Le MBAM présente «Benoît Aquin : Mégantic photographié»

Catégories

Début de l'événement

Image

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente Benoit Aquin : Mégantic photographié, du 18 février au 24 mai prochain. Benoit Aquin est l’un des rares photographes ayant eu accès au « ground zero » de l’accident ferroviaire de Lac-Mégantic. Ses visites répétées sur le site et l’observation des conséquences environnementales du déversement de pétrole mènent à une représentation de cet évènement, brouillant les pistes entre photoreportage et création photographique. L’exposition composée de près de quarante photographies atemporelles témoigne d’un quotidien à tout jamais transformé.

Depuis vingt-cinq ans, le photographe montréalais parcourt le monde pour nous dévoiler différents enjeux environnementaux et les histoires humaines qui s’y rattachent. Il adopte une approche engagée, en phase avec la sensibilité de notre époque. Il travaille par sujet, étudiant chacun de ceux-ci en profondeur avant d’en rendre compte en photographie dans une démarche à la fois éthique et esthétique. Les catastrophes climatiques l’interpellent, comme en témoignent ses séries « Tsunami » (2004), réalisée en Indonésie, et « Haïti » (2010-2011). Les changements écologiques font aussi partie de ses préoccupations, comme le réchauffement climatique du Grand Nord québécois (2005) ou la crise alimentaire en Égypte (2007). Il remporte le prix Pictet en 2008 pour les images de sa série « The Chinese Dust Bowl » (2006-2007). Pour illustrer le thème de l’eau de ce premier cycle du prestigieux concours, il choisit la sécheresse d’origine humaine. C’est aussi dans un esprit documentaire et esthétique qu’il s’intéresse à la tragédie de Lac-Mégantic en 2013. Treize photographies de cette série inédite au Canada sont présentées aux Rencontres d’Arles de 2014, dans une rétrospective des lauréats des quatre premiers cycles du prix Pictet depuis sa création (Eau, Terre, Croissance, Puissance). La photographie Zone d’exclusion de la série « Mégantic » est choisie par The Guardian comme l’une des quinze meilleures images de ce festival annuel de photographie.

Le travail de Benoît Aquin a été présenté dans de nombreux festivals et expositions. Plusieurs musées canadiens possèdent également de ses photographies. Le MBAM suit la carrière de ce photographe depuis 2009. Trente-cinq œuvres provenant des séries « La chasse », « The Chinese Dust Bowl », « L’Odyssée » et plus récemment « Mégantic » sont conservées dans sa collection de photographies contemporaines.