«Ma mère dans l'œil de mon père - Luce Guilbeault photographiée par Guy Borremans» à découvrir en librairies

Catégories:

Huitième titre de la collection Autour de l’art, «Ma mère dans l’œil de mon père», d’Ariel Borremans, est un hommage aux parents de l’auteur, la comédienne Luce Guilbeault et le photographe Guy Borremans : « Elle est partie beaucoup trop vite, lui un peu moins. En découvrant et cataloguant l’œuvre de mon père, j’ai trouvé un trésor. Luce, même après leur séparation, allait toujours chercher Guy pour ses photos, car elle disait qu’il était le meilleur. »

Les superbes portraits en noir et blanc de Luce Guilbeault photographiée par Guy Borremans, révélateurs intimes de l’histoire d’une vie entre deux artistes, sont accompagnés de textes touchants écrits par des personnalités du milieu artistique ayant côtoyé la comédienne des années 60 à 90. Michel Tremblay, Réjean Ducharme, Denys Arcand, André Melançon, Jacques Godbout, Piper Laurie, Markita Boies, Monique Spaziani, Coline Serreau, Mireille Dansereau, Marcel Sabourin, Nathalie Moliavko-Visotzky, André Pâquet, Nicole Brossard et Robert Lévesque… Ces grands noms du cinéma, du théâtre et de la littérature d’ici et d’ailleurs dévoilent tour à tour anecdote de tournage, histoire d’amitié ou tout simplement admiration profonde pour cette grande dame du théâtre et du cinéma québécois. Autour de Bella, texte inédit de Luce Guilbeault écrit au début des années 80, ponctue cette série de témoignages.

Ma mère dans l’œil de mon père comprend également une préface du comédien et metteur en scène Gilbert Turp qui revient sur l’apport de Luce Guilbeault au théâtre québécois. Le journaliste et écrivain Jean-François Nadeau signe quant à lui une postface sur le parcours photographique et cinématographique de Guy Borremans.

À propos des auteurs

Montréalaise d’origine, la comédienne et réalisatrice Luce Guilbeault (1935-1991) est une figure marquante de la télévision, du cinéma et du théâtre québécois. Sa carrière débute au théâtre, elle joue notamment dans Les belles-sœurs en 1968. Son premier rôle important au cinéma est dans La maudite galette (1971) de Denys Arcand. À la télévision, elle joue dans la célèbre adaptation de Des souris et des hommes (1970) et participe à la série Des dames de cœur (1980). Elle réalise aussi trois documentaires qui questionnent le statut de la femme, dont Some American Feminists (1978).

Guy Borremans (1934-2012) quitte la Belgique en 1951 pour s’installer à Montréal où il mène une carrière de cinéaste et de photographe. Figure importante du « cinéma direct », il collabore à plus de 70 films, dont une partie en tant que directeur photo à l’Office national du film. Sa première exposition solo a lieu en 1956, et sera suivie d’une trentaine d’autres. Les photographies de Guy Borremans sont présentes dans de nombreuses collections privées et institutionnelles.

Né à Montréal, Ariel Borremans étudie le design au Québec, puis aux États-Unis. Son travail de directeur artistique le mène partout dans le monde, entre autres à Shanghai où il a vécu pendant plus de sept ans. Depuis son retour au Québec, il s’implique activement dans la préservation des archives de sa mère et la diffusion de l’œuvre de son père.

À propos de la collection Autour de l’art

Découvrir ou redécouvrir des artistes d'ici à petit prix, tel est le rôle de la collection Autour de l'art. Paroles et écrits d'artistes, entretiens, correspondances… Autant de formes qui permettent aux lecteurs de se familiariser avec des créateurs de tous horizons et des univers singuliers. Chaque livre comprend une carte postale qui pourra servir de marque-page, être envoyée à un ami ou encore être collée sur le frigo !

À propos des éditions du passage

Officiellement créée en 1999 par Julia Duchastel, la maison publie son premier livre, Jamais de la vie, en 2001. Au fil des années, les éditions du passage ont su s’affirmer comme une référence dans le domaine du livre d’art et du beau livre. La maison d’édition a fait le choix d’une haute exigence littéraire et iconographique. Chaque titre est le fruit d’une rencontre réalisée dans la volonté de faire naître la beauté et la réflexion. Minutieusement, elle met de petits univers en lumière : un artiste, un coin de pays, un poète, une façon de voir, et assure la survivance du livre de fond, celui qui, d’une part, se pense et se fabrique de manière lente, réfléchie, et qui, d’autre part, échappe aux tendances. La maison fête cette année ses 15 ans de publication.

Ma mère dans l’œil de mon père. Luce Guilbeault photographiée par Guy Borremans, 72 pages, couverture souple, photographies en noir et blanc, 5 ½ x 7, 19.95 $. Collection Autour de l’art n°8. En librairie le 5 octobre 2016.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Ajouter un commentaire