Le restaurant Laloux à Montréal présente son nouveau chef Seth Gabrielse

Catégories:

Le bistro français Laloux, sur la rue des Pins à Montréal, a un nouveau chef : Seth Gabrielse. Son défi est de maintenir la qualité et d'innover également pour développer des nouvelles saveurs et des nouveaux mets.

Lors de notre passage chez Laloux au début mars 2010, nous avons été accueilli avec chaleur et professionnalisme par le directeur Francis Archambault.

Laloux, c'est l'anti-Express. Pas de frime, un beau grand décor aéré, une cuisine française raffinée, une grande sélection de vins et des prix raisonnables pour un restaurant haut de gamme. Bien situé aussi (entre le boulevard St-Laurent et la rue St-Denis)

Voici ce que nous avons mangé pour souper :

À L’Apéro
Les Perles Roses, vin effervescent du Gard, Ocre rouge

Avec le huitres (Demi-douzaine d'huîtres, mignonette aux pommes-vanille)
Reuilly, 2008, Les Pierres Plates, Domaine de Reuilly

Avec le Ravioli (Ravioli au chèvre frais, champignons fumés et tomates confites)
Reuilly, 2008, Les Pierres Plates, Domaine de Reuilly

Avec le Bœuf (Côte de boeuf rôtie, Pont-Neuf, champignons et cipollini, carottes glacées (pour 2)
Montsant, 2005, Solpost

Dessert…..Pot de crème au chocolat, caramel et sel de Maldon

Le verdict : le bonheur. Nous allons y retourner et vous allez aimer.

****

Les chefs qui ont travaillé chez Laloux et Pop! (le resto voisin) au cours des 5 dernières années sont:

Danny Saint-Pierre
Marc-André Jetté
Éric Gonzales
2010: Seth Gabrielse

Les chef pâtissiers ont été
Patrice Demers
2009-2010: Michelle Marek

****

Restaurant Laloux
Bistro
250, avenue des Pins Est
Montréal Québec H2W 1P3
T: 514 287-9127

http://www.laloux.com/

Le communiqué de presse :

Au mois de février 2010, le restaurant Laloux soulignait l’arrivée du chef Seth Gabrielse en proposant aux Montréalais un repas qu’il a signé avec la chef Racha Bassoul, auprès de qui il a fait une partie de ses classes. En rejoignant l’équipe de Laloux, il démontre que ce restaurant est toujours un laboratoire qui procure une scène digne d’intérêt aux meilleurs acteurs de la cuisine montréalaise actuelle. «J’aime beaucoup l’atmosphère de Laloux dont la salle à manger est l’une des plus belles à Montréal. Sans parler, ajoute Seth, des personnes avec qui je travaille, en cuisine, en pâtisserie et en salle. Ils sont tous passionnés par leur métier. C’est très stimulant et inspirant pour moi.»

Seth propose une carte entièrement reformulée pour plaire à la clientèle du restaurant de l’avenue des Pins. Disciple du réputé James Maguire auprès de qui il a longtemps travaillé, Seth Gabrielse boulange lui-même quelques-uns des pains servis à table, dont un pain brioché joliment alvéolé que les convives s’arrachent. Ce jeune chef discipliné applique certaines règles qui sont, pour lui, des gages de satisfaction personnelle. La première consiste à respecter le goût des aliments. «Je tiens à mettre en relief leurs saveurs et leurs textures particulières. Je ne veux surtout pas les masquer ou les déguiser.» Son foie gras au torchon incarne parfaitement cette pensée : souple et rosée, la chair est enveloppée dans un crumble d’amandes et servie avec quelques quartiers de pêche marinée et une gelée de miel d’ici. Une autre règle permet à Seth de nourrir et de procurer du plaisir aux convives. Il signe donc des plats dont la présentation soignée est appuyée par le service en salle qui, chez Laloux, est discret et consciencieux. Chaque jour : un plat végétarien et un parfait équilibre entre les viandes et les poissons.

Comme quelques autres cuisiniers de sa génération, Seth Gabrielse préconise des valeurs d’éco-responsabilité. Pour lui, le compostage des déchets de cuisine s’impose sans hésiter. Aussi s’implique-t-il dans la production d’un compost destiné aux jardins et potagers de la ville de Montréal. Dans la mesure du possible, ses fournisseurs partagent ses principes et… il rêve d’un jardin de tomates, de petits fruits et de fines herbes sur le toit de Laloux.

Seth Gabrielse :

Les règles de l’art

Né il y a 31 ans, dans la campagne ontarienne, non loin de Toronto, Seth Gabrielse a grandi dans un milieu où la nature, la liberté, l’autonomie avaient leur importance. Il avait une quinzaine quand il mit la main à la pâte pour la première fois. La pizza qu’il réalisa n’étant pas tout à fait à son goût, il décida d’apprendre à travailler selon les règles de l’art.

C’est ainsi qu’il consacra de belles années à l’apprentissage du métier de cuisinier dans divers restaurants torontois. Son goût pour la belle cuisine s’étant affirmé peu à peu, il frappa aux portes de quelques-uns des meilleurs restaurants de l’heure. Il a ainsi travaillé aux côtés de Susur Lee (Susur, à Toronto), de James Macguire (Le Passe-Partout, à Montréal) et, plus récemment, auprès de Racha Bassoul (Anise et BazAar, à Montréal).

Laloux qui adore sa cuisine nette et fine, lui a confié sa table au début du mois de janvier 2010.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon