Les gagnants du gala GAMIQ 2007: des fleurs pour Tricot Machine, Arcade Fire et Patrick Watson

Catégories:

Le Gala de l’Alternative Musicale Indépendante du Québec s’est déroulé le dimanche 16 septembre au Métropolis de Montréal. Dix-sept trophées ont été remis au cours de la soirée.

Artiste de l’année: Patrick Watson
Auteur-compositeur de l’année: Patrick Watson
Carrière internationale de l’année: Arcade Fire
Spectacle de l’année: Arcade Fire
Révélation de l’année: Tricot Machine
Meilleur album chanson: Tricot Machine / Tricot Machine
Meilleur album électro: L’idéologie des stars / Numéro#
Meilleur album expérimental: Sangue Puro / Les Georges Leningrad
Meilleur album folk/country: Les hommes des tavernes / Les Fréres Cheminaud
Meilleur album hip-hop: Trop banane!/ Omnikrom
Meilleur album indie pop: Close To Paradise / Patrick Watson
Meilleur album indie rock: Neon Bible / Arcade Fire
Meilleur album métal/hardcore: Katorz / Voïvod
Meilleur album punk: Compter les corps / Vulgaires Machins
Meilleur album rock’n’roll: Gisèle / Xavier Caféïne
Meilleur album world/trad: Mia Dolce Vita! / Marco Calliari
Prix-hommage: Me Mom and Morgentaler

Le Gala de l’Alternative Musicale Indépendante du Québec (GAMIQ) est une cérémonie de prix visant à récompenser les meilleures productions indépendantes de la scène musicale alternative du Québec. L’édition 2007 était animée par Rémi-Pierre Paquin et Kim Bingham.

Pour informations:
Sébastien Charest
Responsable des communications / Communication Director

GAMIQ – Gala de l’Alternative Musicale Indépendante du Québec
www.gamiq.ca

***

Le Gala de l’Alternative Musicale Indépendante du Québec (GAMIQ) remettra cette année son prix-hommage à la formation Me Mom and Morgentaler.

Le groupe Me Mom and Morgentaler a été formé en 1988 pour un concours de talent au cégep Marianopolis. Deux ans plus tard, ce cirque ambulant composé de Gus Van Go (guitare et voix), Kim Bingham (voix), Matt Lipscombe (basse), Sid Zanforlin (batterie), John Britton (percussions), John Jordan (saxophone), Adam «Bix» Berger (trompette) et Kasia Hering (accordéon) – qui sera remplacée plus tard par Noah Green – était devenu un véritable phénomène international. L’aventure a débuté dans plusieurs salles de spectacles connues de Montréal telles Les Foufounes Électriques, le Spectrum et le Métropolis pour finalement aboutir sur des tournées dans le reste du Canada et aux Etats-Unis, en plus de jouer en première partie de The English Beat, The Specials, Bad Manners, No Doubt, Public Image Limited et The Violent Femmes et ce, sans l’aide d’une compagnie de disques.

En plus de son énorme influence sur la scène ska canadienne, Me Mom and Morgentaler a marqué la scène musicale par ses spectacles grandioses où s’entremêlaient cracheurs de feu, pyrotechnie, scies à chaîne, piñatas phalliques géantes et crowd surfing sur vaisseaux spatiaux. Le groupe a également unifié les scènes musicales anglophone et francophone de Montréal, intégrant à son répertoire autant des chansons en anglais qu’en français – et même en espagnol – et n’hésitant pas à jouer dans les salles de spectacles situées des deux côtés du boulevard Saint-Laurent, imaginaire frontière linguistique de la métropole. Enfin, il s’est fortement empreint du multiculturalisme et ethnique de Montréal pour créer son mélange avant-gardiste de ska, rock, jazz, swing et musique latine.

Me Mom and Morgentaler s’est séparé en 1995, laissant derrière lui 1 EP (Clown Heaven & Hell) et deux albums (Shiva Space Machine et We Are Revolting). Le groupe s’est reformé le temps d’un spectacle mémorable au Festival international de jazz de Montréal en 1999.

Le Gala de l’Alternative Musicale Indépendante du Québec est une cérémonie de prix visant à récompenser les meilleures productions indépendantes de la scène musicale alternative du Québec. L’édition 2007, animée par Rémi-Pierre Paquin et Kim Bingham, aura lieu le dimanche 16 septembre à 20h au Métropolis de Montréal. En direct sur le web: www.gamiq.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon