Le roman de Nicole Houde, La Maison du remous, remporte le Prix Hervé-Foulon du livre oublié

Catégories

Nicole Houde a reçu le 21 mars 2013 le Prix Hervé-Foulon du livre oublié pour son roman, La Maison du remous, paru originellement en 1986. Il est des oeuvres qui traversent le temps, et celle de Nicole Houde en
est une. Lauréate de plusieurs prix littéraires, elle poursuit depuis la parution de son premier livre en 1983, une oeuvre d’une impeccable exigence et d’une remarquable unité de ton. Tous ses livres sont parus aux Éditions de la Pleine Lune.

La présente réédition est accompagnée d’une préface de Robert Lalonde, qui écrit : « Ainsi entre-t-on dans la maison du remous où, comme dans la casa des Buendia de Cent ans de solitude, de Garcia Marquez, le temps tourne sur lui-même, où tout recommence sans cesse, puisqu’à mesure on a tout oublié. […] Le cri de Laetitia, entendu pour la première fois il y a plus de vingt-cinq ans, résonne toujours, déchire l’oreille, serre le coeur. » Laetitia vit dans une famille où règnent ignorance, pauvreté et violence. Enfant gavée de silence, elle cherche sa langue propre, celle qui pourrait nommer ses désirs. Le temps est long comme la corde à linge étendue dans la cuisine. L’éternité peut ressembler à quelques secondes. Ce n’est pas tout à fait un village. Elles ne sont pas tout à fait une mère et une enfant. Leur maison est située à côté de ce qui est le plus vivant au village : le remous. [extrait du roman]

Nicole Houde, La Maison du remous, 200 pages – 20,95 $.
En librairie dès le 21 mars.
Le livre est également disponible en version numérique.

--

Source: Patricia Lamy