Les sorties de disques de la semaine

Voici une sélection de disques sortis cette semaine:
Ray Davies: «Other People’s Lives» chez Sony BMG. L’ancien leader du mythique groupe Kinks réussit un joli retour solo. La voix de l’un des plus grands compositeurs britanniques est intacte. Le verbe du songwriter aussi. Les admirateurs de Kinks vont aimer les très humanistes «Next Door Neighbour» ou «Is There Life After Breakfast?» aux sonorités sixties qui auraient pu figurer sur "Something Else» paru en 1967.
On se demande au passage pourquoi "Thanksgiving Day», de la même trempe, figure en titre caché. Le ton se durcit sur «Other People’s Lives» qui dénonce la presse people, et sur le très acerbe «The Tourist» qui pointe du doigt les comportements peu respectables de certains touristes envers la population locale. Ce titre aurait, lui, pu figurer sur un album de Blur.
Les arrangements plus musclés de «Things Are Gonna Change, The Morning After» et de «After The Fall» rappellent que Ray Davies s’est exilé aux Etats-Unis pour retrouver l’inspiration. L’un des pères fondateurs de la pop anglaise n’en a pas pour autant perdu son sens de la mélodie.
Linda Lemay: «Un éternel hiver» chez Warner.
Ce double CD rassemble 51 chansons de l’opéra folk écrit par Linda Lemay. L’histoire se situe dans le restaurant d’un village isolé de deux mille habitants dans la campagne québécoise. Cinq personnages nous entraînent dans une histoire dramatique. Manon (Fabiola Toupin) âgée de 22 ans, vit une passion amoureuse avec un jeune homme de 20 ans, Jeff (Yvan Pedneault), le fils de Nathalie (Linda Lemay), sous les regards critiques de sa mère Micheline (Manon Brunet) et de Daniel (Daniel Jean), un policier de 40 ans amoureux d’elle. Alors qu’ils viennent d’avoir leur premier enfant, Jeff est emprisonné pour meurtre.
Désormais libre, Manon peut se marier avec Daniel. Rien de bien gai dans tout ça! La vie, la mort, la destinée, le péché et le rachat se côtoient. On retrouve malgré tout l’esprit poétique de la chanteuse qui sait au détour d’un texte joliment écrit comme «Mon Petit Albatros» ou «Déjà Grand-mère» faire passer du rire aux larmes. Après une première tournée au Québec et en France, Linda Lemay reprend la route avec sa troupe et ses musiciens à partir du 6 mars et jusqu’en juin. «Un éternel hiver» sera à l’affiche de l’Olympia à Paris le 2 mai.
Holden «Chevrotine», chez Wagram.
C’est le troisième opus du groupe depuis 1998. On retrouve avec plaisir la voix douce d’Armelle Pioline. On pénètre assez facilement dans un monde de pop-rock littéraire, qui vire au jazz, voire au faussement yéyé «Charlie Rosie et moi». Le tout repose sur la poésie, le romantisme à l’image du titre «Madrid».
Les arrangements sont savoureux, les refrains parfois entêtants à l’instar de «Sur le pavé». Avec ses onze nouvelles chansons et pas mal de concerts, Holden devrait trouver son public. On est proche de l’univers de Jean-Louis Murat que l’on retrouve d’ailleurs en duo sur «L’orage».
Cyrz: «Un morceau de mon avenir», chez Play It Again Sam. Originaire de Montéléger dans la Drôme, ami du groupe Dionysos, Cyrille Paraire, alias Cyrz, propose 17 chansons françaises aux sonorités pop-folk. Il s’accompagne de banjo de guitare et d’harmonica, sur des textes assez joliment écrits. La voix un peu fluette rappelle celle de Mathieu Boggaërts. «Avant tout j’écris des chansons pour moi», dit l’artiste qui espère certainement plus.
Sont aussi sortis cette semaine:<
- Lawrence: «The Night Will Last Forever» EMI<
- Turner: «Slow Abuse» EMI.
Sont attendus dans les semaines qui viennent:
- Agnès Jaoui: «Canta» le 27 février chez tôt Ou tard. Dans son dernier film «Comme une image», elle interprétait déjà une prof de chant! L’actrice fait cette fois une incursion réussie dans la chanson latino. Dans ce premier disque, elle rend un fervent hommage aux musiques cubaines, brésiliennes, portugaises et espagnoles dans leurs langues originales, accompagnée parfois d’invités de marque comme la chanteuse brésilienne Maria Bethânia ou bien Misia, la diva Portugaise du fado moderne. On retrouvera Agnès Jaoui sur «Le grand dîner», un «Tribute à Dick Annegarn» qui sortira le 6 mars./p>
Elle interprète «La transformation» en duo avec le chanteur belge. Sur cet album hommage à Dick Annegarn, Alain Bashung, Christophe, Alain Souchon, M, Arno, Calogero, Louis Chédid, Sanseverino ou Thomas Fersen figurent également au casting.
«Monsieur Gainsbourg Revisited» le 27 février chez Barclay. (Franz Ferdinand, Jane Birkin, Marianne Faithfull, Placebo, Carla Bruni, Portishead, Jarvis Cocker, Kid Loco)
Perry Blake: «The Crying Room» le 27 février chez Up Music.
Rca annonce le premier album de Julie Reins «Reine d’un Jour» (le 27 février), celui de Cesaria Evora «Rogamar» (le 6 mars), de Patrick Bruel «Des Souvenirs Devant» (le 20 mars) et de Pink «I’m Not Dead» (le 3 avril).
Le premier live de Camille «Live Au Trianon» sortira chez Virgin le 13 mars.
Virgin et EMI promettent aussi le nouvel opus de Ben Harper «Both Sides Of The Gun» pour le 20 mars. Une semaine plus tard sortira la première compilation de Massive Attack «Collected» assortie de titres inédits.
Source: AP

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon