L'exposition Jean Paul Gaultier fera une 12e étape à Séoul

L’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles vient d’être inaugurée à Séoul, pendant la Semaine de la Mode, dans le complexe Dongdaemun Design Plaza (DDP), construit en 2014 par l’architecte Zaha Hadid. Avec cette 12e étape de sa tournée internationale, l’exposition‐phénomène a déjà conquis, en cinq ans, plus de 2 millions de visiteurs sur quatre continents. Depuis Montréal, où elle a été lancée en 2011, cette première exposition consacrée au couturier français Jean Paul Gaultier a voyagé à Dallas, San Francisco, Madrid, Rotterdam, Stockholm, New York, Londres, Melbourne, Paris jusqu’à Munich, où elle a attiré plus de 200 000 visiteurs. C’est maintenant au tour de la capitale sud‐coréenne d’accueillir, du 26 mars au 30 juin 2016, cette rétrospective, marquant la 12e étape d’une tournée record.

« Quand l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier se terminera à Séoul en juin 2016, la boucle sera bouclée cinq ans exactement après son inauguration au MBAM. Qui aurait imaginé un si fabuleux destin pour notre exposition ? Pendant cinq ans, le MBAM aura transporté, installé et démonté 12 fois les 14 tonnes de matériel de cette exposition complexe autour du monde, et rencontré une presse toujours unanime. Un succès record dans le cadre des expositions de mode ! Entre temps, le Musée aura construit deux nouveaux pavillons, renforcé

de 100 % sa fréquentation, et exporté ses autres projets dans une trentaine de villes. Merci aux équipes, merci à Jean Paul ! » résume, depuis Séoul, Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du MBAM, qui a initié, produit et mis en tournée l’exposition.

Pour la première fois, la plus grande présentation des créations de Jean Paul Gaultier a aussi été marquée par la tenue d’un vrai défilé dans le cadre de la Semaine de la mode à Séoul : « J’ai voyagé partout dans le monde avec cette exposition depuis cinq ans, et c’est fantastique qu’elle soit arrivée jusqu’à Séoul, sa première escale en Asie, dans le magnifique DDP conçu par Zaha Hadid. Je n’aurai pu rêver d’un plus bel endroit pour présenter mes créations en Asie », souligne Jean Paul Gaultier.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, mentionne également : « Je suis très heureux que l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier soit présentée à Séoul, en Corée du Sud. Cette exposition, initiée par Nathalie Bondil et produite par le MBAM, est une plateforme d’échange culturelle incomparable entre Montréal et Séoul. Montréal est extrêmement fière d’être associée à l’univers de Jean Paul Gaultier, et de voir notre savoir‐faire en conception d’exposition rayonner à l’international. En tant que Ville UNESCO de design, Montréal et Séoul poursuivent toutes deux la mission d’améliorer l’environnement et la qualité de vie de ses citoyens grâce au design. Également membres du Réseau des villes créatives de l'UNESCO, elles

unissent leurs forces dans un esprit de coopération et d’entraide. »

Le commissariat de l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles est assuré par Thierry‐Maxime Loriot, sous la direction de Nathalie Bondil. La scénographie sophistiquée a été conçue par Sandra Gagné, chef du service des expositions du MBAM, à partir d’un concept initial de l’agence parisienne Projectiles, et intègre des animations de la compagnie québécoise UBU. Comme dans chacune des étapes de la tournée, cette 12e édition a été adaptée par le commissaire Thierry‐Maxime Loriot afin de mieux mettre en valeur les mannequins dans le « pays du Matin calme »

« Grâce aux sources inépuisables d’inspiration de Jean Paul Gaultier, l’exposition a pu être adaptée et repensée pour les différents espaces muséaux sur quatre continents, évoquant au fil de ses 12 étapes, la générosité et l’ouverture d’esprit du créateur qui célèbre dans son travail, depuis près de 40 ans, la beauté des différences, qu’elles soient culturelles, esthétiques ou sociales », souligne Thierry‐Maxime Loriot, commissaire de l’exposition.

Cette installation poétique et contemporaine témoigne du message social fort de Jean Paul Gaultier, en plus de rassembler quelque 150 pièces de haute couture et des pièces de prêt‐à‐porter créées entre 1976 et 2016. Croquis, costumes de scène, extraits d'archives (films, vidéoclips, défilés et spectacles) et clichés des plus grands photographes de mode témoignent des illustres collaborations artistiques de Gaultier avec des cinéastes, danseurs, photographes et stars de la pop, tels que Pedro Almodóvar, Pierre & Gilles, Madonna et Kylie Minogue. La présentation multimédia rend hommage à ce couturier humaniste, teinté d'irrévérence, que l'on

surnomme « l'enfant‐terrible de la mode ». Elle explore les sources d'inspiration de ce créateur hors norme à travers une série de thèmes allant des rues de Paris à l'univers de la science‐fiction.

La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles est la première exposition entièrement imaginée et conçue à Montréal à être présentée dans une ville du Réseau des villes créatives de l'UNESCO.

Déployée en plein cœur du dynamique pôle de la mode, l’édition de Séoul est présentée par EduChosun, division de Chosun Media. Elle s’inscrit dans le cadre du 130e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales entre la Corée du Sud et la France. Son inauguration a coïncidé avec la tenue, au DDP, de la Semaine de la mode de Séoul (du 21 au 26 mars 2016).

DES PARTENAIRES QUÉBÉCOIS DU SUCCÈS La compagnie UBU et l’agence Paprika

Le Musée des beaux‐arts de Montréal, un moteur de l’industrie culturelle canadienne, contribue à faire rayonner le talent québécois à l’étranger. Ainsi, pour l’exposition Jean Paul Gaultier, le MBAM tient à remercier chaleureusement Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, de UBU compagnie de création, créateurs d’une animation audiovisuelle des visages d’une trentaine de mannequins de Jolicœur international.

L’agence graphique montréalaise Paprika a également conçu les deux catalogues de l’exposition produits par le service des éditions scientifiques du MBAM : le premier de 424 pages a récolté de multiples récompenses, dont le Grand prix du livre de mode, décerné par les étudiants en master mode et création de l'Université de la Mode de Lyon. Il est disponible en trois langues (anglais, français et espagnol).

Un second livre, publié par les Éditions du Musée des beaux‐arts de Montréal, accompagne l’exposition à Séoul. Ce véritable portfolio d’art rassemble 80 % de nouvelles images, souvent inédites, grâce à la présence des plus grands noms de la photographie (Richard Avedon, Irving Penn, Peter Lindbergh, Paolo Roversi, Mario Testino, David LaChapelle, Helmut Newton) ainsi que de nombreux artistes (Roe Etheridge, Pierre & Gilles, Nan Goldin, Andy Warhol, Liu Bolin, Jean‐Paul Goude, Annie Kevans, Izima Kaoru). L’ouvrage est disponible en trois langues (français, anglais et allemand). Sa version anglaise est disponible exclusivement en Corée du Sud, ainsi qu’à la librairie du Musée des beaux‐arts de Montréal. (288 pages, 220 illustrations, sous la direction de Thierry‐Maxime Loriot.)

Au total, six ouvrages auront été produits autour de cette tournée record.