Le spectacle pluridisciplinaire «Le temps des fruits» présenté à Tangente – Un univers coloré, sensible et marquant

Catégories

Début de l'événement

Image

Le temps des fruits de Marilyn Daoust et Gabriel Léger-Savard

Pour tout vous dire, il est rare que je lise le résumé d’un spectacle avant d’y assister. J’aime être prise par surprise – juste regarder, écouter, questionner.

Le temps du spectacle, j’écoute, je ne m’attends à rien. J’écoute, je ne pense plus à mes tracas. Simplement, naturellement, je prends part à la performance et lui donne toute la place dont elle a besoin pour qu’à la toute fin, un sens s’en dégage, qu’une pensée naisse en mon esprit.

Le temps des fruits, création de Marilyn Daoust et Gabriel Léger-Savard, a su me faire décrocher. Elle m’a portée à travers une foule de questionnements surplombés par la fascination et l’émerveillement de la performance. Pour moi, elle a été une découverte captivante et surprenante.

D’ailleurs, si vous êtes intéressé(e), il est possible de visionner Le temps des fruits jusqu’au 21 février à minuit! Pour vous procurer des billets, cliquez ici : https://www.facebook.com/events/324816325446592.

Marilyn Daoust et Gabriel Léger-Savard dans "Le temps des fruits"

Les personnages, l’univers et les couleurs

Marilyn Daoust et Gabriel Léger-Savard forment un duo palpitant. En les regardant sur scène, j’avais envie de les connaître, de parler avec eux lorsqu’ils s’adressent à nous lors du spectacle, mais aussi de voir ce qu’ils avaient concocté en termes de chorégraphie.

Entre la projection, la musique, le décor, les tenues sobres sans oublier le texte et la chorégraphie, les deux artistes ont créé un univers où les questionnements sont au centre du spectacle. Le temps des fruits, c’est revoir les erreurs du passé, celles des civilisations disparues afin de mieux appréhender le futur, de le façonner avec les bonnes valeurs.

Dans ce contexte, avec toutes les disciplines qui sont abordées, j’ai été absorbée par l’ensemble du spectacle. Tout s’emboîtait dans un ordre à la fois naturel et organique ce qui a, par la suite, laissé la place à la danse.

Marilyn Daoust dans Le temps des fruits

La danse et l’expression des civilisations

En voyant Marilyn et Gabriel se mouvoir sur scène, j’ai assisté à une autre dimension de la danse contemporaine. Bon, je vous avoue que je n’ai pas vu beaucoup de spectacles de danse, mais pour moi, ça a été un bonheur de les voir.

Avec le grand tissu qui tantôt se transforme en rideau, tantôt en vêtement, les deux artistes s’élançaient dans des mouvements parfois amples et restreints, parfois étranges et clairs – un mélange qui démontrait en quelques sortes notre avancement à petits pas vers une autre étape, une nouvelle ère, celle d’une nouvelle civilisation.

Encore là, nouvelle civilisation ne signifie pas qu’elle sera meilleure que la précédente. Est-ce que les mêmes erreurs seront répétées cette fois-ci? Marilyn et Gabriel illustraient cette question dans leur chorégraphie qui, il me semble, ressemblait à un pas en avant, puis un en arrière, une lutte dans le présent et pour le futur.

Gabriel Léger-Savard dans "Le temps des fruits"

La longueur du temps et de l’évolution

À deux moments pendant le spectacle, Gabriel, puis Marilyn faisaient une performance solo dans laquelle il et elle semblaient désemparé(e)s et luttaient pour quelque chose. Je crois que c’était les deux chorégraphies que j’ai le plus appréciées. De les voir seul(e), tentant en quelque sorte de survivre dans ce monde d’injustice et d’inégalité était émouvant, surtout avec la musique accompagnant le tout.

Lorsque les artistes se rejoignaient, un sens nouveau s’ajoutait – comme une évolution de la danse vers la lumière. Il y avait quelque chose qui avait germé en Gabriel, puis en Marilyn et ensemble, ils formaient un tout qui pouvait avancer proprement, sans se poser les questions du passé, mais celle pour le futur.

Le temps des fruits de Marilyn Daoust et Gabriel Léger-Savard est un spectacle sensible et axé sur le bien-être de notre propre identité – celle que nous avons en tant qu’être humain. C’est un spectacle de passion et de questions, une performance portée vers l’action et la remise en question.

Si vous cherchez encore quoi écouter ce soir, je le redis : Le temps des fruits est disponible en webdiffusion jusqu’au 21 février à minuit.

Pour vous procurer des billets, cliquez ici : https://www.facebook.com/events/324816325446592.
Pour suivre la production Le temps des fruits, cliquez ici : https://www.facebook.com/letempsdesfruits.
Pour suivre Marilyn Daoust, cliquez ici : https://www.marilyndaoust.com/.
Pour en savoir plus sur Gabriel Léger-Savard, cliquez ici : https://glegersavard.com/.
Crédit photo : Denis Martin, Vanessa Fortin et Sandra Lynn Bélanger.

Abonnez-vous ici à l’infolettre de Patrick White : https://patwhite70.substack.com/.