Le nouvel album de Stacey Kent en magasin le 23 mars

Catégories:

Raconter une histoire, saisir une émotion, une humeur, l’exprimer au plus juste et la partager avec son public, comme une confidence, voilà ce qui fait vibrer Stacey Kent. Elle explore tous les genres avec le même bonheur, en se nourrissant d’inspirations multiples.

Stacey Kent a passé son enfance entre le Colorado et le New Jersey. Elle fut très vite fascinée aussi bien par les comédies musicales que par les grands maîtres du jazz, sans oublier le folk avec entre autres Neil Young ou Cat Stevens. C’est à Londres des années plus tard – alors qu’elle termine ses études de littérature comparée, et passe les auditions de la prestigieuse Guildhall School of Music and Drama, qu’elle rencontre le saxophoniste Jim Tomlinson qui deviendra son époux et son producteur.

Dès son premier album en solo, « Close Your Eyes » en 1997, la critique salue la naissance d’une nouvelle étoile du jazz, au phrasé impeccable, à la voix limpide et envoûtante. Son style, combinant sensibilité et sophistication est unique. Ses relectures des standards du Great American Songbook et de la musique brésilienne, des grands classiques signés Duke Ellington, Cole Porter ou Antonio Carlos Jobim sont toujours très personnelles et modernes à la fois.

Stacey Kent s’impose alors comme l’une des plus belles révélations du jazz de ce nouveau siècle, couronnée meilleure vocaliste aux British Jazz Awards en 2001, aux BBC Jazz Awards en 2002 et nommée aux Grammy Awards en 2009.

La consécration arrivera avec son 6e album « Breakfast On the Morning Tram » (son premier sur le label Blue Note) sorti à l’automne 2007 vendus à plus de 300 000 ex dans le monde. Déjà "Breakfast On the Morning Tram» annonçait une volonté de plus en plus marquée pour l'Américaine de s’approprier un répertoire francophone : on y rencontrait « Samba Saravah » (une chanson du film « Un Homme et une Femme ») et deux reprises de Serge Gainsbourg, « Ces petits riens » et « La saison des pluies ».

C’est donc tout naturellement que l’on accueillera le 23 mars prochain « Raconte-moi... », un nouvel album entièrement en français. Stacey Kent nous propose de redécouvrir de grands classiques du patrimoine musical français (Barbara, Paul Misraki, Georges Moustaki, Henri Salvador, Michel Jonasz, Keren Ann et Benjamin Biolay) mais aussi de mettre en lumière des chansons inédites, écrites par de jeunes et talentueux auteurs/compositeurs français comme Claire Denamur, Pierre-Dominique Burgaud ou encore Emilie Satt, dont « La Vénus du Mélo" est le 1er extrait.

RACONTE-MOI, UN NOUVEL ALBUM ENTIÈREMENT EN FRANÇAIS
EN MAGASIN LE 23 MARS

En spectacle le 10 juin au Palais Montcalm de Québec

www.staceykent.fr

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon