L’humour incisif de Guy Nantel n’épargne personne…surtout pas Denis Coderre

Catégories

Image

Guy Nantel Corrompu

L’humoriste Guy Nantel a réitéré ce qu’il avait dit à ses fans après son one-man show «La réforme Nantel»…il ne se présentera pas en politique. Ou si? Dans son spectacle «Corrompu», il fait une analyse cassante de l’actualité politique. Tout en énumérant les défauts en 20 points qui feraient de lui un mauvais politicien, Nantel a fait rire, mais surtout réfléchir le public à sa première au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts le 5 novembre.

Avec son humour mordant, parfois dérangeant, Guy Nantel sait toucher le public. Il n’a aucun tabou quant aux sujets explorés. Mysogine, homophobe, malheureux, rétrograde, irresponsable…il se proclame imparfait, mais s’assume, même en parlant des gens plus âgés, qu’il n’a pas épargné pendant la soirée. Alors pourquoi qui que ce soit voudrait voter pour lui? L’humoriste ne dose pas ses propos, mais propulse des opinions qui se disent tout bas. Il n’hésite pas à parler de sa famille ou de son physique, qu’il juge ingrat, sans gêne.

L’humoriste s’est autoproclamé pas très beau. Le maire Denis Coderre, qui se trouvait dans la salle, s’est alors levé pour applaudir. Déstabilisé pendant une seconde, Nantel n’a pas tardé à rétorquer. Il faut dire que plus tôt, Guy Nantel ne s’était pas gêné pour critiquer les élections. Le maire se levant, Nantel lui a dit «Ok, rassies toi, ça fait un mois qu’on te voit la face, c’est assez». Malaise? Non. Denis Coderre connait bien Guy Nantel. Il est déjà monté à ses côtés sur la scène.

Le politicien, quelques jours après son élection à la mairie de Montréal, a réellement su prendre les critiques de Guy Nantel en souriant. Nouvellement élu, accompagné de son épouse, il a démontré qu’il savait prendre la critique et l’humour. «J’aime l’humour de Guy Nantel, son humour au deuxième degré, a confié le maire. Il me fait un peu penser à Yvon Deschamps, il brasse le pommier!...mais, ajoute-t-il en riant, arrête de me brasser, Guy». En effet, en exprimant plusieurs sujets par le biais de sa femme, de ses enfants, et de par ses mimiques, Nantel peut se rapprocher de l’humour de Monsieur Deschamps. Ce qui est positif.

L’humoriste, qui cumule 25 ans de carrière, a tenu à partager son «top 10» de propositions politiques. Programme qu’il propose au nouveau maire de Montréal : «Prends des notes, mon Denis», dit-il en souriant». Guy Nantel voudrait se présenter en tant que dictateur démocratiquement élu après réflexion. Devrait-il en référer au maire Coderre?

Ce fût une première ponctuée de rire car l’humoriste a su faire passer un fort beau moment aux gens réunis au Théâtre Maisonneuve. L’ovation de la fin soutient le succès de sa première au Théâtre Maisonneuve. Du rire du début à la fin…même quand nous nous sentons cernés par ses critiques!

De nouvelles supplémentaires sont annoncées à Montréal en janvier au St-Denis… Pour toutes ses dates de spectacles, visitez son site.

http://www.guynantel.com/