L'été 2008 au Cinéma Ex-Centris à Montréal

Catégories:

Devant l’affluence des activités estivales qui déferlent sur la métropole cet été, Ex-Centris ne cède devant rien et propose au public une programmation des plus captivantes. Dès le 11 juillet, les cinéphiles trouveront les points chauds de l’été en matière cinéma à Ex-Centris avec :
L’Heure zéro de Pascal Thomas (11 juillet), Mon frère est fils unique de Daniele Luchetti (11 juillet), La Graine et le mulet de Abdellatif Kechiche (1er août) et Un Été sans point ni coup sûr de Francis Leclerc (1er août). Ajoutez à cela des projections en HAUTE DÉFINITION de l’opéra Les Noces de Fiagro et de Spartacus, un fleuron de la chorégraphie soviétique créé par Iouri Grigorovitch. et vous n’aurez aucune raison de ne pas nous visiter cet été. De tout pour tous les goûts!

En ouverture de parcours, L’Heure zéro de Pascal Thomas, un film policier français d’après Agatha Christie lance le ton du programme. Quelle drôle d'idée a eue Guillaume Neuville de rassembler, pour des vacances de fin d'été à la Pointe aux Mouettes, chez sa riche tante Camilla Tressilian, son ex-épouse Aude et la nouvelle tenante du titre, l'explosive Caroline, sous prétexte d'en faire des amies... Une situation des plus délicate qui laisse présager quelques conflits... et pourquoi pas un crime, puisque nous sommes chez Agatha Christie. Réjouissant mélange de tons (humour, tristesse, incongruité, étrangeté et situations grotesques), le film met en scène Melvil Poupaud, Laura Smet, Chiara Mastroianni, Danielle Darrieux et François Morel. Présenté dès le 11 juillet, en version originale française.

Mon frère est fils unique (Mio fratello è figlio unico) du réalisateur italien Daniele Luchetti sortira également le 11 juillet. Adapté d’un roman autobiographique d'Antonio Pennachi, « Il Fasciocommunista », le film plante son décor en Italie dans les années 60 et 70. Deux jeunes hommes se battent sur deux fronts politiques opposés, ils aiment la même femme et traversent, dans une confrontation sans fin, une période de leur vie faite de fugues, de retours, d'échanges de coups et de grandes passions. Leur duo, extrêmement solide et passionné, est le point fort de l'œuvre, qui s'articule autour de leur relation. « Mon frère est fils unique n’est pas un film politique. C’est un film qui parle d’êtres humains qui aiment, qui souffrent, qui rient et qui font aussi de la politique. Ce film, idéologiquement, ne prend pas position : il raconte l’histoire de personnes qui adoptent des positions. » - Daniele Luchetti. Avec : Elio Germano, Riccardo Scamarcio et Diane Fleri. Cette tranche de l’histoire de l’Italie sera présentée en version originale italienne avec sous-titres français dès le 11 juillet.
La Graine et le mulet, film social signé Abdellatif Kechiche, a créé la surprise en raflant quatre César en 2008 (dont Meilleur film et Meilleur réalisateur) après avoir déjà reçu le Prix Louis-Delluc et le Prix spécial du Jury à la Mostra de Venise en 2007. Avec La Faute à Voltaire, il avait déjà remporté le Lion d'Or de la Meilleure Première oeuvre à Venise en 2000 pour ensuite empocher quatre César en 2003 pour le film L’Esquive. La graine, c'est la semoule du couscous; le mulet, c'est le poisson que ramènent les chalutiers tous les matins dans le port de Sète. L'histoire de ce film tourne autour de Slimane Beiji, licencié des chantiers navals parce que trop vieux et pas assez productif, qui investit ses maigres indemnités de départ dans l'achat et la rénovation d'un bateau, pour y monter, avec l'appui de sa (ou plutôt de ses) famille(s) un restaurant spécialisé dans le couscous de poisson. « Je suis parti d'un pur fantasme populaire, le genre d'histoires que l'on aime à raconter dans les cités, le mythe de ceux qui " s'en sont sortis ", autrement dit, qui ont échappé à l'esclavage moderne que représente une situation professionnelle précaire, en créant leur propre affaire… » - Propos d’Abdellatif Kechiche. Cette fable à la fois tendre et cruelle sur notre société sera présentée dès le 1er août en version originale française.
Francis Leclerc (Mémoire Affective, Une jeune fille à la fenêtre) nous revient avec Un Été sans point ni coup sûr dès le 1er août. Adapté d’un roman de Marc Robitaille, cette chronique nous ramène à l'été 1969, l'année où les Expos de Montréal ont fait leur entrée dans les ligues majeures de baseball et l’année où les premiers hommes ont marché sur la lune. Le film raconte les péripéties du jeune Martin, 12 ans, qui rêve de jouer dans l’équipe de baseball du quartier jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il n’est pas sélectionné... Mais voilà que son père vient à sa rescousse en créant une équipe B, formée des autres laissés-pour-compte. Après l’euphorie initiale, le garçon se rend compte que le plus grand talent de son équipe est de toujours trouver de nouvelles façons de perdre et que son père sait finalement bien peu de choses du baseball, des garçons de 12 ans et de son propre fils. Lancés dans une quête commune, fils et père vivront un été chargé de grands espoirs et de petites déceptions, d’étonnements et de balles échappées. Avec : Pier-Luc Funk, Patrice Robitaille, Jacynthe Lagüe et Roy Dupuis. Présenté en version originale française avec sous-titres anglais.

Enfin, avis aux amateurs d’opéra et de ballet : le Cinéma Ex-Centris poursuivra cet été sa série de représentations en HAUTE DÉFINITION enregistrées exclusivement pour le cinéma à la célèbre Royal Opera House de Londres! La programmation estivale promet d’être relevée avec la diffusion de Les Noces de Figaro (26 juillet à 13h et 31 juillet à 19h30), un opéra en quatre actes et du ballet Spartacus (9 et 10 août à 13h), un fleuron de la chorégraphie soviétique. Présenté en collaboration avec DigiScreen et la Royal Opera House. Les billets pour ces représentations sont déjà en vente au coût de 20 $ à la billetterie d’Ex-Centris.

Informations : www.ex-centris.com ou 514.847. 2206

L’Heure zéro (Pascal Thomas) – Mon frère est fils unique (Daniele Luchetti)

Un Été sans point ni coup sûr (Francis Leclerc)

La Graine et le mulet (Abdellatif Kechiche)

Les Noces de Figaro (Opéra) - Spartacus (Ballet)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon