Les Zurbains, un hommage à la créativité des jeunes

Début de l'événement: 

14 mai 2010 - 15:10
Catégories:

Comme chaque année depuis 13 ans, Le Théâtre Le Clou présente une collection de cinq contes écrits et mis en scène par des étudiants de secondaire. Un véritable condensé de chefs d’œuvres qui régalera autant les adultes que les plus jeunes.

Le Théâtre Denise Pelletier accueillait mercredi et jeudi dernier le Théatre Le Clou pour présenter Les Zurbains, un projet visant à promouvoir le talent d’écriture et de mise en scène des plus jeunes.

Chaque année et dès septembre, le Théâtre Le Clou, le Théâtre Denise Pelletier, le Théâtre jeunesse les Gros Becs (Québec), le Théâtre français de Toronto et le Centre national (Ottawa) lancent un concours d’écriture de conte urbain dans les écoles secondaires de leur région. Une fois les contes examinés, douze étudiants de secondaire sont sélectionnés par ville. Ces jeunes gagnants ont la chance de participer par la suite à un stage intensif de réécriture et ce, accompagnés par une équipe professionnelle d’artistes variés. À la fin de cette expérience unique, cinq contes sont choisis pour constituer l’édition annuelle du spectacle Les Zurbains.

Un véritable condensé de talents, que ce soit au niveau des acteurs, du fil narrateur et de la mise en scène. Cette année, Les Zurbains regroupe les contes suivants :
• Préparez-vous à l’atterrissage de Caleb Guthrie (Toronto)
• Scout un jour, scout toujours d’Alex Carignan (Victoriaville)
• Level 18 de David Le Quéré (Gatineau)
• Pourrie sale d’Alex Viens (Montréal)
• Would you rather de Cleo Beland (Montréal)

Beaucoup d’entre vous seront étonnés. Ces étudiants de secondaire font preuve d’une incroyable maturité. Ils dépeignent une réalité mêlant à la fois humour, mélancolie, passion et amour, mais vue par l’œil d’un adolescent qui apprend chaque jour à vivre dans un monde qu’il découvre.

Pour ce qui est des interprètes, Philippe Robert est tout simplement hilarant dans son rôle vertigineux de perdu dans les airs. D’autre part, Julien Lemire joue avec passion le rôle d’un chef scout qui apprendra à ses dépens que les adolescents peuvent parfois être cruels lorsqu’il est question de différence. Dans un rôle opposé, Kevin Houle nous fait littéralement entrer dans sa console vidéo, partant à la découverte d’un monde où la réalité se mêle tragiquement à la science-fiction. Surement l’actrice la plus émouvante, Marie-Eve Trudel mène un combat à mort avec sa maladie des os, tout en s’occupant de sa folle mère et de ses amours. Pour terminer, l’insouciante Milène Leclerc interprète à la perfection le rôle d’une jeune adolescente qui essaie de trouver sa place dans un monde d’insouciance et de désintérêt.

Comme vous pouvez le voir, le sujet est intarissable. La seule question que l’on se pose en sortant du théâtre : depuis quand les jeunes n’ont rien à dire?

On vous tiendra au courant pour les autres dates. Pour en savoir plus sur Le Théâtre Le Clou : www.leclou.qc.ca

Crédit photo: Le Théâtre Le Clou

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon