute en continu et d’achat en ligne.

Au tournant du siècle, dans les couloirs du Cégep de Saint-Laurent, alors que chantés par une paire d'inséparables, des airs de Belle and Sebastian ravissent les étudiants : Evelyne Brochu et Félix Dyotte s'amusent, écrivent des poèmes et divaguent ainsi ensemble depuis les balbutiements de leurs vies d'adultes. Ils se sont retrouvés, le temps de «C’est l’été, c’est l’été, c’est l’été», en juin 2017 et le flot de leur riche collaboration artistique a repris, intact. La prolongation naturelle de leur rencontre fertile nous offre, près de vingt ans plus tard, ces deux titres ingénus, sensuels et lumineux; écrits, composés et réalisés par Dyotte, interprétés avec l'irrésistible charme libertin d'Evelyne Brochu.

Tissés au gré des hasards de l'été, sur des balcons foisonnants et dans des parcs montréalais, puis dans les vallons ensoleillés des Cantons-de-l'Est, ces chansons témoignent d'une complicité amicale qui fait mouiller les yeux. Brochu se dévoile enfin en musique, sublimée par les mots et les mélodies de Dyotte, avec l'innocence licencieuse de Vanessa Paradis, la dégaine de Charlotte Gainsbourg et les airs entêtants de Fleetwood Mac ou des Bee Gees. Le résultat évoque à la fois les sensations françaises dansantes comme L'Impératrice et La Femme ainsi que les piliers de la musique de film Francis Lai et Michel Legrand.

Entourée de Félix Dyotte à la réalisation, Philippe Brault à la prise de son et au mixage et Marc Thériault au matriçage, la comédienne a confié son premier né musical à des mains expertes et inspirées. Ces airs imprégnés d'une douce folie ont été mis en relief par des musiciens hors pair, entendus aux côtés de Pierre Lapointe, Jimmy Hunt et Philippe B pour ne nommer qu'eux. Le noyau solide constitué de Guillaume Ethier à la batterie et aux percussions, Maxime Castellon à la basse et de Félix Dyotte aux guitares et synthétiseurs, est ponctué de passages inestimables de José Major, Philippe Brault, Jason Kent, Denis Faucher, Renaud Gratton et David Carbonneau.

Offert sur Bandcamp, Apple Music, iTunes et Spotify :
http://smarturl.it/eb_extraits?mc_cid=1f5747ca41&mc_eid=e5a5758334

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon