Le World Press photo dévoile ses lauréats

Début de l'événement: 

28 août 2019 - 19:00
Catégories:
Le World Press photo dévoile ses lauréats

Le jury international du World Press Photo vient de dévoiler dans le cadre d’une cérémonie tenue aujourd’hui à Amsterdam, le nom du lauréat de son prestigieux concours annuel de photojournalisme, pour le prix de la Photo de l’année.

Ce grand prix 2019 est attribué à l’Américain John Moore, pour sa photographie montrant une fillette de deux ans, en larmes durant l’arrestation, aux États-Unis, de sa mère, une migrante hondurienne. En juin 2018, la famille tentait de franchir la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Cette image faisait partie des six meilleures photos de l’année, finalistes du prestigieux prix.

Le suédois Pieter ten Hoopen de l’Agence Vu est quant à lui le premier lauréat du nouveau prix Histoire de l’année pour sa série de photos témoignant du passage d’une caravane de migrants au Mexique.

Comparé aux Oscars de la photographie, le World Press Photo est le plus prestigieux concours de photographie professionnelle au monde. L’édition 2019 de l’exposition World Press Photo Montréal sera présentée au Marché Bonsecours, du 28 août au 29 septembre prochain. Événement emblématique de la rentrée montréalaise, son édition 2018 affichait un bilan record, accueillant plus de 56 000 visiteurs, en 30 jours d’exposition. En 2019, les photos gagnantes sont réparties dans huit catégories, soit Actualité, Information générale, Sujet contemporain, Portrait, Environnement, Nature, Sport et Projet à long terme.

À propos de John Moore, lauréat 2019 de la Photo de l’année

John Moore est un photoreporter et correspondant américain basé à New York, travaillant pour l’agence Getty Images. Depuis 2010, il parcourt les États-Unis pour entre autres témoigner des effets de la récession dans les familles et des problématiques liées à l’immigration, y compris la militarisation de la frontière américaine. Il est l’auteur de la photographie de Yanela Varela, une Hondurienne âgée de deux ans, qui devint rapidement le symbole de l’actuelle politique migratoire.

Les cinq autres finalistes pour la Photo de l’année 2019 étaient : Mohammed Badra (European Pressphoto Agency) pour son image représentant un homme et un enfant recevant un traitement après une attaque en Syrie ; Marco Gualazzini (Indépendant) pour l’image d’un orphelin passant devant un mur exposant des dessins de lance-grenades, au Tchad ; Catalina Martin-Chico (Panos) pour l’image d’une femme enceinte après cinq grossesses consécutives interrompues durant ses années au sein du FARC, en Colombie; Chris McGrath (Getty Images) pour sa photo d’un homme non identifié, tentant de retenir la presse tandis que les enquêteurs saoudiens arrivent au consulat d’Arabie saoudite, à Istanbul ; Brent Stirton (Getty Images) pour sa photo de Petronella Chigumbura, membre d’une unité de lutte contre le braconnage entièrement féminine, appelée Akashinga, au Zimbabwe. Ces images figureront parmi les photographies retenues pour l’exposition internationale 2019.

Pieter ten Hoopen : premier lauréat du nouveau prix Histoire de l’année

Le nouveau prix Histoire de l’année a été attribué au Suédois Pieter ten Hoopen de l’Agence Vu, pour sa série de photos témoignant du passage d’une caravane de migrants. Pieter ten Hoopen est également fondateur de la société Civilian Act à Stockholm en Suède.

Ayant couvert les séquelles de la guerre et plusieurs crises humanitaires depuis 2004, il a travaillé durant de longues périodes en Afghanistan et en Irak, ayant notamment été basé à Kaboul et à Nairobi. Son travail a été récompensé par plusieurs prix prestigieux, dont celui du photographe de l’année en Suède à trois reprises, ainsi que par trois prix au World Press Photo, en 2008, 2010 et 2019.

À propos du jury et des photos

Le jury du World Press Photo 2019, réuni à Amsterdam a évalué plus de 78 000 images soumises par plus de 4 700 photojournalistes de 129 pays, décernant ses premiers prix à 43 photographes de 25 pays, dans huit catégories. Le jury 2019 était présidé par Whitney C. Johnson, Vice-présidente des expériences visuelles et immersives à National Geographic.

À propos du World Press Photo

Le World Press Photo est une organisation indépendante et sans but lucratif, basée à Amsterdam, où elle a été fondée en 1955. La fondation s’engage à développer et à faire progresser des normes élevées en photojournalisme et en documentaire dans le monde entier. Au cours de l’année, l’exposition est vue par 4 millions de personnes, dans 100 villes et plus de 45 pays. Le World Press Photo bénéficie du soutien de la Loterie néerlandaise des Codes postaux.

L’exposition internationale sera présentée à Montréal au Marché Bonsecours, du 28 août au 29 septembre 2019.

http://www.worldpressphotomontreal.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon