L'Iran lance sa première chaîne TV satellitaire en anglais pour l'étranger

Catégories:

L'Iran a lancé lundi soir sa première chaîne télévisée satellitaire d'informations en anglais, Press TV, en présence du président Mahmoud Ahmadinejad qui a assuré qu'elle serait "aux côtés des opprimés".
La chaîne, lancée par la télévision d'Etat IRIB, fonctionne en partie avec l'aide de journalistes étrangers et propose des journaux toutes les demi-heures, des interviews et des documentaires.

Son slogan: "Briser l'emprise des entreprises occidentales sur les médias globaux".

Lors de la cérémonie de lancement, le président iranien a dénoncé "les médias occidentaux, qui contrairement à ce qu'ils prétendent, sont contrôlés par le régime de l'oppression", c'est-à-dire les Etats-Unis.
Selon lui, ces médias "justifient à la fois l'occupation des terres et des esprits et on connaît peu de médias qui font correctement leur travail", a-t-il dit devant des journalistes.

Mohammad Sarafraz, directeur des services internationaux de la Radio-télévision de la République islamique d'Iran (IRIB), avait expliqué récemment que Press TV présenterait une "vision alternative" des événements.

Lundi soir, M. Ahmadinejad a expliqué que "le média qui naît aujourd'hui doit être aux cotés des opprimés".

La chaîne, qui compte 400 employés, dispose de 26 journalistes locaux dans le monde, dont Jérusalem, New York et Washington. Les correspondantes sont tenues de porter le voile couvrant traditionnellement la chevelure des Iraniennes.

Press TV est lancée dans la foulée d'Al Alam, la première chaîne satellitaire de l'IRIB, dont la programmation en arabe a trouvé une audience certaine parmi les populations chiites du Proche-Orient.
L'IRIB possède aussi Jam-e Jam, qui diffuse des programmes en persan à destination des Iraniens habitant à l'étranger, et Al-Kawhtar, qui propose des informations, des débats religieux et des séries iraniennes doublées en langue arabe.

Mais même si l'Iran utilise le satellite pour diffuser ses programmes vers l'étranger, leurs réceptions restent illégales pour les Iraniens dans leur propre pays. Ils ont en effet interdiction de posséder une antenne, au motif que la population s'exposerait à la "décadence culturelle" des chaînes étrangères.

Press TV va rejoindre le marché déjà encombré des chaînes satellitaires en anglais, longtemps le pré-carré des seules BBC et CNN.
La Russie a lancé Russia Today en 2005, suivie par la France avec France 24 en 2006, ainsi que par Al-Jazeera International, la version en anglais de la célèbre chaîne en arabe basée à Doha, au Qatar.
sgh-pcl/ev

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon