Le meilleur des galas 2011, en DVD

Catégories

Image

Voici un DVD qui se retrouvera sûrement au pied du sapin de Noël : Juste le meilleur des galas 2011. Comme son titre l'indique, ce DVD rassemble les meilleurs moments des plus récents galas Juste Pour Rire. On retrouve les ténors de l'humour (Jean-François Mercier, Laurent Paquin, Guy Nantel, les Denis Drolet, Martin Matte, Stéphane Rousseau, Rachid Badouri et j'en passe) et des petits nouveaux issus de la relève dont mon préféré Francois Bellefeuille, un jeune humoriste absolument tordant, qui incarne avec un réalisme saisissant une espèce de type psychopathe, absurde, méchamment fou dont les saillies verbales surréalistes le rendent paradoxalement très attachant. Juste pour voir ce type, ce DVD vaut le coup.

C'est aussi l'occasion de voir Éric Salvail qui fait ses premiers pas en tant qu'animateur de gala et qui s'en sort plutôt pas mal. Dans un sketch qui évoque le déménagement des galas du Théâtre Saint-Denis à la Place des Arts, il en profite pour présenter bon nombre des grands noms de l'humour québécois comme Serge Grenier (les Cyniques), Les Fousbrac, André Philippe Gagnon, Daniel Lemire (en oncle Georges) avec Dominique Michel.

Si le duo Stéphane Rousseau et Martin Matte fonctionne parfaitement et remue les zygomatiques, celui qui met en scène l'humoriste Arthur et Rachid Badouri peine à soutirer le rictus. D'ailleurs, le numéro solo de l'ex-présentateur français passé depuis au statut d'humoriste ne mérite pas qu'on s'y attarde. C'est lourd, attendu et il cabotine comme c'est pas permis. Préférez le réalisme tordant de Laurent Paquin sur la publicité (passée au tamis du gros bon sens) ou la folie contagieuse des Denis Drolet qui s'improvisent présentateurs d'émission de cuisine.

Attention, ce DVD contient également :
- Martin Picard avec un lapinou dans les bras.
- Eddy Savoie qui chante les Résidences Soleil.
- Les fesses de Normand Brathwaite
- Un Denis Drolet qui prend son sexe pour une palourde royale et se flagelle avec.

Le meilleur des galas 2011 (TVA films)

Texte de David Nathan (david@davidnathan.ca // www.twitter.com/davidnathan)