Le Regroupement québécois de la danse présente «Pas de danse, Pas de vie!» édition 2008

Catégories:

Du 22 au 27 avril 2008, le Regroupement québécois de la danse (RQD) multiplie les occasions de découvrir cet art. Sous le parrainage de l’interprète Anik Bissonnette, présidente du RQD, cette quatrième édition de Pas de danse, pas de vie! battra son plein durant six jours d’affilée. Pas de danse, pas de vie! mobilise plus de 200 bénévoles, dont un fort contingent d’artistes de la relève, animés du même désir : rendre contagieuse leur passion de la danse en la déclinant sous toutes ses formes. Pas de danse, pas de vie! convie la population, depuis l’école de quartier jusqu’au Quartier des spectacles, à suivre un parcours ludique, poétique, électrique!

Prends ton pied

À Montréal, l’invitation à emboîter le pas est lancée aux citoyens, le mardi 22 avril, avec le rituel printanier des Traces chorégraphiques, alors que des escouades de jeunes danseurs peindront des séquences de pas de danse sur les trottoirs de la ville.Cette année, ce sont 26 Traces chorégraphiques signées par autant de chorégraphes, 26 clins d’œil aux passants et aux élus pour leur rappeler que la danse anime la cité au quotidien. L’une de ces Traces, créée pour cette quatrième édition par la chorégraphe Marie Chouinard, est dédiée aux enseignants qui initient les élèves des écoles primaires et secondaires aux plaisirs de la danse. Cette Trace se retrouvera dans plusieurs des établissements qui ont choisi de faire entrer la danse à l’école, soulignant ainsi la contribution essentielle des institutions scolaires dans la formation des artistes et des spectateurs de demain.

Plaisirs en cours, danse en appart

Plus de 50 classes de danse gratuites seront dispensées du jeudi 24 au samedi 26 avril dans une vingtaine de lieux différents. Du classique au hip-hop, en passant par le yoga-danse, l’acrobatie, les danses latines, orientales, contemporaines ou africaines, le house, le jazz ou la danse créative, il y en a pour tous les goûts, tous les âges. Même les bébés de 18 à 24 mois sont invités à s’adonner aux joies du mouvement! Dans la même période, le collectif La 2e Porte à Gauche propose une aventure hors du commun : 7 ½ à part. Chaque soir, à 19 h et à 21 h, les chorégraphes Emmanuel Jouthe, Les Sœurs Schmutt, Erin Flynn, Julie Châteauvert, Marie Béland et Léna Massiani investissent un appartement du Plateau Mont-Royal pour une danse en colocation. On réserve sa place à appart@la2eporteagauche.ca.

En coulisses

Les 25 et 26 avril, des portes ouvertes, des conférences et des répétions publiques donnent l’occasion de traverser le décor. Dans la journée du vendredi, la chorégraphe Hélène Blackburn, de la compagnie Cas public, vous accueille en toute simplicité, dans le Studio E de la Place des Arts, pour assister à une enchaînement de Barbe Bleue, une pièce-phare en danse jeune public. De son côté, la chorégraphe Danièle Desnoyers, du Carré des Lombes, offre une répétition publique de sa nouvelle pièce en création à l’édifice Jean-Pierre-Perreault du centre chorégraphique Circuit-Est. Dans la soirée du vendredi, au Studio Danse Montréal, les amateurs de danses orientales et urbaines pourront assister à deux conférences-ateliers. Le samedi matin, l’École supérieure de ballet contemporain de Montréal (ESBCM) fait découvrir les trésors de sa Bibliothèque de la danse, tandis qu’aux Studios Swing Connexion, deux champions du genre donnent une conférence-démonstration.

Squat tout public

Fort du succès du SquatDanse à la Place des Arts de l’an dernier, le RQD remet le couvert le dimanche 27 avril, de 11 h à 16 h 30, avec un menu des plus alléchants. Concocté par plus de 125 danseurs et performeurs, dont une imposante délégation d’artistes de la relève aussi foisonnante que pétillante, le SquatDanse envahit le Hall des pas perdus, la salle mythique du Théâtre Maisonneuve, son arrière-scène et ses lieux les plus secrets. Vidéodanses, performances, extraits chorégraphiques, improvisations et match d’impro-mouvement sont au programme, avec la participation d’artistes comme Zab Maboungou, Lucie Carmen Grégoire, Aurélie Pedron, Caroline Dubois, Maria Kefirova, Florence Figols, Ismaël Mouaraki, Andrew Tay et le Collectif BBT, parmi bien d’autres. À souligner également, une installation-performance dans la fosse d’orchestre, une répétition publique dans les douches, des danses urbaines dans les coulisses et le monte-charge ainsi qu’une occupation inédite des loges par la joyeuse bande de Silvy Panet-Raymond et d’autres artistes, tels Karine Cloutier, Sarah Wendt, Lin Snelling et Clara Furey. Sur l’Esplanade de la Place des Arts se dérouleront en boucles des improvisations du Grasshoppa Dance Exchange et du collectif Ionic Space. Pour clore en liesse ce parcours aux multiples embranchements, les artistes et le public seront rassemblés sur la scène du Théâtre Maisonneuve pour une super danse en ligne contemporaine animée par la chorégraphe Hélène Blackburn et Simon Ampleman.

Pendant toute la durée de l’événement, la Grande Bibliothèque présente une sélection de livres sur la danse. Pour en savoir plus sur les activités montréalaises de Pas de danse, pas de vie!, rendez-vous sur le site du RQD au www.quebecdanse.org, ou composez le 514 849-4003. Le dépliant officiel de l’événement est également disponible dans plusieurs lieux de diffusion culturelle montréalais.
Ailleurs au Québec, les activités initiées par des artistes, des organisations de danse et des diffuseurs, sous la bannière de Pas de danse, pas de vie!, sont affichées sur le site du RQD au www.quebecdanse.org.

Le Regroupement québécois de la danse

Fondé en 1984, le Regroupement québécois de la danse (RQD) est une association nationale sans but lucratif qui compte plus de 500 membres professionnels de la danse (interprètes, enseignants, chorégraphes, compagnies, diffuseurs, écoles professionnelles, chercheurs). Le RQD représente et défend les intérêts de l’ensemble des pratiques professionnelles de la danse sur les scènes publique et politique, locale et nationale. Il est fier de souligner la participation exceptionnelle des artistes de la danse à cette nouvelle édition de Pas de danse, pas de vie! et remercie tous les partenaires qui l’on rendue possible, en particulier la Place des Arts.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon