Le Gem Art, un nouveau mouvement artistique en arts visuels

Catégories

Image

Depuis quelques années, le Québec n’est pas en reste face au marché international de l’art contemporain. Des professionnels du milieu des arts visuels découvrent parfois de nouveaux mouvements artistiques lors d’expositions. Bien qu’extrêmement rare, la découverte d’un nouveau mouvement artistique est un évènement qui fait peu parler de lui dans les journaux. Pourtant, c’est exactement comme trouver une pépite d’or au milieu d’une carrière de pierres. Tout a déjà été fait en arts visuels; tous les médiums ont été utilisés et tous les sujets ont été exploités. Etre instigateur ou instigatrice d’un mouvement artistique est donc quelque chose qui a une importance et une portée historique.

LA NAISSANCE DU MOUVEMENT

Le Gem Art ou, en français, le Gemme Art, est un mouvement artistique qui a été découvert par HeleneCaroline Fournier, agent d'artistes au niveau international et critique d'art. Nikolina Okuka est l’artiste peintre qui est l’instigatrice de ce mouvement. Dans sa toute récente exposition personnelle, intitulée « Trésors de la Terre », l’artiste de Québec présentait, à L’Espace contemporain, quarante œuvres tout à fait particulières.

Un premier article avait été écrit dans lequel on pouvait lire: « Il existe le Gemstone Art Painting dans le monde de l’art visuel, d’ailleurs Dao Trong Cuong est considéré comme l’inventeur de cet art au Viêt-Nam. Sa technique consiste à broyer des pierres précieuses pour en faire des cristaux minuscules. Il existe apparemment une trentaine de couleurs de cristaux dont certaines sont mélangées pour créer d’autres variétés. Le Gemstone Art Painting est, certes, un bijou de la peinture, mais cette peinture de paysage est basée sur des œuvres folkloriques originales. C’est une peinture de pierres précieuses collées. L’art de Nikolina Okuka est différent. Il s’inscrit plutôt dans le Gem Art (ou Gemme Art), un terme nouveau dans le milieu de l’art visuel contemporain. Il définit l’approche tout à fait novatrice d’exploiter la magnificence des pierres fines et cristaux au sein d’une peinture abstraite avec ou sans l’utilisation d’une source lumineuse. Ces œuvres qu’on peut allumer et éteindre, au gré de l’humeur et selon le moment de la journée, offrent au regard deux univers différents. Nikolina Okuka est indéniablement l’instigatrice de ce nouveau mouvement artistique qui est né avec cette première exposition “Trésors de la Terre”, présentée à L’Espace contemporain de Québec, du 24 juillet au 29 juillet 2012 ». Ce premier article, paru le 27 juillet dernier, sur ce site, sur la naissance du Gem Art (Gemme Art) au Québec – mais surtout dans le monde, car ce mouvement n’a pas d’antécédents au niveau international dans le milieu des arts visuels – a permis de définir exactement le travail très original de l’artiste. Le terme Gem Art, a été, par la suite, légalement déposé à L’Office de la propriété intellectuelle du Canada qui a émis un certificat d’enregistrement du Droit d’auteur conformément aux articles 49 et 53 de la Loi sur le droit d’auteur. Le terme Gem Art (en arts visuels) était officialisé.

SON TRAVAIL

L’artiste, qui utilise des pierres fines et des cristaux, incruste ces éléments de la terre dans ses compositions et les met parfois en valeur par un dispositif à pile, placé derrière le tableau qui émet une source lumineuse. La pierre fine, l’agate par exemple, coupée en tranche translucide est éclairée par le dispositif lumineux. Toute la magnificence de la gemme rayonne et resplendit au sein d’une peinture abstraite qui reprend la texture, les nervures et les teintes véritables de la pierre pour se prolonger sur toile ou sur bois dans une œuvre peinte en relief. L’incrustation d’une pierre fine ou d’un cristal (l’améthyste ou le quartz rose, pour ne donner que deux exemples) va au-delà du collage d’une gemme dans un espace pictural. L’œuvre peinte – le tableau – devient un hommage à une pierre précise. Chaque œuvre émet une vibration unique.

SES EXPOSITIONS

Plusieurs expositions personnelles et collectives sont en cours à Québec, notamment jusqu’au 31 août, au Café Castelo, situé au 807 avenue Cartier à Québec. On retrouvera l’artiste, par la suite, dans des expositions collectives à Québec et à Montréal. En décembre, l’artiste exposera au Centre International de la Fayette en Louisiane (États-Unis) et au Café Castelo, en duo, cette fois, avec LO, un autre artiste de Québec.

Vous pouvez visiter son site Internet pour le détail de toutes ses expositions en cours et à venir: www.nikolinaokuka.com