Les lauréats des 22e Prix Miroir annoncés

Catégories:

Aux termes d’une épopée musicale de 80 spectacles, le jury des 22e Prix Miroir - composé de Daniel Bravo (Président), Erwan Cassez (Coordonnateur), Paulette Dufour, Marième Ndiaye, Stephane Gonzalez et Paul Gadbois, révèle aujourd’hui les noms de ses lauréats.

Miroir de la Chanson d’expression française

(Bourse de 3 000 $)

Prime une œuvre dont la majorité des textes sont écrits et chantés en français. L’œuvre est jugée du point de vue de la qualité de l’écriture des textes et/ou de la composition de la musique et/ou de son interprétation.

Lauréat : Yann Perreau

Marathonien dans tous les sens du terme, Yann Perreau a su conquérir une fois de plus un large public grâce à son énergie débordante sur scène. Sous un soleil ardent, « Le serpent sous les fleurs » s’est imposé comme une grande fête des mots. Une belle évolution chez cet artiste qui est là pour rester.

Miroir Musiques et Folklores du monde

(Bourse de 3 000 $)

Prime un artiste ayant présenté le meilleur spectacle éligible au volet des musiques et folklores du monde. Le spectacle est jugé du point de vue de la qualité de l’écriture des textes et/ou de la composition de la musique et/ou de son interprétation. Par musiques du monde, on entend musiques dont les composantes (paroles et/ou composition et/ou interprétation) les rapprochent des racines du genre auquel elles appartiennent. L’œuvre de l’artiste primé doit être, de commune renommée, associée aux musiques et aux folklores du monde.

Lauréats ex æquo : Staff Benda Bilili

Staff Benda Bilili ''nous a transportés, réjouis et bouleversés par son énergie déconcertante et ses sonorités uniques'' a déclaré le Jury des 22èmes Prix Miroir. Venue de la République du Congo, la formation a captivé le public grâce à son sens naturel du spectacle et du partage. Une proposition unique doublée d’une histoire fantastique.

Bassekou Kouyate & Ngoni Ba

Musicien du Mali, Bassekou Kouyate a rendu visite au Québec avec son groupe Ngoni Ba. C’est à l’aide du Ngoni, instrument d’origine malienne qu’ils ont offert un spectacle aux sonorités traditionnelles, à la musicalité renversante et d’une virtuosité impressionnante. La présence, la puissance et la justesse de la chanteuse Amy Sacko ont par-dessus tout émerveillé et charmé la foule de la scène Metro.

Miroir de l’Artiste d’ici

(Bourse de 5 000 $)

Prime un jeune auteur – compositeur – interprète canadien, de la scène francophone ou anglophone, ayant présenté le meilleur spectacle jugé tant du point de vue de la qualité de la composition des textes et de la musique, ainsi que de son interprétation. L’artiste primé doit avoir au moins un album sur le marché et être reconnu comme faisant partie de la relève.

Un auteur – compositeur – interprète canadien se définit comme un artiste d’origine canadienne ou résidant au Canada.

Lauréat : Dance Laury Dance

De retour de Los Angeles, Dance Laury Dance a perverti et contaminé les amateurs de rock’n’roll présents au Cercle. Le groupe de Québec a livré une performance au cours de laquelle il a sublimé tous les clichés du genre. L’ivresse a gagné tous les étages grâce à la prestation survoltée d’une formation assoiffée.

Miroir Musiques urbaines et actuelles

(Bourse de 3 000 $)

Prime un artiste ayant présenté le meilleur spectacle inclus au volet des musiques urbaines et actuelles. Le spectacle est jugé du point de vue de la qualité de l’écriture des textes et/ou de la composition de la musique et/ou de son interprétation. Les musiques urbaines et actuelles se définissent comme suit : musiques dont les composantes (paroles et/ou composition et/ou interprétation) sont originaires des cultures urbaines et/ou des nouvelles tendances musicales comme, par exemple, le rap, l’électro, le punk, le métal, etc. L’œuvre de l’artiste primé doit être, de commune renommée, associé aux musiques urbaines et actuelles.

Lauréat : Radio Radio

Les planches de l’Impérial de Québec n’avaient qu’à bien se tenir lorsque Radio Radio les a brûlées. Rappeurs chic, en chiac, le trio a transfusé à un public en délire son hip-hop déchaîné sur trame électro. Fort du succès de son album « Cliché hot », Radio Radio a lancé « Belmundo regal » avec amour et humour. Danseur fresh en dekshoo, le groupe apporte un vent de fraîcheur à la culture urbaine d’ici.

Miroir Coup de cœur

(Bourse de 3 000 $)

Prime un artiste, toutes scènes musicales confondues, dont le jury reconnaît la grande qualité du spectacle proposé. Ce concert doit s’être démarqué de tous les autres selon un ou plusieurs critères, laissés à la discrétion du jury.

Lauréat : Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra

Dans le cadre féerique de la Porte Saint-Jean, Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra ont, pour leur première visite à Québec, fait chavirer la foule. Un orchestre éclaté et survitaminé servant la folie de son chanteur à coup de rock festif sous forte influence tzigane. Entre brio musical et improvisation totale, la nouvelle République de Yougoslavie est née Place D’Youville.

Miroir du Spectacle le plus populaire, en collaboration avec Rythme FM

(Bourse de 3 000 $)

Prime, suite à un scrutin public, le spectacle le plus populaire de la programmation du Festival. Le prix est décerné en fonction du résultat des votes électroniques du public enregistrés sur le site Internet du Festival.

Lauréat :
The Black Eyed Peas

Rappelons par ailleurs que l’organisation du Festival d’été de Québec a remis son Prix Miroir de la renommée 2010 à Gilles Vigneault à l’occasion d’un point de presse, le 14 juillet dernier.

(Source : Festival d’été international de Québec)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon