Le poète André Roy a remporté le premier prix littéraire Radio-Canada

Catégories:

Le poète André Roy a remporté récemment le premier prix littéraire Radio-Canada, dans la catégorie poésie, pour son texte La science de l’adieu. À la fois, écrivain, essayiste, poète, critique cinématographique et littéraire et chargé de cours au Département d’études françaises de l’Université Concordia, André Roy, qui vit à Montréal, a produit une œuvre marquante et exigeante.

Né à Montréal en 1944, André Roy détient un baccalauréat en pédagogie de l'École normale de Hull (1967) et une maîtrise de l'Université de Sherbrooke (1972). Il cumule par la suite les fonctions d'écrivain pigiste, de chargé de cours et de critique de cinéma. Il collabore parallèlement à plus de cinquante revues littéraires et culturelles, dont la revue 24 images, tant dans les Amériques que dans les pays européens. L’écrivain a publié son œuvre poétique - plus de 25 titres à ce jour -, aux Éditions Les Herbes rouges, tout comme d’autres ouvrages critiques sur le cinéma et de fiction. Pour son œuvre littéraire, il a obtenu trois mentions prestigieuses : le prix du Gouverneur général du Canada en poésie pour Action writing (1986); le prix de poésie de la Fondation Les Forges pour L'accélérateur d'intensité (1987), mais aussi le prix Estuaire-Terrasses Saint-Sulpice pour Vies (1999). Sa poésie est traduite en albanais, anglais, chinois, espagnol (Espagne et Mexique), italien, macédonien, serbo-croate et slovaque.

À propos du prix
Le concours des Prix littéraires Radio-Canada récompense des œuvres originales et inédites dans les deux langues officielles. Il comprend trois catégories : nouvelle, poésie et récit, et les prix, offerts par le Conseil des Arts du Canada, totalisent 60 000 $. De plus, les œuvres gagnantes seront publiées dans le magazine enRoute d’Air Canada. Le jury de poésie était composé cette année des écrivains : Élise Turcotte, Normand de Bellefeuille et Serge Patrice Thibodeau.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon