Le gala hors d’ondes des Jutra

Début de l'événement: 

26 mars 2009 - 00:00
Catégories:

Les prix Jutra dans les catégories meilleure direction artistique, meilleur son, meilleure coiffure, meilleurs costumes, meilleur maquillage, ainsi que ce lui du film s’étant le plus illustré hors Québec seront remis lors d’un

Gala hors d’ondes
le jeudi 26 mars à 19h
au Cabaret Juste pour rire, 2111, boul. St-Laurent.

La désignation des finalistes dans la catégorie du film s’étant le plus illustré hors Québec se fait par l’application d’un pointage et de barèmes qui tiennent compte exclusivement de données objectives relatives à la présentation des films dans des festivals, des prix obtenus ainsi que des pays qui ont acquis les droits d’exploitation et des recettes. Il y a cette année cinq films finalistes, car deux d’entre eux sont arrivés ex æquo.

Ce qu’il faut pour vivre de Benoit Pilon
Présenté un peu partout au Canada, qu’il représentait dans la course aux Oscars, ce film est allé à Sudbury, Winnipeg et Vancouver. Il a inauguré la 11e Semaine du cinéma du Québec à Paris et a également été sélectionné à Namur (Belgique), Tallin (Estonie) et Palm Springs (États-Unis), où Natar Ungalaaq a reçu le prix d’interprétation. Il a été vendu dans plus de trente pays à travers le monde, notamment en Espagne, au Benelux, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Continental, un film sans fusil de Stéphane Lafleur
Ce film a été de la sélection officielle de nombreux festivals interna­tio­­naux, dont l’AFI de Los Angeles (États-­Unis), les festivals d’Oslo, (Nor­vège), de Venise (Italie), de Thessalonique (Grèce), de Rotterdam (Pays-Bas) et de Göteborg (Suède), où il a remporté le prix Ingmar Bergman, ainsi que les festivals de Jeonju (Corée du Sud), de Sydney (Australie) et de Varsovie (Pologne). Il a circulé partout au Canada, de Halifax à Vancouver en passant par Toronto et Whistler, où il a remporté le prix Borsos du meilleur film canadien.

Maman est chez le coiffeur de Léa Pool
Cette œuvre a joui d’une carrière internationale qui l’a conduite en Espa­gne (San Sebastian), en Belgique (Namur), en Corée du Sud (Pusan), en Allemagne (Stuttgart-Tübingen), aux États-Unis (Denver et Mill Valley), en France (Paris) et en Suisse (Lausanne). Il a séduit les distri­buteurs de nombreux pays comme l’Espagne, les pays Scandinaves, la Corée du Sud, la Turquie, la Suisse et les pays du Moyen-Orient. Au Canada, il a été sélectionné à Toronto, Sudbury, Winnipeg et Vancouver.

Les trois petits cochons de Patrick Huard
Après avoir bénéficié d’un lancement à Paris à l’occasion de la Semai­­ne du cinéma du Québec, dont il a inauguré la 10e édition, ce film a été distribué en France dans plu­­sieurs centaines de salles. La Belgique, le Lu­xem­bourg, la Grèce et la Russie en ont également fait l’acquisition. Sudbury, Vancouver, London, Toronto, Calgary, Seattle (États-Unis) et Mons (Belgique) ont sélectionné ce long métrage dans le cadre de plu­sieurs festivals.

Tout est parfait d’Yves-Christian Fournier
Tout est parfait a participé à une vingtaine de festivals dans le monde et récolté de nombreux prix, notamment les suivants: le Bayard d’or du meilleur scénario pour Guillau­me Vigneault au Festival de Namur (Belgique), le Grand Prix du jury au festival international de Seattle (États-Unis), le Prix de la jeunesse au festival de Sarlat, le Prix du jury du public, le Coup de cœur du jury et la Clé des auditeurs France-Bleue au festival d’Auxerre (France), le prix Arca, Cinéma jeunesse au festival international de Giffoni (Italie). La Turquie, le Benelux et la Suisse ont également acquis les droits de distribution de ce film.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon