Louise Marleau dans le rôle de Maria Callas, au Théâtre du Rideau Vert dès le 20 avril

Catégories:

Dès le 20 avril, le Théâtre du Rideau Vert et les productions Juste pour rire présenteront Les leçons de Maria Callas dans une mise en scène de Denise Filiatrault.

L'argument

La Callas est au Théâtre du Rideau Vert ! Sa voix ne s’élancera pas vers le terrible contre-ut des vertigineux arias de Verdi mais plutôt vers les jeunes cantatrices venues suivre ses leçons. La diva à la voix brisée se fait enseignante pour un soir et tente de transmettre aux élèves son engagement intime et total à l’Opéra. Entre ses commentaires acerbes à ses élèves angoissées, Maria se détache de son image publique : elle nous raconte son enfance, la rivalité avec les autres cantatrices, la presse impitoyable envers ses premiers opéras, son triomphe à la Scala, son amour tragique pour le richissime armateur grec Aristote Onassis et sa carrière dévastée comme sa voix.

Un succès à Broadway

Lauréate du Tony Award la pièce de Terrence McNally a tenu l’affiche pour plus de 500 représentations à Broadway. Ce dramaturge américain accumule les succès. La pièce Frankie and Johnny at the Clair de Lune ainsi que l’adaptation cinématographique avec Michelle Pfeiffer et Al Pacino en ont fait un nom célèbre aux États-Unis. En 1990, il a remporté un Emmy Award pour la télésérie André’s mother qui raconte le deuil qu’une mère fait de son fils mort du sida. Plus récemment, il a reçu des critiques on ne peut plus élogieuses pour la pièce Love!Valour!Compassion! ainsi que pour la comédie musicale Kiss of the Spider Woman.

Louise Marleau

C’est à Louise Marleau que Denise Filiatraut a confié le rôle de la fière et élégante diva. Cette actrice fréquente le Théâtre du Rideau Vert depuis ses débuts artistiques dans les spectacles L’Alcade de Zalaméa et Le Partage de midi, puis dans Qui a peur de Virginia Woolf ? et récemment dans Les grandes occasions. Un lien particulier l’unit à ce théâtre, car c’est là qu’elle a créé sa première mise en scène théâtrale professionnelle en 2006 avec la pièce Au retour des oies blanches de Marcel Dubé. Elle a aussi mit en scène dernièrement La vie devant soi de Romain Gary. Les leçons de Maria Callas lui permet aussi de renouer avec le monde de l’opéra qui l’a déjà accueillie pour ses mises en scène de Manon de Massenet et de Carmen de Bizet à l’Opéra de Québec.

Une metteure en scène chevronnée

Metteure en scène, réalisatrice et actrice, Denise Filiatraut a récolté de nombreuses récompenses reconnaissant son apport aux arts de la scène à travers les années dont le Prix Gémeaux-Hommage pour l’ensemble de sa carrière en 1995, le Prix Victor-Morin pour l’ensemble de son oeuvre en 1991, le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène en 1999, ainsi que le Prix Jutras-Hommage pour l’ensemble de son oeuvre en 2006.

Pour sa cinquième saison à la barre du Théâtre du Rideau Vert, Denise Filliatraut nous offre l’histoire de la plus grande cantatrice du XXe siècle. Après Cabaret, My Fair Lady, Neuf, Sweet Charity et Un violon sur le toit, la dynamique directrice nous offre une autre pièce où la musique joue un grand rôle avec tous ces airs d’opéra connus où la fougue de la passion se déploie sans retenue. Mais surtout, Denise Filiatraut et Louise Marleau s’allient pour rendre hommage à la quête de la perfection, le refus de la facilité et les sacrifices des artistes pour atteindre l’absolu.

Dès le 20 avril.

Dans Le Cadre du Festival Juste Pour Rire

Horaire des représentations : du mardi au vendredi à 20 h et le samedi à 16 h et 20 h.

www.rideauvert.qc.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon