Les ballets C de la B de retour à Montréal

Début de l'événement: 

15 avril 2009 - 00:00
Catégories:

Les ballets C de la B font une nouvelle escale à Montréal avec Patchagonia, une chorégraphie de Lisi Estaras. La jeune femme a des références inspirantes : membre incontournable de la fameuse compagnie flamande depuis plus de dix ans, la danseuse et chorégraphe argentine a par ailleurs été interprète au sein de la compagnie israélienne Batsheva. Avec Patchagonia, Estaras met en scène quatre danseurs dans un paysage imaginaire du bout du monde, inspiré de la Patagonie. Sur des rythmes sud-américains métissés de musique gitane – interprétés sur scène par un duo de musiciens - les personnages solitaires se croisent, s’entrechoquent, tournent en rond. Présenté avec succès dans plusieurs pays d’Europe, Patchagonia sera à la Place des Arts dans le cadre de la Série Cinquième Salle du 15 au 18 avril.

« Il y a quelque chose de sauvage dans la danse de Lisi Estaras. Ses interprètes retrouvent des gestes, des postures, enfouies au plus profond de nous. C’est parfois drôle, parfois éblouissant de virtuosité, parfois effrayant de vérité. (…) On y retrouve cette essence même de l’être humain confronté au vide, à lui-même, à l’absurdité du monde. » (Le Soir, Belgique)

Patchagonia
« La Patagonie est devenue pour moi une obsession, écrit Lisi Estaras. Pays vaste et désert où le vent vous rappelle à tout instant que vous vous trouvez dans un endroit bien précis, et pas ailleurs. C’est une sensation particulière. Elle force à l’introspection. Être en Patagonie, c’est aimer le vent, le connaître et l’accepter. »

Depuis la première mondiale de Patchagonia à Gand en novembre 2007, la pièce a pris l’affiche dans plusieurs villes européennes, notamment à Paris (Théâtre de la Ville), Londres, Berlin et Barcelone. Pour cette première création d’envergure, Lisi Estaras s’est entourée de collaborateurs particulièrement doués, ayant pris part à d’autres productions des ballets C de la B : les danseurs Sandra Ortega, Ross McCormack, Nicolas Vladyslav et Sam Louwyck, les musiciens Tcha Limberger et Vilmos Csikos, le dramaturge Guy Cools, le scénographe Peter De Blieck et le concepteur d’éclairages Carlo Bourguignon.

« L’éphémère, le fragile, sont ici érigés à hauteur d’épopée. Toute imprégnée d’airs traditionnels qui rappellent l’Amérique latine, la musique du violoniste tzigane Tcha Limberger (…) n’est pas pour rien dans la présence vagabonde de Patchagonia. » (Jean-Marc Adolphe, programme du Théâtre de la Ville 2008-2009, Paris)

Lisi Estaras
Née en Argentine, Lisi Estaras a 14 ans lorsqu’elle se tourne vers la danse classique. Son talent évident lui permet, à peine trois ans plus tard, d’entrer au Ballet de l’Université de Córdoba. Elle obtient ensuite une bourse qui lui permet d’étudier à l’Académie de Musique et de Danse Rubin à Jérusalem. Elle dansera avec Batsheva Dance Company à Tel Aviv avant de s’envoler pour Amsterdam en 1996. L’année suivante, elle s’installe à Gand en Belgique. Depuis 1997, Estaras a été interprète dans les principales productions des ballets C de la B, telles Iets op Bach, Wolf, vsprs d’Alain Platel et Tempus Fugit de Sidi Larbi Cherkaoui. Son premier essai chorégraphique, La Mancha, a été présenté au Théâtre de la Ville - Les Abbesses à l’occasion du programme 1-2-3 Propositions des Ballets C. de la B.

les ballets C de la B
Fondés en 1984 par Alain Platel, les ballets C de la B sont devenus, au fil des ans, une plate-forme artistique convoitée, animée par Alain Platel, Christine De Smedt et Koen Augustijnen. À Montréal, la compagnie a conquis le public avec des œuvres comme Iets op Bach et Tous des Indiens d’Alain Platel, ainsi que Foi de Sidi Larbi Chekaoui. Hans van den Broeck et Sidi Larbi Cherkaoui ont par ailleurs œuvré au sein de ce collectif à géométrie variable. « Creuset unique de mouvements artistiques qui s'entrecroisent et se fertilisent en permanence », les ballets C de la B intègrent encore et toujours de jeunes artistes prometteurs d’horizons divers à leur processus dynamique de création. Populaire, anarchiste, éclectique et engagé, la compagnie a pour devise : « Cette danse appartient au monde et le monde appartient à tout le monde. »

www.lesballetscdela.be / www.cinquiemesalle.com

Toujours en prise avec les tendances de l’avant-garde artistique, la Série Cinquième Salle est dédiée à la présentation d’œuvres de création d’ici et d’ailleurs, qu’il s’agisse de théâtre, de danse ou de multi-média. À découvrir - ou à redécouvrir – du 29 avril au 9 mai : Norman, Hommage à Norman McLaren (lemieux.pilon 4d art).

Patchagonia
les ballets C de la B / Lisi Estaras
Du 15 au 18 avril 2009, 20h
Cinquième Salle de la Place des Arts
175, rue Sainte-Catherine Ouest, Métro Place-des-Arts

Renseignements et réservations :
Billetterie de la Place des Arts l 514 842-2112 ou 1 866 842-2112 l laplacedesarts.com
Tarifs : Adultes : 20$ I 30 ans et moins : 15$

Dans le cadre de la Série Cinquième Salle,

la La Place des Arts présente

Patchagonia

les ballets C de la B
Une chorégraphie de Lisi Estaras

du 15 au 18 avril 2009

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon