L'opéra Starmania 2008: un succès total à Québec

Catégories:

L'Opéra Starmania, présenté hier soir en avant-première mondiale au Grand Théâtre de Québec, a dépassé les attentes et ébahi les plus sceptiques, incluant moi. On peut parler d'un succès total en raison de la performance: à point, moderne, pertinente, rythmée et esthétique.

Starmania, créé en 1978, est un opéra rock moderne qui n'a pas vieilli et dont la musique a été composée par Michel Berger et les paroles rédigées par Luc Plamondon. Joué à différents endroits en Occident, il a fait l'objet de multiples adaptations tant en anglais qu'en français. Starmania fut le premier opéra rock francophone, tout est chanté du début à la fin y compris les dialogues de liaison.

Le spectacle, qui est à Québec jusqu'à la mi-juillet 2008, doit passer à Montréal en 2009. C'est une co-production de l'Opéra de Québec, avec l'Orchestre symphonique de Québec et l'Opéra de Montréal.

On avait des frissons à réentendre «Ziggy» ou «J'aurais voulu être un artiste» et la beauté d'un opéra en français fait qu'on comprenait tout ce qui était chanté, contrairement aux opéras en allemand ou en italien. L'OSQ était dirigée avec brio par le chef d’orchestre Simon Leclerc et le jeu des musiciens frisait la perfection.

Les voix puissantes de Lyne Fortin (Stella Spotlight, super drôle, convaincante et théâtrale), Marie-Josée Lord (Marie-Jeanne, vraiment géniale!), Marc Hervieux (Zéro Janvier, au ton juste), Pascal CHARBONNEAU (Ziggy, mon préféré hier), Krista de SILVA (Sadia), Raphaëlle PAQUETTE (la sulfureuse intervieweuse Christal) et Etienne DUPUIS (le rebelle Johnny Rockfort) ont porté au ciel les textes toujours d'actualité de Luc Plamondon.

La mise en scène des Victor Pilon et Michel Lemieux était dépouillée, mais futuriste, fait de la nouvelle version Opéra Starmania une réinvention de l'opéra, qui la rend plus accessible et digestible pour un grand public. On ne s'y ennuie pas une minute!

J'ai passé une super soirée et j'espère que vous aurez la chance d'aller voir cet opéra.

La fébrilité était évidente hier soir, avec la foule qui a chanté en rappel avec les artistes, avec un Luc Plamondon humble et heureux, qui est monté sur scène et a remercié tous ceux qui ont rendu possible ce show. L'ovation debout était pleinement méritée et le public a embarqué tout le long du spectacle de 2h30 (avec entracte).

Une très très belle soirée de première, comme on les aime. On était heureux.

AVANT-PREMIÈRE MONDIALE – 16 mai à 19 h

Les 17 (19 h), 20, 22 et 24 mai (20 h) 2008

SUPPLÉMENTAIRES :
19 et 26 mai 2008 (20 h)
14 juillet 2008 (20 h)
15 juillet 2008 (18 h)
16 juillet 2008 (20 h)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon