Les Québécois au FIFA

Catégories

Début de l'événement

Image

Corno (avec la peintre Johanne Corneau)

Samedi 23 mars 2013 - 16h00 - PLACE DES ARTS - CINQUIÈME SALLE (voir document événements spéciaux pour cette projection)

La trajectoire de la peintre québécoise Johanne Corneau, depuis son enfance à Chicoutimi jusqu’à ses succès à New York, où elle réside depuis plus de 20 ans. Cette femme de 60 ans, passionnée par son travail, a tout sacrifié pour sa carrière. Traitée de haut par l’intelligentsia de l’art au Québec, elle s’est exilée à l'étranger pour se défaire du joug qui pesait sur elle, et s’y est bâti une carrière internationale enviable. Aujourd’hui, elle porte un regard lucide sur son œuvre et décrit les ressorts qui lui ont permis de survivre dans la jungle de l’art contemporain. Elle explique sa démarche et nous permet d’entrer dans l’intimité de son atelier.

--

Crée-moi, crée-moi pas (avec Geneviève Rioux)

Samedi 23 mars 2013 - 18h30 - PLACE DES ARTS - CINQUIÈME SALLE (voir document événements spéciaux pour cette projection)

Créer ou procréer? Qu’est-ce qui, en 2012, empêche encore les femmes de prendre pleinement leur place comme créatrices dans l’espace public ? Est-ce le peu de légitimité qu’elles accordent à la création, ou alors par manque d’ambition ou par peur ? La maternité nuit-elle à la création ? La comédienne québécoise Geneviève Rioux tente de susciter des pistes de réflexion, à l’aide de nombreuses entrevues avec des créatrices telles que Nancy Huston, Agnès Jaoui, Anaïs Barbeau-Lavalette, Évelyne de la Chenelière, Mylène Roy, Valérie Blass et Béatrice Bonifassi, et d’avancer quelques hypothèses pouvant expliquer pourquoi les femmes hésitent encore à prendre pleinement leur place dans le domaine de la création. Mais surtout, à travers sa propre expérience et grâce aux témoignages recueillis, elle s’interroge sur ce qui permet à certaines d’entre elles de s’accomplir à la fois comme artiste et mère, en conciliant les exigences de leur métier avec les impératifs de leur vie privée.

--
From Montréal (avec Arcade Fire, Malajube et Ariane Moffatt)

Vendredi 15 mars 2013 - 18h30 - PLACE DES ARTS - CINQUIÈME SALLE (voir document événements spéciaux pour cette projection)

Au milieu des années 2000, la scène musicale montréalaise est l’épicentre de la planète rock indie. Diversifiée, audacieuse et originale, Montréal demeure depuis une référence pour les amateurs de musique branchée. Du gigantesque concert d’Arcade Fire sur la Place des Festivals à la prestation de Malajube dans un bar du Texas, avec un détour au studio d’Ariane Moffatt, From Montréal explore ce qui fait la spécificité de la scène musicale locale : ses lieux, son pouvoir d’attraction, son ingéniosité et son bilinguisme typiquement montréalais. Ce périple sonore et identitaire est porté entre autres par la musique de Karkwa, Patrick Watson et Braids.

--

Gilles Pelletier, un cœur de marin

Dimanche 17 mars 2013 - 16h00 - CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE - SALLE CLAUDE-JUTRA

Se destinant d’abord au métier de marin, Gilles Pelletier décide de faire carrière au théâtre. Ironiquement, il incarnera ensuite des personnages de marins au petit écran, comme le capitaine Aubert dans le téléroman Cap-aux-Sorciers. Au théâtre, il interprète plus d’une centaine de rôles, et à la télévision, il se montre remarquable dans des téléthéâtres tels que Un simple soldat de Marcel Dubé ou encore dans L’héritage de Victor-Lévy Beaulieu. En 1964, il cofonde avec sa femme, la comédienne Françoise Graton, et l’acteur Georges Groulx, la Nouvelle compagnie théâtrale. Au théâtre, à la télévision et au cinéma, Gilles Pelletier demeure fidèle à son désir de servir les auteurs des œuvres qu’il interprète.

--

Huguette Oligny, le goût de vivre
Mardi 19 mars 2013 - 18h30 - PLACE DES ARTS - CINQUIÈME SALLE (voir document événements spéciaux pour cette projection)

La grande comédienne québécoise Huguette Oligny, bien vivante à 90 ans, filmée par son beau-fils. Pendant 60 ans, elle a participé à l’évolution culturelle du Québec, jouant autant à la radio, au théâtre, à la télévision qu’au cinéma. En mars 2011, Huguette Oligny quittait son appartement pour une résidence pour personnes âgées. Elle a ressenti ce passage comme une libération, et sa vision des choses en a été transformée. Sa parole aussi, dégagée de toute contrainte, libérée de l’autocensure qu’elle s’est longtemps imposée. Ce film marque la volonté de saisir la sagesse d’une femme qui a un héritage à nous léguer. Il est ponctué d’entretiens avec ses enfants, son amie d’enfance Margot Lescop, ses complices de théâtre, Françoise Faucher, Françoise Graton, Gilles Pelletier, Gérard Poirier, et son beau-frère, le comédien Jean-Louis Roux ainsi que d’archives rappelant les grands moments de sa vie et les thèmes qui lui sont chers : son bonheur de vieillir, ses souffrances passées, ses enfants, sa foi en Dieu.

--

Longueur de l'alphabet (La) (avec l’écrivain Naim Kattan)

Dimanche 17 mars 2013 - 18h30 - GRANDE BIBLIOTHÈQUE - AUDITORIUM (voir document événements spéciaux pour cette projection)
Dimanche 24 mars 2013 - 16h00 - CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE - SALLE CLAUDE-JUTRA

Portrait de l’homme de lettres québécois Naïm Kattan. Né à Bagdad en 1928, Kattan immigre au Canada en 1954, où il s’intéresse à la vie intellectuelle du pays et s’y intègre rapidement. À la fois journaliste, romancier, auteur d’essais et de pièces de théâtre, critique littéraire, professeur et administrateur culturel, ardent défenseur de la langue française, il a signé, outre des centaines de critiques littéraires, presque 50 œuvres traversées par des thèmes tels que les rapports humains et leur diversité, et la cohabitation de différentes cultures. Naïm Kattan a côtoyé des artistes et intellectuels comme André Gide, René Lévesque, André Laurendeau, Jacques Godbout et Fernand Ouellette. Ce document est construit autour de conversations avec lui, d’extraits d’archives et d’entretiens avec plusieurs personnalités. Au-delà du portrait, il propose un regard unique sur l’histoire contemporaine, en donnant un aperçu de la trajectoire fascinante et de la vision de cet écrivain,
témoin vivant de notre mémoire collective.

--

Wagner’s Dream (avec Robert Lepage)
Dimanche 17 mars 2013 - 18h30 - PLACE DES ARTS - CINQUIÈME SALLE
Dimanche 24 mars 2013 - 13h30 - PLACE DES ARTS - CINQUIÈME SALLE

Dans les coulisses du Ring, la Tétralogie de Wagner, une œuvre en quatre volets qui illustre la totalité de l’esthétique wagnérienne, mis en scène par Robert Lepage sur la prestigieuse scène du Metropolitan Opera à New York. L’ambition de Robert Lepage est d’accomplir le rêve de Wagner : mettre en scène une Tétralogie visuellement le plus fidèle possible à l’univers décrit par le compositeur dans ses opéras. Un seul décor doit servir aux quatre opus de l’œuvre. Parvenir à faire nager les Filles du Rhin et à montrer la lente gravitation des dieux vers le Walhalla n’est pas une mince tâche. Plus de 40 tonnes de décor, des effets spéciaux, des projections vidéo… toute une « machine » à l’extrême pointe de la technologie que l’équipe technique et artistique doit apprendre à dompter. Le film suit les chanteurs héroïques des répétitions aux représentations, alors qu’ils se mesurent aux rôles les plus redoutables de l’opéra. Mariant la tradition à l’avant-garde, Robert Lepage relève ce défi colossal avec une détermination sans pareille.