Le TNM rassemble : s'impliquer, s'ouvrir, inspirer

Catégories

Image

Le TNM rassemble : s'impliquer, s'ouvrir, inspirer

L'objectif est de susciter de nouvelles visions scéniques et contribuer à faire de la scène le lieu où s’échafaude un imaginaire collectif qui inclut les personnes issues de toutes les communautés ethnoculturelles.

Le printemps 2019 voit la réalisation de deux importants projets : la tenue des Laboratoires du TNM ouverts sur la diversité et les peuples autochtones ainsi que la présentation publique de Médée-Yaa, une création de Nelly Zarfi, artiste en résidence, soutenue par le programme DémArt du Conseil des arts de Montréal.

Médée-Yaa

Accompagnée par la chorale Afrika Intshiyetu vibrant au rythme de sons percussifs, NELLY ZARFI, qui signe sa première adaptation, production et performance solo en français, revisite le mythe grec qu’elle déplace sur les rives du fleuve Volta, dans l’empire ashanti, sur le continent africain. Cette expérience théâtrale divertissante, émotive et immersive sera suivie d’une discussion entre le public et les artistes.

Genèse. Au printemps 2018, Nelly Zarfi est choisie pour participer au 1er Atelier ouvert sur la diversité, organisé conjointement par Diversité Artistique Montréal (DAM), l’Union des artistes (UDA) et le TNM. Comédienne franco-ghanéo-algéro-espagnole établie à Montréal, elle se démarque aux yeux de Lorraine Pintal qui lui propose dès lors une résidence d’artiste. Le projet de stage à la direction artistique, accepté au programme démART du Conseil des arts de Montréal, s’est construit autour de trois principaux champs d’action : l’observation et l’accompagnement des productions mises en scène par Lorraine Pintal, Le Mystère Carmen et Lysis ainsi que la création, devant public, d’une œuvre personnelle.

Exploration du mythe de Médée. Le métissage culturel de Nelly Zarfi est au cœur d’une esthétique éclatée où se mêlent l’Ancien et le Nouveau, le Profane et le Sacré, l’Ici et l’Ailleurs. Elle voit le théâtre comme une aire de jeu intrinsèquement politique qui divertit, stimule l’imaginaire, favorise l’introspection et le dialogue. Dans un monde en mutation où les frontières identitaires se décloisonnent, son travail cherche à donner une voix à ceux dont on a étouffé la parole, invisibilisé les histoires et ignoré les sensibilités. Son projet de création s’est donc porté sur ses ancêtres et le désir de leur rendre hommage à travers la vie de l’impératrice ashanti, Yaa-Asantewaa. En phase avec cette reine mère prête à se sacrifier pour la dignité de son peuple, Lorraine Pintal propulse la recherche sur les traces de Médée. Des mots d’Euripide, Sophocle, Corneille, Heiner Müller, Jean Anouilh, Dario Fo, Marie Cardinal, Laurent Gaudé et Michel Azama est née Médée‑Yaa.

Adaptation et création Nelly Zarfi et la chorale Afrika Intshiyetu (Chœur)
Avec Nelly Zarfi (Médée‑Yaa), Daniel Hidalgo (Jason)
Percussionniste Normand Bock / Chorégraphe Geneviève Lefebvre / Direction artistique à la photographie Moridja Kitenge Banza / Contribution à l’espace scénique Guy Musghagalusa, galeriste

Le lundi 3 juin 2019 à 19 h
Dans la salle de répétition du TNM
Places limitées.

Laboratoires du TNM ouverts sur la diversité et les peuples autochtones 2e édition

À la suite du retentissant succès du premier laboratoire en mai 2018, le Théâtre du Nouveau Monde, en collaboration avec Diversité Artistique Montréal (DAM) et l’Union des Artistes (UDA), renoue cette année l’expérience de ces laboratoires qui se veulent un lieu de rencontre entre des metteur.es en scène montréalais.es et des artistes dits de la diversité et des peuples autochtones. S’échelonnant cette fois sur deux journées complètes, l’événement, imaginé et animé par la directrice artistique du TNM, Lorraine Pintal, permettra à une vingtaine d’artistes sélectionné.es en raison de la pertinence de leur formation et/ou de leurs expériences professionnelles réalisées ici ou ailleurs, de mettre en valeur leur vision et leur savoir‑faire.

Participant.es : Karim Babin, Baharan Baniahmadi, Charles Buckell‑Robertson, Maryline Chery, Carolina Chmielewski Tanaka, Johanne Ductan‑Petit, Jelena Djukic, Abdelghafour Elaaziz, Sarah Keita, Aouatef Krikrou, Belkacem Lahbaïr, Noémie Leduc‑Vaudry, Pallina Michelot, Kena Molina, Amir Sám Nakhjavani, Iannicko N’Doua, Ayana O’Shun, Catalina Pop, Rodley Pitt, Vanessa Seiler, Natalie Tannous, Mireille Tawfik

Metteur.es en scène invité.es :Marie-Josée Bastien, Frédéric Bélanger, Normand Chouinard, Frédéric Dubois, Luce Pelletier, Angela Konrad, Philippe Lambert, Solène Paré, Édith Patenaude, Claude Poissant, Philippe Racine, Tatiana Zinga Botao.

En participant activement au rayonnement du talent des artistes de tous horizons, le TNM aspire à faire de la scène un véritable miroir de la collectivité montréalaise.

Les 31 mai et 1er juin
Dans la salle de répétition du TNM
Sur invitation

Le monde de Clémence

Des patients partenaires de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal), des membres du Théâtre Aphasique et des Impatients unissent leur voix et vous invitent à travers leur nouvelle création théâtrale à entrer dans l’extraordinaire monde de Clémence Desrochers.

Idéatrice du projet et metteure en scène du spectacle, la directrice artistique du TNM, Lorraine Pintal, a jeté son dévolu, cette année, sur l’univers foisonnant de cette artiste multidisciplinaire élevée au panthéon de la culture d’ici. Par sa sélection de textes tirés du prolifique répertoire de l’auteure, elle a tracé les contours d’un univers unique et flamboyant où se rassemblent championnes de bowling et joueuses de bingo, vedettes de cabaret et club de déprimés, le tout dans un émouvant tango de mots et de musique. Les vingt participant.es auront d’abord profité d’une phase d’exploration conçue et animée par Claudia Bilodeau, chargée de projets en médiation culturelle au TNM, et Isabelle Côté, directrice générale et artistique du Théâtre Aphasique. Au fil des discussions de groupe et des exercices d’improvisation, chacun aura trouvé le chemin pour insuffler sa vision à cet univers qui comme nous le rappelle Marc Favreau est comme Clémence, « imprévisible, inattendue, toujours en mouvement, toujours en couleurs ».

En 2013, Lorraine Pintal collaborait pour une première fois avec l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM) autour de L’Asile de la pureté de Claude Gauvreau avec des patient.es partenaires. Depuis, cet engagement du TNM en art social ne cesse de se développer et réunit maintenant trois organismes qui s’investissent avec passion dans ce parcours de création aussi exigeant que salutaire.

Cette année encore, et grâce à la précieuse contribution de la Fondation de l’IUSMM, tous se retrouveront sur les planches du TNM, en compagnie de Philippe Racine et du Big Bang Band des Impatients, pour rendre hommage à l’une de nos plus grandes artistes québécoises.

Le lundi 27 mai 2019 à 19 h
Sur la scène du TNM
Admission générale | Contribution volontaire
Ouverture des portes à 18 h 30

Initier, accompagner, créer...le TNM fait du bien

En érigeant un important réseau d’activités qui rejoignent des personnes de tous âges et de toutes provenances sociales et culturelles, le TNM souhaite élever des passerelles entre l’art et la communauté, contribuer activement à l’éducation culturelle et artistique des citoyens montréalais et ultimement rendre possible l’émergence d’une véritable citoyenneté culturelle.

https://tnm.qc.ca