«L’INFINI» – monter à bord de la Station spatiale internationale

Catégories

Début de l'événement

Image

Difficile de trouver un meilleur moment lorsqu’il s’agit de parler d’expéditions spatiales. Avec tout le tintamarre créé par les sorties des deux milliardaires américains, le monde se tourne vers les étoiles et envisage la vie ailleurs. Bien sûr, les films ou livres portant sur cette thématique ne datent pas d’hier : qu’il s’agisse des Star Trecks, des Star Wars, du Cinquième Élément, de Valérian et la Cité des mille planètes ou même plus réalistiquement, de Seul sur Mars, Gravity ou d’Interstellar.

Même si les astronautes utilisent de plus en plus de nombreux réseaux sociaux pour partager certaines tranches de vie, à quoi ça ressemble d’habiter dans la Station spatiale internationale ?

C’est le défi que Felix & Paul Studios et Studio PHI se sont lancés en réalisant l’exposition immersive L’INFINI et au cours de laquelle les visiteurs, grâce à l’utilisation de la réalité virtuelle, peuvent découvrir les nombreuses facettes cachées de la vie dans l’espace.

Réalisée en collaboration avec des astronautes et des cosmonautes de la NASA, des agences spatiales canadiennes et européennes, l’agence d’exploration aérospatiale du Japon, du centre spatial Mohammed Bin Rashid et du Roscosmos State Corporation for Space Activities, et basée sur le projet média intitulé Space Explorers: The ISS Experience, cette exposition vous invite à découvrir en 7 chapitres la vie des habitants de la station spatiale.

Autant vous dire que ça décoiffe !

Que ce soit grâce à la mise en scène futuriste qui se soucie de chaque détail, du hall d’accueil à la station de lancement, pour continuer virtuellement dans la station orbitale, debout ou confortablement assis à l’un des hublots de l’engin jusqu’à la présentation de l’œuvre numérique de Ryoji Ikeda, The Universe within the Universe : rien n’est laissé au hasard. Qu’il s’agisse de la scénographie ou du contenu scientifique, le travail accompli est tout simplement remarquable.

Les vidéos disponibles tout au long de l’expérience, rendues hyperréalistes grâce aux technologies virtuelles, sont à la fois intimes et spectaculaires. On y découvre la vie passionnante de chercheurs de l’espace qui transforment leur quotidien dans un environnement où tout est à repenser, du brossage de dents à l’équipement pour une expédition extérieure. Alors de savoir que moins de 250 personnes sont montées à bord de la station spatiale en l’espace de 20 ans, ça peut donner le vertige.

Un petit bémol néanmoins : malgré la fiabilité de plus en plus grande des nouvelles technologies, la réalité virtuelle n’est pas à l’abri de problèmes techniques. On est encore loin du Ready Player One... Lors de ma visite à l’Arsenal, l’expérience a été interrompue à trois reprises car les images étaient inversées, que la station spatiale était devenue très lointaine ou qu’une vidéo avait été interrompue au milieu de son déroulement. À entendre les personnes déambulant autour de moi, je n’étais pas le seul.

Des soucis auxquels on s’accommode : ce n’est pas tous les jours que l’on part en voyage dans l’espace !

L’INFINI est présenté à l’Arsenal jusqu’au 7 novembre.

Pour en savoir davantage : https://bit.ly/370LXmA

Crédit photo : Centre Phi

Si vous voulez continuer votre immersion multisensorielle, je vous invite à continuer votre expérience à l’Arsenal qui en plus de son exposition de groupe Jardins Intérieurs, présente de superbes œuvres de Rafael Lozano-Hemmer.

Pour en savoir davantage : https://www.arsenalcontemporary.com/mtl/fr/exhi