Le Voyage d'Hiver de Keith Kouna, à découvrir en février

Catégories

Début de l'événement

Image

Après des mois de préparation, la grande équipe du nouveau projet de Keith Kouna est fin prête à présenter sa série de spectacles "Le Voyage d'Hiver" en février à Montréal et à Québec! En décembre 2013, l'inclassable Keith Kouna donnait naissance à l'ambitieux projet sur lequel il travaillait depuis presque 5 ans "Le Voyage d'Hiver", adaptation libre et audacieuse du dernier cycle de lieder de Franz Schubert. Réalisé de main de maître par nul autre que René Lussier, arrangé par le pianiste Vincent Gagnon et magnifiquement illustré par Marie-Pascale Hardy, ce projet de livre-disque allait recevoir une quantité impressionnante de critiques élogieuses.

Le défi n'allait pas s'arrêter là pour l'artiste ambitieux et le solide noyau de musiciens qui l'entoure depuis longtemps. C'est avec la participation d'Antoine Laprise à la mise en scène, de Vincent Gagnon à la direction musicale, de Véronique Bertrand à la scénographie, Caroline Ross à la conception d’éclairage et entouré des musiciens Martin Bélanger (guitare, claviers), David Gagné (contrebasse, basse), Pierre-Emmanuel Beaudoin (percussions, batterie), Blaise Margail (trombone), Julie Houle (tuba), Sylvain Neault (violon), Karina Laliberté (violon), Frédérique Beaulieu-Asselin (violoncelle) et Pierre Langevin (clarinette) que Keith Kouna annonce une sa série représentations les 6 et 7 février à la Cinquième Salle de la Place des Arts de Montréal et les 18 et 19 février à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec.

BILLETS POUR MONTRÉAL / 6 & 7 FÉVRIER 2015

BILLETS POUR QUÉBEC / 18 & 19 FÉVRIER 2015

Découvrez sur scène cette oeuvre ambitieuse, présentée par cet artiste nommé trois fois à l'ADISQ, élu auteur-compositeur de l'année au GAMIQ et récipiendiaire du Prix de la Chanson SOCAN pour "Batiscan".

"Quand je me suis jeté dans le projet de réécrire le Winterreise à ma façon en août 2009, je ne mesurais certainement pas toute l'ampleur et la complexité de la tâche. On a eu le plus grand respect pour l'oeuvre, on l'a aimée et on a tenté d'aborder sa beauté sous un angle nouveau, en français, créativement sans pour autant la saccager. Nous nous sommes jetés dedans avec liberté et amour, sans prétention et avec toujours l'oeuvre originale comme assise, sa nudité, sa complexité, ses trésors, sa perfection. Nous nous la sommes appropriée humblement, avec le seul souci d'en faire quelque chose de beau et de personnel, tout en tentant de conserver l'essence, l'aura et l'esprit de ce grand chef-d'oeuvre."

- Keith Kouna