Le Théâtre du Futur présente Épopée Nord

Catégories

Début de l'événement

Image

Tout commence en 2035 dans notre prospère République du Québec. On vient tout juste d'enterrer le cercueil vide de Fred Pellerin, disparu depuis 10 ans pendant sa tournée dans le Nord. Tout le monde pensait qu'y'était mort. Pis v'là-ti pas que le petit conteur à lunettes retentit d'entre les morts à l'émission de Denis Lévesque, complètement métamorphosé: les cheveux longs pis noirs, des gros pecs bronzés, des culottes de cuir maison... Il est sauvage, ténébreux et moulant. Il se plante les deux pieds dans les trous d'yeux du Québec pis il dit: «J'ai un message de la part des Premières Nations... Soyez prêts». Pis il se tire en bas du pont Jacques Cartier. Live. Le monde chie dans leu' culottes. Le nombre d'autochtones au recensement grimpe de 2500%. C'est miraculeux. Inquiétant. La vengeance est douce au coeur de l'indien.

La Théâtre du Futur est né en 2011 lorsque Guillaume Tremblay, Olivier Morin et le multi-instrumentiste Navet Confit croisent leurs faisceaux d'amour pour engendrer Clotaire Rapaille, l'Opéra Rock. L'année suivante, le trio pond le scandaleux spectacle L'Assassinat du Président. Ce spectacle reçoit le Prix Coup de Coeur des Médias du Festival Zoofest 2012 et le prix «Cochon de la coopération» au gala des cochons d'Or 2014 pour la meilleure interprétation d'une équipe d'acteurs.

Comme nous aimons taquiner les sujets douloureux de notre inconscient collectif, il nous apparaissait évident qu'il fallait s'attaquer à la question amérindienne. C'était le seul sujet épineux digne d'être profané en profondeur par notre rayon de l'amour.
- Olivier Morin et Guillaume Tremblay

Épopée Nord raconte une page méconnue de notre Histoire à venir en empruntant le rugueux sentier de tradition orale et des damnés rigodons traditionnels. Oui, cette cérémonie de purification collective se fera par empoisonnement, tout le monde assis en cercle. Avec humour, venin et divination politique, le Théâtre du Futur va sauver le monde, encore une fois. À ne pas manquer dès le 27 janvier.

Texte Guillaume Tremblay et Olivier Morin
Mise en scène Olivier Morin
Musique Navet Confit
Interprétation Myriam Fournier, Olivier Morin, Virginie Morin et Guillaume Tremblay
Musique sur scène Navet Confit et Ariane Zita
Éclairages Marie-Aube St-Amand Duplessis
Décor Alexandre Paquet
Consultante aux costumes Elen Ewing

Une création du Théâtre du Futur, en résidence à la salle Jean-Claude-Germain du Centre de Théâtre d'Aujourd'hui

http://www.theatredaujourdhui.qc.ca/