Le MBAM choisit une installation de Jean Verville pour l'avenue du Musée

Catégories

Le Musée des beaux‐arts de Montréal (MBAM) a choisi l’installation interactive qui habillera l’avenue du Musée, piétonnière durant l’été pour une cinquième année consécutive. Imaginée par JEAN VERVILLE ARCHITECTE (Montréal) – lauréat de l’appel de candidatures sur invitation du MBAM –, une piste de danse à ciel ouvert sera aménagée au cœur du Jardin de sculptures du Musée, grâce au soutien de l'arrondissement de Ville‐Marie de Montréal.

Telle une coulée d’or, l’avenue sera recouverte d’un dallage d’éléments en forme de pas qui invite à la danse. Comme le souligne Jean Verville, cette installation est très représentative de son univers architectural : « Par un geste simple et unifiant, et par l’impact de l’utilisation d’un seul matériau, je transforme la réalité pour proposer une expérience architecturale qui multiplie les tableaux et les regards des participants sur le Musée, ses sculptures comme ses architectures. »

Le matériel réfléchissant animera la façade du Musée le jour comme la nuit, offrant différentes expériences selon l’heure de la journée. S’étalant sur 200 mètres, plus de 5 000 traces de pas permettront aux petits et grands de venir s’amuser et danser dans ce nouveau carrefour urbain. L’avenue piétonne reflétera l’éclat du soleil, tout comme l’immensité du ciel, offrant d’innombrables possibilités de laisser libre cours à l’imaginaire montréalais. Ce sera l’occasion d’admirer les 22 œuvres qui composent le Jardin de sculptures, dont Le soleil de Dale Chihuly, devenu une icône de Montréal.

Un programme d’activités autour de cette installation sera annoncé à l’ouverture de la rue piétonnière, prévue pour le 31 mai 2016.

Le Jardin de sculptures

Grâce à son Jardin de sculptures CGI et Max et Iris Stern, qui réunit aujourd’hui vingt‐deux sculptures, le Musée renforce la présence de l’art public au cœur de la métropole et propose un récit de la sculpture, de l’époque moderne à nos jours. Le Jardin compte des œuvres signées David Altmejd, Valérie Blass, César, Dale Chihuly, Aaron Curry, Jim Dine, Kosso Eloul, Sorel Etrog, Joe Fafard, Barry Flanagan, Elisabeth Frink, Antony Gormley, Fernand Léger, Henry Moore, Mimmo Paladino, Jaume Plensa, Jean‐Paul Riopelle, Armand Vaillancourt et Colleen Wolstenholme. Bordant le pavillon Claire et Marc Bourgie, le Jardin de sculptures CGI complète le Jardin Max et Iris Stern inauguré en 2004 autour du pavillon Michal et Renata Hornstein. Ce lieu est l’un des plus importants ensembles d’art public de la métropole. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Jardin de sculptures du MBAM fait partie des cinq trajets de la carte d’art public lancée par Tourisme Montréal, qui raconte l’histoire de Montréal et révèle la richesse culturelle et la créativité qui animent la ville.

À propos de Jean Verville Architecte

L’architecte Jean Verville propose une production à la fois rigoureuse et ludique oscillant entre architecture, design, installation et objets. Ses projets, récipiendaires de nombreux prix, font d’ailleurs l’objet d’une importante diffusion internationale. Ses investigations sur l’architecture expérientielle l’ont amené à effectuer une série de séjours de recherche au Japon. En complément de sa pratique, l’architecte poursuit sa réflexion sur le parcours‐expérience en architecture dans le cadre d’un doctorat en études et pratique des arts à l’Université du Québec à Montréal.