Les derniers instants du IIIe Reich, vu par le prisme de l'innocence

Catégories

Image

"Dans les yeux d'Helga''

En 1945, à Berlin, Hitler s'est retranché dans le bunker, cerné par les alliés. «Dans les yeux d'Helga» retrace les dix derniers jours des ultimes instants du IIIe Reich. La petite Helga, douze ans et fille de Joseph Goebbels, vit avec son «oncle Fürher», avec qui elle partage tous les jours son goûter.

L'auteure Emma Craigie met en scène le destin tragique d'une enfant broyée par la guerre, dans le quotidien du régime nazi de 1936 à 1945. «Toi, Helga Goebbels, tu es ma petite fille préférée du monde entier. Si seulement tu avais vingt ans de plus!», lui a dit Hitler lors de la prise de la photo lorsqu'elle avait trois ans. C'est le premier souvenir de la fillette, et plusieurs autres suivront.

L'histoire des derniers jours d'Helga et de sa famille a été reconstituée à partir des témoignages des survivants du bunker. Une petite fille et ses frères et sœurs ont payé pour l'adoration que vouaient leurs parents à Hitler.

Emma Craigie, professeure et auteure de plusieurs romans historiques, a su raconter cette histoire touchante et injuste. «Tout le monde doit mourir un jour, écrit la mère d'Helga dans sa dernière lettre adressée à son fils hors du bunker, et ne vaut-il pas mieux connaître une existence brève, mais belle, honorable et courageuse que subir une éternité d'humiliations?» C'est ainsi que s'achève la pensée de celle qui, à l'aide de médecins, donnera du cyanure à ses propres enfants.

«Dans les yeux d'Helga» est publié chez Flammarion Québec.