L’Orchestre symphonique de Montréal annonce une tournée en Asie en octobre prochain

Catégories

Début de l'événement

Image

Orchestre symphonique de Montréal

Au terme de sa 80e saison, l’Orchestre symphonique de Montréal est heureux d’annoncer une tournée majeure en Asie sous la direction de son directeur musical Kent Nagano qui se déroulera du 10 au 22 octobre 2014. L’OSM visitera deux pays, la Chine et le Japon, pour s’arrêter dans huit villes et neuf salles de concert de renom : Tokyo (2 concerts), Fukui, Kyoto, Yokosuka, Kōriyama, Sapporo, Pékin et Shanghai. Il s’agit d’une première pour l’OSM en Chine continentale et d’une dixième visite au Japon, la dernière datant de 2008 avec maestro Nagano. Les solistes qui accompagneront l’OSM au cours de cette tournée seront Ryu Goto, violon, Boris Berezovsky, piano, et Olga Peretyatko, soprano et Akie Amou, soprano. Cette tournée proposera des œuvres françaises et russes qui font partie de la tradition de l’OSM tout en intégrant des œuvres qui font dorénavant partie du répertoire élargi de l’Orchestre et pour lequel il est également maintenant reconnu. L’OSM continue d’être actif sur la scène internationale, fort de ses succès récents en Amérique latine et en Europe, de la diffusion de ses concerts sur des plateformes telles que medici.tv et des succès remportés par ses derniers enregistrements, dont les Symphonies nos 1 et 7 de Beethoven et Mahler – Orchesterlieder avec le baryton Christian Gerhaher.

La tournée débutera au Japon dans la ville de Tokyo (Tokyo Metropolitan Theatre d’Ikebukuro) le 10 octobre avec La Mer de Debussy, le Concerto pour violon de Stravinski et les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. À Fukui le 11 (Harmony Hall) et à Tokyo (Suntory Hall) le 16 octobre, en plus du Debussy et du Stravinski, l’Orchestre interprétera les Suites nos 1 and 2 de Daphnis et Chloé et le Boléro de Ravel. Ryu Goto sera le soliste invité pour ces concerts. À Kyoto le 12 octobre (Kyoto Concert Hall), le programme comprendra Le Tombeau de Couperin de Ravel, le Concerto pour piano no 2 de Prokofiev avec en vedette le pianiste Boris Berezovsky et les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. À

Yokosuka le 13 octobre (Yokosuka Arts Theatre), l’OSM présentera un programme tout Ravel avec les Suites nos 1 et 2 de Daphnis et Chloé, Ma Mère l’Oye, La Valse et le Boléro. L’OSM s’arrêtera également à Kōriyama (Women’s University) pour offrir un concert en mémoire du tremblement de terre de Fukushima en 2011 avec un programme spécial qui présentera Ma Mère l’Oye de Ravel, les Tableaux d’une exposition de Moussorgski ainsi qu’Onna-no-ko no uta de Jean-Pascal Beintus, une orchestration de chants traditionnels japonais avec la soprano Akie Amou. Enfin, le périple japonais se terminera à Sapporo (Kitara) le 18 octobre, le concert comprenant Le Tombeau de Couperin et le Boléro de Ravel, ainsi que les Tableaux d’une exposition de Moussorgski.

En Chine, les 21 et 22 octobre, l’OSM présentera des programmes entièrement consacrés à R. Strauss. Ainsi à Pékin (Forbidden City Theatre), dans le cadre du Beijing Music Festival, et à Shanghai (Grand Theater de Shanghai), à l’occasion du China Shanghai International Arts Festival, l’Orchestre proposera la Symphonie domestica, ainsi que Tod und Verklärung (Mort et transfiguration) et Vier Letzte Lieder (Quatre derniers lieder). La soliste invitée sera la soprano Olga Peretyatko.

La tournée : une tradition pour l’OSM Au fil des ans, une quarantaine de sorties et tournées internationales ont ponctué les saisons de l’OSM. L’Orchestre a effectué neuf tournées en Asie, onze en Europe dont celle qui a remporté un succès éclatant en mars dernier et trois en Amérique du Sud, comprenant celle du printemps 2013 qui fut acclamée par le public et la presse. Sous la direction de Kent Nagano, l’OSM s’est produit au Théâtre du Châtelet de Paris en 2006, a effectué sa première tournée pancanadienne en 2007, une tournée au Japon et en Corée du Sud l’année suivante et une grande tournée européenne, la première en plus de dix ans, en 2009. En 2008, maestro Nagano et sept musiciens de l’OSM se sont par ailleurs rendus au Nunavik, dans le Nord du Québec, pour interpréter L’Histoire du soldat de Stravinski, narrée en inuktitut. Toujours en 2008, Kent Nagano et l'OSM ont fait leurs débuts conjoints au Carnegie Hall de New York, salle mythique où l'Orchestre avait joué quasi annuellement de 1982 à 2004, et ce, devant des salles combles. Maestro Nagano et l'OSM y sont retournés en 2011 avant de prendre part, en août de cette même année, au Festival international d'Édimbourg, une première dans leur l'histoire.