L'École nationale de théâtre ouvre ses portes sur l'univers de Michel Tremblay le 29 septembre 2007

Catégories:

Michel Tremblay à l’honneur à l’École nationale de théâtre Samedi 29 septembre 2007, de 11h à 17h. À l’occasion de la onzième édition des Journées de la culture, l’École nationale de théâtre ouvre ses portes sur l’univers de Michel Tremblay. Située au cœur du Plateau Mont-Royal, à quelques coins de rue d’où proviennent la plupart des personnages que l’auteur a inventés au fil de ses 40 ans de carrière, l’École vous invite à redécouvrir l’univers romanesque et théâtral du plus célèbre de nos dramaturges. Pourquoi cet hommage ? Parce qu’on l’aime donc, not’ Michel !

L'événement est gratuit; on vous y attend! Notez que Michel Tremblay sera présent toute la journée. Et qu'il y aura tirage de prix de présence...

Au 5030, rue Saint-Denis, Montréal.

Figure dominante du théâtre québécois, Michel Tremblay a érigé depuis la fin des années 1960 une œuvre imposante, comme dramaturge, romancier, traducteur, adaptateur et scénariste : 26 pièces de théâtre, 3 comédies musicales, 12 romans, 1 recueil de contes, 4 recueils de nouvelles, 7 scénarios de films, 23 traductions ou adaptations d'auteurs étrangers, 1 livret d'opéra, ainsi que les paroles d'une douzaine de chansons. Toutes publiées, les pièces de Tremblay ont été acclamées au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Il est cité dans les dictionnaires Larousse et Robert, l'encyclopédie Who's Who et le Dictionary of International Biography. Six fois boursier du Conseil des Arts du Canada, Michel Tremblay a reçu plus d'une cinquantaine de prix au cours de sa carrière.

Au-delà des aquarelles

Quand il n’écrit pas, Tremblay peint. Qu’il soit à Entrelacs dans les Laurentides ou bien en Floride, il s’adonne à l’aquarelle ou au pastel. Sa recherche et son geste, à la fois naïfs et créatifs, répondent à ce besoin constant qu’il a d’interpréter la vie par le prisme de son imaginaire. Nos trois étudiants en Mise en scène, en complicité avec quelques étudiants en Interprétation, s’inspireront de ces toiles pour leur insuffler une dimension théâtrale toute personnalisée.

Tremblay pour emporter

Installés dans leur fast-food littéraire, nos jeunes auteurs écriront de courtes pièces sur commande, et leurs clients devront choisir ce qu’ils veulent à partir du menu spécial «Tremblay pour emporter».

Chanter Tremblay

La professeure de chant de l’École, Catherine Gadouas, musicienne et compositrice de métier, travaillera avec ses étudiants quelques chansons tirées du répertoire de Tremblay. Qu’ils proviennent de Demain matin, Montréal m’attend ou de Nelligan, les airs seront connus, et gageons que les refrains seront entonnés par plusieurs.

Elle dirigera aussi un chœur de waitress, tiré du film Françoise Durocher waitress, produit par l’ONF en 1972.

Concevoir Tremblay

De fabuleux concepteurs de costumes et scénographes ont côtoyé l’œuvre de Tremblay au fil du temps. C’est notamment le cas de Richard Lacroix (Scénographie, 1983), qui a collaboré avec de nombreux metteurs en scène dans la création de nouvelles pièces du dramaturge. Il nous prête quelques photos et maquettes de ses conceptions de décor de productions qui ont été à l’affiche au cours des dernières années, dont Bonbons assortis, Encore une fois si vous permettez et Impératif présent.

Lire Tremblay

Dans la bibliothèque de l’École, seront exposés tous les textes publiés de Tremblay, romans et pièces de théâtre confondus, en français, en anglais et même en d’autres langues. Les visiteurs auront en plus la chance de découvrir les manuscrits de ses textes qui ont été traduits et joués ailleurs dans le monde.

1968 - la création des Belles-Soeurs

Comme la bibliothèque fourmille de documents inédits, on y présentera une récente acquisition, soit le documentaire La première des Belles-Soeurs, le 28 août 1968, qui raconte la création de cette pièce en la contextualisant à l'histoire du théâtre au Québec et en mettant en perspective d'autres événements historiques.

Perruques

Fidèle à son habitude, l’équipe de la perruquière Rachel Tremblay passera la journée à l’ÉNT pour démystifier l’art de l’illusion capillaire ! Avec elle, les légendaires têtes de La Petite Vie, les perruques en chantier du spectacle L’Orestie et quelques autres qui ont permis à des comédiens d’incarner des personnages issus de la dramaturgie de Tremblay.

Le Plateau de la grosse femme

Le jour même de notre événement, de 14 h à 16 h, il sera possible de participer à des visites guidées du Plateau Mont-Royal, offertes par Kaléidoscope.

Il s’agit d’un circuit commenté pour retracer les personnages et les lieux du roman La grosse femme d’à côté est enceinte. C’est gratuit, mais il faut absolument réserver au 514 990-1872.

Navettes gratuites

Toute la journée, un service de navettes gratuites pourra vous conduire en face de l’École et vous transporter ensuite dans d’autres endroits où la culture est célébrée à Montréal. L’École fait partie du circuit 1, regroupant la Place des Arts, la Grande Bibliothèque, l’Écomusée du fier monde, le Centre Jean-Marie Gauvreau et la Tohu.

Pour toutes les infos, cliquez ici.

Jeunesses Musicales du Canada

Le lendemain de nos Portes ouvertes, dimanche le 30 septembre, Michel Tremblay passera l’après-midi aux Jeunesses Musicales du Canada où il y aura une exposition commentée d'une trentaine d'aquarelles réalisées par le célèbre dramaturge.

On s’informe au
514 845-4108.

Merci aux photographes Clara, Joshua Kessle, Stefan Nitoslawski, Maxime Tremblay ainsi qu'au designer graphique Louis-Pierre Chouinard.

Dans la tête de Tremblay

Que vous soyez en vélo ou en auto, pressé ou non, si vous passez devant l’École lors de nos Portes ouvertes, jetez un œil à la façade du 5030, rue Saint-Denis. Vous serez renversé par l’allure de notre campus principal! La scénographe Josée Bergeron-Proulx, diplômée en mai dernier, a voulu que nos visiteurs pénètrent littéralement dans la tête de Michel Tremblay… Quant à ceux qui résisteront à l’envie d’entrer dans l’École, sachez que, grâce à quelques cordes à linge auxquelles seront suspendus des timbres géants, ils auront tout de même droit à un aperçu de ce qui émane du cerveau de l’illustre auteur... N’en disons pas plus pour l’instant, mais cette installation extérieure, totalement accrocheuse et poétique, mettra en vedette les voyages qu’a faits son œuvre. Bravo, Josée!

La Traversée du continent
Lecture par Michel Tremblay d’un extrait de son prochain roman, vers 15h

En plongeant dans l’affection si authentique qu’il porte à la personne et au personnage de sa mère, Michel Tremblay renoue avec la veine centrale qui alimente le cœur de son œuvre. Cela donne un magnifique roman d’une immense tendresse à l’égard de Rhéauna et du destin qui l’attend. En 1913, à Sainte-Maria-de-Saskatchewan, la petite Rhéauna de dix ans apprend de la bouche de sa grand-mère que sa mère souhaite l'avoir près d’elle à Montréal. Il lui faudra quitter cette famille d’adoption. C'est avec une grande fébrilité qu'elle entreprend son périple, sachant qu’elle dormira le premier soir chez sa grand-tante Régina à Regina, le second chez sa grand-tante Bebette à Winnipeg, et le troisième chez sa célèbre petite-cousine Ti-Lou à Ottawa. Mais ces trois stations vont devenir pour Nana l’occasion, en trois jours et trois rêves, de traverser trois mondes inconnus, de rencontrer des personnages qui la marqueront à jamais, des êtres hauts en couleur aux ailes felliniennes. La Traversée du continent sera en librairie dès le 30 octobre.

Michel Tremblay et le Quat’Sous :
plus de 35 ans de complicité
Exposition de photos des créations de Tremblay, toute la journée
Entretien entre Éric Jean et Michel Tremblay, vers 11h30

En 1969, alors que le débat sur le joual enflamme le Québec, Michel Tremblay trouve un des rares théâtres qui accueille à bras ouvert sa dramaturgie colorée; c’est le début d’une grande histoire d’amour entre le prolifique auteur et le Quat’Sous. La présentation, dans le théâtre de l’avenue des Pins, du spectacle En pièces détachées fut suivie de dix-sept œuvres marquantes, telles que La Duchesse de Langeais, Hosanna et, plus récemment, Impératif présent. Cette complicité est toujours bien vivante, comme en témoigne cette collaboration dans le cadre des Journées de la culture. Pendant que seront exposées des photos de chacune des créations de Tremblay au Quat’Sous, Éric Jean, directeur artistique, s’entretiendra avec l’auteur pour remonter le fil de l’histoire qui unit l’institution à l’homme de théâtre.

Mon premier Tremblay
Discussion autour de la production du Vrai Monde?, vers 14h

En 2007, qu’est-ce que ça représente, en tant qu’artiste et Québécois, d’interpréter l’univers de Tremblay sur scène pour la toute première fois ? Quatre créateurs qui n’ont même pas trente ans, impliqués dans la production Le Vrai Monde?, bientôt à l’affiche chez Duceppe dans une mise en scène de René Richard Cyr (Interprétation, 1980), échangent à ce sujet dans une discussion amicale animée par Diane Pavlovic. Autour de la table: les comédiennes Émilie Bibeau (notre photo) et Milène Leclerc (Interprétation, 2007) ainsi que les concepteurs Sarah Balleux (Scénographie, 2003) et Pierre-Étienne Locas (Scénographie, 2005), qui dévoileront en primeur leurs esquisses respectives de costumes et de décors.

L ’histoire du Vrai Monde ? est celle d’un jeune écrivain dont la première pièce met en scène trois personnages qui portent les noms de son père, sa mère et sa sœur, desquels il a puisé son inspiration. Ses personnages prennent vie et côtoient leurs modèles… Une œuvre fascinante qui, à travers les divergences de perception face à la réalité, explore les chemins mystérieux de la création littéraire.

Azafran Or Rouge
Présentation d’extraits d’un spectacle de flamenco inspiré des Belles-Sœurs, de 14 h à 16 h 30

Pour le montage de cette œuvre audacieuse du Ballet Flamenco Arte de España, la directrice artistique Lina Moros a laissé libre cours à la créativité de la danseuse et chorégraphe Lynne McGee, qui a été influencée par la construction dramatique, le ton, l'humour, la tristesse et le thème de «vouloir s'en sortir » de la célèbre pièce. Comme Germaine Lauzon le fait avec les fameux timbres qu’elle gagne, une femme s'enrichit soudainement d'une récolte de fleurs de safran et invite alors toute sa famille et ses voisines à venir l'aider à détacher les stigmates des fleurs.

Le Ballet Flamenco Arte de España s’établit à Montréal en 1990. La qualité de ses chorégraphies, la maestria de ses danseurs ainsi que la richesse de ses spectacles lui forgent rapidement une place de choix parmi les nombreuses compagnies de danse montréalaises. Depuis plus de quinze ans, les représentations du Ballet Flamenco Arte de España font salle comble et reçoivent un accueil fervent, autant du public que de la part des critiques.

Cette activité s’inscrit dans le
Parcours interculturel.

13 langues pour Les Belles-Sœurs
Répétition générale devant public à 13 h, lecture officielle à 16h

Elles ont été montées au Chili, en Roumanie et en Israël; elles se sont appelées The Guid Sisters, Le Cognate (notre photo), Schwesterherzchen ou Las Cunadas ; partout où elles sont passées, elles ont su toucher les spectateurs qu’elles ont rencontrés. Les Belles-Sœurs, nées au Québec sur la scène du Théâtre du Rideau Vert, parcourent la planète depuis près de 40 ans. Dans une lecture dirigée par Marie Lavallée et Robert Bellefeuille, les étudiants de l’École s’unissent et puisent dans leurs origines pour nous livrer une version unique en 13 langues de cette mythique pièce de Tremblay. Que ce soit en russe, en arabe, en allemand ou même en langage des signes, découvrez comment s’expriment les destins des Germaine Lauzon et Rose Ouimet à travers le monde.

Entre les mains de Michel Tremblay
Projection du documentaire, en français avec des sous-titres anglais, toute la journée

«L'écriture est une lettre que je m'écris à moi-même pour m'expliquer le monde.» Telles sont les paroles de Michel Tremblay pour amorcer ce délicat et touchant documentaire consacré à l'imaginaire de l'auteur des Belles-soeurs. Ce film relève le défi de parler de l'universalité des œuvres, pourtant éminemment québécoises, du dramaturge et romancier. Cependant, c'est surtout le drame sourd d'un homme, devenu écrivain «parce qu'[il] avait des problèmes», qui intrigue davantage. «Né sous une table en train d'écouter des femmes parler», Michel Tremblay prend ici le temps de réfléchir à son travail, à sa vie. De sa culpabilité, à une certaine époque, d'avoir fait de l'argent en racontant la vie de ses proches à ses considérables succès autour du monde, Entre les mains de Michel Tremblay, réalisation d’Adrian Wills, dresse le portrait sensible d'un parcours atypique.

Découvrir l’École

Bien entendu, puisque l’École n’ouvre ses portes ainsi qu’une fois par année, elle offrira quelques activités qui illustreront ce qu’est sa nature même, soit une maison d’enseignement de toutes les disciplines liées au théâtre…

Interprétation
- Alice Ronfard dirigera une répétition publique de L’Orestie d’Eschyle, premier exercice public de notre promotion 2008, de 11h à 13h
- Denis Bernard (notre photo) travaillera des scènes de L’Échange de Paul Claudel avec sa classe d’Interprétation, de 14h à 17h
- Jean-François Gagnon dirigera un cours de combat, de 11h à 13h
- Lina Moros et Lynne McGee dirigeront un cours de flamenco, de 11h à 13h
- Hélène Mercier dirigera des ’improvisations inspirées de Tremblay, de 12h à 14h

Scénographie
- Dessin d’après un modèle vivant (qui sera habillé à la mode du Plateau dans les années 1960 !), de 11h à 13h et de 15h à 17h
- Exposition d’esquisses et de maquettes de costumes et décors, toute la journée
- Moulage et fabrication de costumes, toute la journée
- Peinture d’une murale dans la cour intérieure, toute la journée

Production
- Présentation des métiers d’artisans et techniciens de la scène sans lesquels la magie du théâtre ne pourrait opérer (comme un cintrier, un peintre scénique, ou un chef électrique), toute la journée
- Rencontre avec les étudiants en Production dans le laboratoire d’éclairage, toute la journée
- Exploration d’effets vocaux dans le studio de son à partir de textes de Tremblay, toute la journée
- Présentation des projets de théâtre idéal, toute la journée

École nationale de théâtre du Canada
5030, rue Saint-Denis
Montréal, (Québec) H2J 2L8
Tel.: (514) 842-7954
Fax.: (514) 842-5661
info@ent-nts.qc.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon