Le film «Errance sans retour» de Mélanie Carrier et Olivier Higgins reviendra à l’écran le 26 février

Catégories

Début de l'événement

Image

Errance sans retour de Mélanie Carrier et Olivier Higgins

Le documentaire Errance sans retour de Mélanie Carrier et Olivier Higgins reviendra en salle et en ligne dès le 26 février. Il sera à l’affiche au Québec et pourra également être visionné au Canada via les plateformes des Cinémas Beaubien, du Parc & du Musée, du Cinéma Moderne et du Cinéma Le Clap.

Rappelons que le film a remporté le Prix La Vague du Meilleur moyen ou long métrage documentaire au Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) et le Prix du public au Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) en plus du prestigieux Prix de la section compétitive Global Docs à DocsMX lors de sa première internationale au Mexique.

Deux projections spéciales

Dans la région du Bas-Saint-Laurent auront lieu deux projections spéciales.

- Une en Projection Cinédit au Cinéma Princesse (Rivière-du-Loup) le lundi 1er mars à 18h30

- L’autre au Paraloeil (Rimouski) le jeudi 4 mars à 19h.

D’autres projections seront annoncées sous peu.

Résumé

Errance sans retour propose un regard à la fois poétique, immersif et puissant sur le camp de réfugiés le plus peuplé du monde, le camp de réfugiés de Kutupalong. En 2017, en quelques mois, 700 000 personnes de la minorité musulmane rohingya ont fui le Myanmar (anciennement la Birmanie) pour échapper au génocide et demander l'asile au Bangladesh. Entre poésie et cauchemars, distribution alimentaire et partie de soccer, les Rohingyas du camp de Kutupalong témoignent de leur quotidien et des fantômes du passé.

​Réalisé en collaboration avec les réfugiés rohingyas Kala Miya et Mohammed Shofi, et inspiré du travail et de la recherche du photographe documentaire Renaud Philippe.

Poursuite dans les festivals

Errance sans retour poursuit sa tournée en festivals nationaux et internationaux. Présenté tout récemment en clôture de la 27e édition des Rendez-vous du cinéma québécois et francophone de Vancouver, il sera également de la programmation du 10eBelleville Downtown DocFest qui se tient en ligne du 5 au 14 mars.

À propos des cinéastes

Olivier Higgins et Mélanie Carrier sont des réalisateurs et des producteurs canadiens. Biologistes de formation, c'est en documentant leurs nombreux périples à travers le monde qu'ils découvrent la vidéo. Primée à de nombreuses reprises, leur œuvre se consacre au cinéma documentaire et s’intéresse aux questions liées à l’identité, au tissu social, au territoire, à l’environnement et à la justice sociale. Leur premier film, Asiemut, relate leur traversée de 8 000 km à vélo en Asie et remporte 36 prix à l’international en plus d'être distribué dans une quarantaine de pays.

Leurs documentaires Rencontre et Québékoisie, qui questionnent la relation complexe entre Québécois et Premières Nations, décrochent également maints honneurs et diffusions. Québékoisie est d'ailleurs traduit dans une vingtaine de langues. Après avoir donné́ plus de 400 ciné-conférences au Québec, en Europe et aux États-Unis, le couple de réalisateurs-producteurs se consacre à la réalisation du long métrage Errance sans retour, qui traite de la crise des réfugiés rohingyas au Bangladesh. Ils ont également conçu et produit l’exposition multidisciplinaire Errance sans retour, présentée au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).

Site web : errancesansretour.com
Facebook : facebook.com/ErranceSansRetour.WanderingARohingyaStory
Crédit photo : Renaud Philippe.

Abonnez-vous ici à l'infolettre de Patrick White :  https://patwhite70.substack.com/.

Bande-annonce du documentaire Errance sans retour :