Le Piknic Électronik franchit à nouveau le cap des 100 000 visiteurs en 2015

Catégories

Image

 Le Piknic Électronik clôturait hier sa 13e saison de dimanches dansants en établissant un nouveau record d'assistance avec 109 096 visiteurs pour l'été 2015. Franchissant pour un 2e été de suite le cap des 100 000 visiteurs, le rendez-vous festif hebdomadaire confirme sa place parmi les incontournables de l'été culturel montréalais. Avec le succès de nouveaux projets et partenariats locaux ainsi que la réussite soutenue de son développement international, le Piknic vient de connaître la saison la plus chargée de son histoire.
 

Un 13e été porte-bonheur

Le chiffre 13 aura porté chance au Piknic car cette saison lui a permis non seulement de franchir un nouveau sommet en termes d'affluence mais aussi d'établir un nouveau record dès le dimanche d'ouverture en mai avec près de12 000 visiteurs pour une seule journée, battant de plus de 2500 l'ancien record. Un départ canon et une saison record malgré deux dimanches annulés pour cause de pluie et une météo un peu timide en milieu d'été. Selon Nicolas Cournoyer, directeur général de l'événement, « le fait qu'on ait à nouveau franchi le chiffre des 100 000 festivaliers cet été confirme l'attrait universel du Piknic. C'est un rendez-vous urbain bien établi qui fait aussi partie des activités à ne pas manquer pour les gens venus explorer notre ville. » Depuis 13 ans le Piknic fait redécouvrir les charmes bucoliques du parc Jean-Drapeau, sa vue spectaculaire sur Montréal et le fameux stabile « L'homme » de Calder qui est devenu l'emblème international de l'événement. De ses débuts modestes attirant quelques centaines d'initiés, le Piknic est devenu un véritable événement populaire et c'est maintenant en moyenne 5000 pikniqueurs qui viennent y danser chaque dimanche grâce, entre autres, au travail d'une infatigable équipe de 500 employés saisonniers dont 180 motivés sont sur le site chaque dimanche, de l'aube au cœur de la nuit.
 

Une programmation toujours à l'affût des prochains courants

Entre les noms connus et les créateurs émergents, le Piknic vise toujours à explorer et partager la plus grande variété des courants de la musique électronique. Avec plus de 286 heures de musique proposée cet été, il n'y a jamais eu deux dimanches semblables au Piknic et le programme de cette saison était riche à souhait avec 153 artistes invités qui se sont partagé les deux scènes. Si notre équipe de programmation se fait toujours un point d'honneur de prioriser le talent d'ici (74% des artistes sont canadiens dont plus de 9 sur 10 sont montréalais), elle a aussi scruté le circuit international pour nous offrir des sonorités venues de 11 pays : Irlande, Angleterre, Espagne, France, Allemagne, États-Unis,Trinidad & Tobago, Pays-Bas, Italie, Belgique et Mexique. Soulignons aussi de collaborations gagnantes avec les collectifs montréalais Voyage Funktastique, Bleury, Boomclap, Danse Contact, Oasis / 5 Starz Dope Soundz,Ghotiitout, Moto Made, Lisbon Lux, Jack's Kartel, Saintwoods, Beaux Dégâts, et SJU qui travaillent sans relâche pour la vitalité de la scène électronique locale et son rayonnement international.
 

Encore plus de partenariats gagnants

Partisan depuis toujours de la collaboration, le Piknic s'est associé cet été au Quartier des spectacles pour trois soirées auxJardins Gamelin qui ont attiré de très larges foules. Ce partenariat vient s'ajouter à ceux faits avec Fringe, Chromatic, Les Week-ends du Monde, MEG, ÎleSoniq, le Printemps Numérique,le Festival Mode & Design et Osheaga, des événements aussi nombreux que divers qui confirment que la musique électronique est devenue un facteur contribuant à la réussite de projets à grand public.
 

VHS // van horne · station : coup de cœur instantané

Proposé en trois volumes distincts (les 8 août, 22 août et 12 septembre), le dernier projet original du Piknic, coproduit avecMURAL, Les Premiers Vendredis en collaboration avec l'arrondissement de Rosemont La Petite- Patrie, « VHS // van horne · station » a connu un succès immédiat qui frôle le coup de foudre. Encourageant la réappropriation citoyenne d'espaces urbains à redécouvrir, cet heureux mélange alliant fête de quartier, création visuelle en direct, exploration culinaire et soirée dansante sera de retour à l'été 2016. D'ici là, on peut toujours profiter du site et des murales colorées qui l'embellissent maintenant.
 

Le Piknic s'exporte bien

L'année 2015 marque le début d'efforts soutenus en développement international et le concept du Piknic voyage très bien. Après deux décollages réussis à Melbourne et Dubaï en janvier, le Piknic faisait un premier saut à Paris en avril, deux visites à Cannes cet été et lançait une première saison à Lisbonne en juillet. Au succès de ces nouvelles entreprises, il faut ajouter celui du Piknic de Barcelone, précurseur de cette aventure, qui complétait allègrement le 20 septembre une 4e saison achalandée. Au total, grâce à ces bannières internationales, c'est plus de 135 000 nouveaux pikniqueurs qui se sont joints à la fête en 2015 pour vivre l'ambiance unique qui fait la renommée de l'événement. D'ici les 5 prochaines années, le Piknic compte être installé dans une dizaine de villes d'Europe, d'Océanie, d'Amérique du Nord et du Sud. Au moment de diffuser ce communiqué, on vient d'ailleurs tout juste de confirmer l'ajout d'une première édition à Sydney en Australie pour janvier 2016.

                                                                                                 
En janvier 2016, Igloofest fêtera son 10eme anniversaire.