«Le lecteur impuni» de Robert Lévesque disponible en librairie

Catégories

Image

Robert Lévesque

Depuis le 14 octobre dernier, le livre de Robert Lévesque, Le lecteur impuni, se trouve en librairie. Le recueil comporte les meilleures chroniques de l’auteur qui étaient publiées dans la revue Liberté.

Résumé

Connaissez-vous l’auteur québécois François Moreau? Saviez-vous que le sublime Bernard-Marie Koltès avait visité le Québec à l’âge de dix-neuf ans, que le Bartleby de Melville avait un frère russe du nom d’Oblomov, qu’une partie des archives de Kafka a traîné pendant des années dans un appartement poussiéreux de Tel-Aviv? Avez-vous déjà lu Jean-Pierre Issenhuth, Bernard Frank ou Jean-René Huguenin? Et les lettres de jeunesse de Jean Genet à son amie Andrée Plainemaison, surnommée Ibis? Ou les Cahiers de prison de Louis-Ferdinand Céline? À toutes ces questions de la plus haute importance, Robert Lévesque peut répondre oui, lui le « lecteur impuni », l’insatiable fouineur, jamais las d’engloutir des pages et des pages de ses auteurs de prédilection (Rimbaud, Cendrars, Richler, Hamsun, Tchekhov, Germaine Guèvremont et bien d’autres encore) et de tout savoir à leur sujet, le moindre détail, le plus petit événement, l’origine et le sort du manuscrit le plus obscur.

Le lecteur impuni de Robert Lévesque

Tous ces livres, non seulement il les a lus, relus, annotés, mais il en a fait la matière même de sa vie, l’unique objet de ses passions, avec ses trois chats et sa chère Béatrix. Et il en parle avec la verve qu’on lui connaît, ce style désinvolte, comme impatient, ce goût des digressions et des anecdotes qui font les meilleurs chroniqueurs, surtout quand ils savent, en parlant des autres, parler en même temps d’eux-mêmes, tantôt nostalgiquement, tantôt ironiquement, comme le fait ici l’auteur quand il se rappelle ses découvertes de jeunesse, ses débuts dans le journalisme, un récital de Wilhelm Kempff à la salle académique du Petit Séminaire de Rimouski… Et tout le reste.

À propos de l’auteur

Robert Lévesque œuvre comme critique dramatique et chroniqueur littéraire. En 2002, il a été lauréat du prix Jules-Fournier du Conseil supérieur de la langue française. Il a publié aux Éditions du Boréal La Liberté de blâmer (1997), Récits bariolés (2006), Déraillements (2011), Digressions (2013), Décadrages (2018) et Vies livresques (2018) qui a reçu le prix Victor-Barbeau de l’Académie des lettres du Québec. Robert Lévesque dirige également la collection « Liberté grande » chez Boréal.

Pour vous procurer un exemplaire

Si vous souhaitez obtenir un exemplaire, cliquez ici : https://www.leslibraires.ca/livres/le-lecteur-impuni-robert-levesque-97….