Le nouvel album de Moby est dans les bacs

«Hotel», le nouvel album de Moby, est dans les bacs depuis ce matin. Après le décevant «18», Moby revient avec un album double qui marie tous les styles musicaux le caractérisant: électro-disco, new wave, balades, etc.
L'album double est varié et éclectique. Moby a produit l'album en entier. V2 Records distribue le tout au Canada.
C’est le dixième album de Richard Melville Hall. Et pourtant, pour beaucoup, il ne s’agit que du troisième. Malgré le succès en Angleterre en 1991 de «Go», l’une des hymnes house du début des années 90, ce n’est que le triomphe de «Play», album écoulé à plus de dix millions d’exemplaires, qui a lancé véritablement sa carrière internationale. «18» sorti en 2002 connaîtra aussi un gros succès: plus de quatre millions d’exemplaires vendus.
Avec cette nouvelle production, l’arrière-arrière petit-neveu de Herman Melville, l’auteur de «Moby Dick» prouve combien il a du talent. Il a laissé de côté les effets lui permettant d’obtenir une voix hors du temps, extrêmement travaillée, ce qui est d’ailleurs sa marque de fabrique.
Cette fois, la plupart des quinze titres sont joués à base d’instruments. Sur «Raining Again», «Where You End» ou «Lift Me Up», la voix, presque à l’état brut, défend des refrains entêtants. D’autres tubes en puissance tels «Spiders», avec Laura Dawn, ou «Slipping Away» devraient aussi faire le bonheur des radios.
Après avoir touché au punk, à l’électronique pure, à l’électronique mêlée aux sonorités world, il parvient à fabriquer de belles chansons pop-rock. Tout semble réussir aux doigts d’or de Moby.
Source:Warner et AP

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon