L'éléctro au Festival d'été de Québec

Catégories:

Le Cercle est fier de s’associer au Festival d’Été de Québec du 3 au 13 juillet 2008.

Couvrant principalement le volet électronique, mais s’aventurant aussi vers la pop, le
rock et la chanson lubrique, le Cercle est fier de présenter une série de concert qui
promet d’être haute en couleur !

Le 4 Juillet, les membres du désormais célèbre groupe WE ARE WOLVES se retrouvent
derrière les tables tournante pour une rare prestation en tant que DJs. Passant de rock à
éléctro, les trois loups, avec leur présence légendaire, promettent une fête hors du
commun.

Le 5 Juillet, L’excentrique DONZELLE débarque pour la première fois à Québec avec une
proposition des plus osée. Un talent à découvrir ! Entre hip-hop, éléctro et pop,
accompagné de danseurs, son spectacle est haut en couleur. En première partie, Organ Mood
( en mono ), lui aussi pour la première fois à Québec.

Le 6 Juillet, C’est au tour de DROP THE LIME. New-yorkais prolifique, vedette montante de
l’électronique, dj d’envergure. De plus en plus présent sur les étiquettes le plus
prestigieuse de la planète techno et éléctro, c’est un chance pour les gens d’içi de le
voir dans ce contexte. En première partie, Slipmat, résidant du Cercle et dj en vue de la
vieille capitale.

Le 7 Juillet, ajout extraordinaire à la programmation. PONY HOAX directement de France.
Poni Hoax est un groupe de 5 jeunes français dans le vent, instrumentistes lettrés,
compositeurs sur-doués et érotomanes assumés. Pour couronner le tout leur chanteur
Nicolas Ker sait chanter (sans accent) en crooner trash passionné par Scott Walker et
Iggy Pop. Avec son style de dandy exilé, ses textes de songwriter illuminé et sa
gestuelle de pantin désarticulé, il incarne une version française du décadentisme
Libertin(es), épaulé en cela par son acolyte de songwriting Laurent Bardainne,
compositeur prodige destroy, fondateur et véritable tête pensante du groupe.
Leurs compagnons de débauche, Arnaud Roulin (génie du Cor qui a un jour décidé de se
mettre au synthé basse, sic), Nicolas Villebrun (guitar hero malgré lui) et Vincent
Taeger (croisement de Keith Moon et de Bernard "Pretty" Purdie), assurent les fondations
d’une musique incandescente et vénéneuse.

Le 9 Juillet, la pop planante de TORNGAT bercera les festivaliers qui se présenteront au
Cercle. Gageons que Torngat sera de la prochaine cuvée montréalaise à représenter la
province à l’international.

Le 10 Juillet, MISSTRESS BARBARA aux tables tournantes, avec un techno ravageur, et aussi
des pièces de son premier album qui paraîtra sous peu. La dj Sicilienne visite le cercle
pour la deuxième fois avec la ferme intention de mettre le feu à la piste de danse.

Le 11 Juillet, SPEAKERBRUISER, anciennement connu sous le nom de Sixtoo, propose son
nouveau projet pour la première fois au public de Québec. Il débarque au Cercle dans le
cadre du Festival d’été de Québec avec son équipe du Church of Crunk pour nous faire
découvrir ce qu’il convient maintenant d’appeler le «laser bass » .

Le 12 Juillet, MUTEK PRÉSENTE KRIKOR ET CABANNE. Pour la troisième année consécutive, le
festival Montréalais s’implique ici à Québec, afin de densifier la proposition
électronique. Cette fois ci, deux français à l’honneur, parisiens célèbres pour leur
contribution au techno et à la micro-house. Nul besoin de mentionné que cette soirée
s’avère être le climax de la proposition du Cercle.

Le 13 Juillet, la finale du volet électronique au Cercle avec le Saboteur Ball ! MATHIAS
MENTAL, JORDAN DARE, NEW RAVERS ON THE BLOCK, DJ MINI ET LEO CRUZE, tous de l’étiquette
Saboteur, fermeront le festival en beauté dans une orgie de prestation Live et Dj.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon