Le réalisateur Jean Beaudin est décédé

Catégories:
Le réalisateur Jean Beaudin est décédé

C'est avec beaucoup d'émotion et de tristesse que l'Agence Omada annonce le décès de Monsieur Jean Beaudin, décédé subitement le 18 mai dernier.

Il laisse dans le deuil sa conjointe Manon Béatrice, ses deux enfants, ses cinq petits-enfants et leurs familles respectives, ses frères et sœurs ainsi que de nombreux parents et amis.

Né en 1939, le cinéaste et scénariste Jean Beaudin a marqué le Québec tout au long de sa carrière, tant au cinéma qu'à la télévision. Il a su créer des œuvres qui se caractérisent par leur authenticité et leur beauté visuelle, en plus d'avoir fortement contribué à la transmission de notre héritage culturel ainsi qu'à l'émergence d'un cinéma québécois et canadien distinctif.

Après des études à l'École des Beaux-Arts à Montréal et à Zurich, il entre à l'Office national du film (ONF) en 1964. En 1975, il réalise sa première grande œuvre J. A. Martin, photographe, qui vaudra à Monique Mercure le Prix de la meilleure interprétation féminine au Festival de Cannes, en plus de remporter le Prix du jury œcuménique en 1977.

Suivront ensuite Cordélia (1980) et une série de films inspirés d'œuvres littéraires québécoises: Mario, Le Matou, Being at home with Claude, Souvenirs Intimes, Le Collectionneur.

Plusieurs séries à succès pour la télévision : Les Filles de Caleb (1990-91); série qui a su rejoindre près de 4 millions d'auditeurs chaque semaine, vendue dans plus de 25 pays et ayant remporté 14 Prix Gémeaux.

Son œuvre compte également, entre autres, Shehaweh, Miséricorde, Ces enfants d'ailleurs, Willie, ainsi que les long métrages Sans elle et Nouvelle-France.

Récipiendaire de nombreux prix tout au long de sa carrière, dont 19 prix Gémeaux et 5 prix Génie, il est fait Chevalier de l'Ordre national du Québec en 2016. Il reçoit en 2017 le Prix du Gouverneur Général pour les arts du spectacle (Prix de la réalisation artistique) et reçoit L'Ordre de Montréal en 2019.

La famille souhaitant vivre ce moment dans l'intimité, il n'y aura pas de funérailles officielles.

Au lieu de fleurs, vos témoignages de sympathies peuvent se traduire par un don à la fondation Brain Canada :
https://braincanada.ca/fr/donner

Nous offrons toutes nos condoléances à la famille.

Source : Nathalie Brunet, Agence Omada
Photo : Denis McCready, La Presse canadienne

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon