Le roman «Je suis le courant la vase» Marie-Hélène Larochelle sort en librairie

Catégories

Début de l'événement

Image

Marie-Hélène Larochelle

Je suis le courant la vase de Marie-Hélène Larochelle sera disponible dès le 20 janvier en librairie.

Extrait

Il ne m’a pas convoquée cette semaine. Il doit se concentrer sur un autre nageur. Nous ne parlons pas de cette dimension de l’entraînement, mais je sais qu’il en voit d’autres. J’ai vu dans la chambre des traces, d’infinis détails. Un tampon dans la corbeille de la salle de bain. Un long cheveu à la surface du tapis.

Résumé

Athletic Center, Toronto. Sous Son regard, une nageuse lutte contre l’élément liquide pour améliorer son chrono et mériter une place aux compétitions nationales. L’entraînement se poursuit parfois hors les murs du centre sportif, dans son appartement à Lui où elle doit se soumettre à des rituels destinés à la libérer de ses résistances. Le roman de Marie-Hélène Larochelle raconte cette relation de pouvoir et de vouloir. Il dit ce qu’il faut parfois embrasser pour accéder aux plus hauts niveaux de performance sportive. Le lecteur suit l’athlète et son équipe dans ses entraînements et ses compétitions. On nage avec elle dans toutes sortes d’eaux et on se noie un peu à Arcachon. En sortant de ce roman, et malgré tout le chlore et le sel qu’on respire et avale en cours de lecture, on se sent un peu sale et amoché.

À propos de l’auteure

Marie-Hélène Larochelle a publié plusieurs ouvrages savants sur la monstruosité, la violence et l’invective dans la littérature contemporaine. Son roman n’a pourtant rien d’un traité. Elle-même ancienne nageuse de haut niveau, elle fond au creuset de la forme romanesque les sensations et sentiments qui naissent de l’exploit sportif.

Pour en savoir plus sur les éditions Leméac, cliquez ici : http://www.lemeac.com/.
Crédit photo : https://www.quebec-amerique.com/auteurs/marie-helene-larochelle-851.

Abonnez-vous ici à l'infolettre de Patrick White :  https://patwhite70.substack.com/