«Le végétarisme et ses ennemis, Vingt-cinq siècles de débats»

Catégories

Image

«Le végétarisme et ses ennemis, Vingt-cinq siècles de débats»

Aux États-Unis, l’industrie agroalimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident. Ce débat ne date pas d’hier.

Renan Larue rend compte de la querelle qui oppose depuis l’Antiquité partisans et contempteurs du végétarisme dans «Le végétarisme et ses ennemis». Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande, tandis que les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien, qui porte en fait sur l’espèce humaine, sur sa nature et ses prérogatives. Selon l’auteur, «le XXIe siècle sera très probablement la période de l’histoire la plus favorable à la non-violence végane.»

Renan Larue, agrégé et docteur en lettres modernes, ramène certaines idées et débats oubliés sur la question du végétarisme, tout en en faisant l’historique. «Le végétarisme et ses ennemis», un ouvrage historique fort intéressant, est publié aux Presses Universitaires France.